Menu
A+ A A-

Le pétrole au plus bas depuis près d'un mois, la demande menace de fléchir

Cours de clôture du pétroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont de nouveau brutalement reculé mercredi, tombant à un plus bas depuis près d'un mois, plusieurs facteurs annonçant un affaiblissement de la demande, notamment la flambée du Covid en Chine et des températures anormalement élevées en Europe et aux Etats-Unis.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mars a perdu 5,18%, pour clôturer à 77,84 dollars.

Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, pour livraison en février, il a abandonné 5,31%, à 72,84 dollars.

Les deux variétés de référence du marché ont ainsi terminé à leur plus bas niveau en clôture depuis près d'un mois. Les prix atteints début décembre étaient les plus faibles depuis décembre 2021.

"Le pétrole n'arrive pas à se relever avec une si faible demande", a commenté Eli Rubin, d'EBW Analytics Group.

"Le raz-de-marée du Covid en Chine pèse sur les prévisions", a d'abord mis en avant l'analyste.

Dans le même temps, de nombreux indicateurs ont mis en évidence, ces derniers jours, une contraction de l'activité en Allemagne, Espagne, en France et aux États-Unis, entre autres.

Dans ce contexte, "il est difficile de croire à un marché (du pétrole) en hausse", explique Eli Rubin.

La publication, mercredi, du compte-rendu du la dernière réunion de la banque centrale américaine (Fed) a achevé de déprimer les cours, car elle a confirmé que les membres de la Réserve fédérale projetaient de continuer à relever les taux cette année.

Les banquiers centraux estiment, dans l'ensemble, approprié de poursuivre le resserrement monétaire, quitte à affaiblir l'économie américaine, plutôt que de risquer d'échouer à juguler l'inflation.

"Les avertissements quant aux effets de hausses de taux agressives sur l'économie américaine agitent de nouveau les courtiers et les prix du pétrole poursuivent leur descente", a relevé Susannah Streeter, d'Hargreaves Lansdown.

Les prix de l'énergie en général pâtissent également des températures anormalement élevées pour la saison en Europe et aux États-Unis.

Ce phénomène met particulièrement sous pression les prix du gaz naturel.

Mercredi, le contrat de référence européen, le TTF néerlandais, est tombé à 64 euros le mégawattheure (MWh), une première depuis novembre 2021.

(c) Afp

Commenter Le pétrole au plus bas depuis près d'un mois, la demande menace de fléchir


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 31 janvier 2023 à 14:42

    Opep+: Arkab prendra part mercredi par visioconférence aux t…

    ALGER: Le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab, prendra part, mercredi, par visioconférence, aux travaux de la 47ème réunion du...

    mardi 31 janvier 2023 à 13:50

    ExxonMobil : profit record de 55,7 milliards de dollars en 2…

    New York: La major pétrolière américain ExxonMobil a dégagé un profit record de 55,7 milliards de dollars (presque autant en francs suisses)...

    mardi 31 janvier 2023 à 13:05

    Le pétrole baisse, les exportations russes résistent

    Londres: Les prix du pétrole poursuivent leur déclin mardi, lestés par des exportations russes résilientes, tandis que les investisseurs désertent les actifs...

    lundi 30 janvier 2023 à 21:55

    En baisse, le pétrole attend toujours des signes du rebond d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi pour la troisième séance d'affilée, dans un marché qui s'essouffle à force...

    lundi 30 janvier 2023 à 18:00

    Le pétrole baisse mais une attaque en Iran inquiète

    Londres: Les cours du pétrole baissaient lundi, mais une attaque sur un site militaire Iranien ainsi que l'approche de l'embargo sur l'or...

    lundi 30 janvier 2023 à 17:25

    Guerre en Ukraine : BP revoit en baisse ses prévisions de de…

    Londres: Le géant énergétique britannique BP a revu en baisse ses prévisions de consommation d'énergie mondiale à long terme à cause de...

    lundi 30 janvier 2023 à 13:00

    ⛽️ Augmentation des prix des carburants: Le SP98 frôle les 2…

    Paris: Les tarifs des carburants continuent de grimper depuis le début de l'année en raison de la fin des subventions de l'État...

    lundi 30 janvier 2023 à 12:00

    Le pétrole hésite, une attaque en Iran inquiète

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient sans direction forte lundi, mais une attaque sur un site militaire iranien ainsi que l'approche de...

    vendredi 27 janvier 2023 à 23:00

    Le pétrole en repli, sur des prises de profits avant la fin …

    New York: Les prix du pétrole, en hausse en première partie de séance, se sont finalement repliés vendredi, les investisseurs étant tentés...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 31 janvier 2022 Depuis vendredi, les cours du pétrole ont perdu plus de 2%.

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    💵 Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - 2022

    Le dimanche 15 janvier 2023

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2022.

    Lire la suite