Menu
A+ A A-

L'AIE, qui maintient sa prévision de la demande de pétrole, voit le rééquilibrage du marché pétrolier se poursuivre

prix du petrole paris (france)Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE), qui a maintenu vendredi sa prévision de demande de pétrole en 2018 malgré quelques facteurs d'incertitudes, voit le rééquilibrage du marché se poursuivre.
L'organisme s'attend à ce que la demande mondiale de pétrole progresse de 1,5 million de barils par jour (mbj) cette année, comme annoncé le mois dernier.

Toutefois, les tensions commerciales actuelles entre les Etats-Unis et la Chine représentent un "risque" pour ces prévisions, relève l'AIE.

En ce qui concerne le premier trimestre, une "plus forte croissance" de la demande aux Etats-Unis, qui s'explique notamment par une météo fraîche et le démarrage d'un nouveau projet pétrochimique, a été "partiellement compensée" par une croissance de la demande plus faible en Chine.

L'AIE a relevé une progression des prix, soutenue notamment par l'instabilité politique au Moyen-Orient. L'incertitude concernant la situation en Syrie et au Yémen "a aidé a propulser le prix du baril de Brent au-dessus des 70 dollars".

"Il reste à voir si les récents tarifs élevés se maintiennent et si c'est le cas, quelles seront les implications sur la dynamique du marché", s'interroge l'AIE.

Les cours du pétrole avaient chuté à la mi-2014 mais sont depuis remontés, s'établissant fermement au-dessus des 60 dollars le baril dernièrement.

Ils ont été soutenus par la décision fin 2016 des pays producteurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), associés à d'autres producteurs non membres du cartel dont la Russie, de limiter leur production.

En mars, la production de pétrole a atteint 97,8 millions de barils par jour, les pays producteurs ayant réduit leur production de 800.000 barils supplémentaires par rapport à ce que prévoyait leurs engagements, selon le rapport.

Toutefois, "un peu plus d'un tiers" de la réduction de mars est due à un recul "non intentionnel" de la production du Venezuela et du Mexique, précise l'AIE.

"Jusqu'à présent, rien n'indique que l'OPEP augmente sa production en réponse aux récents prix plus élevés ou pour compenser la chute de l'offre vénézuélienne", indique le rapport, ce qui devrait permettre la poursuite du rééquilibrage du marché.

Les réserves commerciales des pays de l'OCDE ont reculé en février de 26 millions de barils à 2,8 milliards de barils, leur "plus bas niveau depuis avril 2015". A la fin de ce mois, elles n'étaient plus "que de 30 millions de barils au-dessus de la moyenne de cinq ans".

Elles pourraient atteindre, voire être en-dessous du niveau moyen sur cinq ans, au mois de mai, selon l'AIE, accomplissant ainsi l'objectif prévu par l'accord des pays producteurs.

Alors que cet accord court actuellement jusqu'à fin 2018, l'OPEP envisagerait de modifier son objectif pour le fixer à leur moyenne sur sept ans.

La prochaine réunion des ministres de l'OPEP et de leurs partenaires aura lieu le 22 juin à Vienne.


(c) AFP

Commenter L'AIE, qui maintient sa prévision de la demande de pétrole, voit le rééquilibrage du marché pétrolier se poursuivre


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 24 septembre 2020 à 22:46

    Total vise le top 5 de la production d'énergie renouvelable

    Paris: Total se donne pour ambition de long terme de faire partie des cinq plus grands producteurs mondiaux d'énergies renouvelables face au...

    jeudi 24 septembre 2020 à 22:39

    Hésitant en séance, le pétrole termine en modeste hausse

    Cours de clôture: Les prix du pétrole, qui avaient démarré en légère baisse à Londres, se sont redressés jeudi mais restent toujours...

    jeudi 24 septembre 2020 à 13:28

    Total: Arrêt du raffinage et projet de reconversion à Grandp…

    Paris: Total a annoncé jeudi un projet de transformation de sa raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne) en une plate-forme "zéro pétrole", le groupe...

    jeudi 24 septembre 2020 à 12:41

    Le pétrole cale après la publication des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse jeudi, malgré une baisse des stocks américains la veille, les préoccupations qui entourent...

    mercredi 23 septembre 2020 à 22:04

    Modeste hausse du pétrole après une nouvelle baisse des stoc…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont modéré leur progression mercredi après une petite envolée en séance, à la suite du...

    mercredi 23 septembre 2020 à 18:25

    USA: deuxième baisse hebdomadaire d'affilée des stocks de pé…

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut aux Etats-Unis ont baissé la semaine dernière pour la deuxième semaine consécutive, moins que...

    mercredi 23 septembre 2020 à 12:03

    Le pétrole proche de l'équilibre avant la publication des st…

    Londres: Les prix du pétrole étaient relativement stables mercredi, avant la publication par l'EIA des stocks de brut aux Etats-Unis plus tard...

    mardi 22 septembre 2020 à 21:20

    Le pétrole repart timidement de l'avant

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont timidement repris mardi, après un accès de faiblesse la veille, dans un marché...

    mardi 22 septembre 2020 à 11:52

    Le pétrole repart de l'avant, les investisseurs concentrés s…

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mardi, après un accès de faiblesse la veille, dans un marché "nerveux" et attentif à...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 14 septembre 2020 L'OPEP table désormais sur une chute de 9,46 millions de barils par jour (bpj) cette année soit 400.000 bpj de moins que prévu le mois dernier, montre son nouveau rapport mensuel.

    En juillet 2020, le prix du pétrole augmente moins qu’en juin

    Le dimanche 16 août 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En juillet 2020, le prix du pétrole en euros  ralentit (+5,6 % après +30,2 % en juin).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent légèrement (+0,4 % après −2,5 %), notamment du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent de nouveau (+2,8 % après +3,5 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires diminuent encore (−2,0 % après −7,9 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En juillet 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente moins qu’en juin (+5,6 % après +30,2...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite