Menu
A+ A A-

L'AIE, qui maintient sa prévision de la demande de pétrole, voit le rééquilibrage du marché pétrolier se poursuivre

prix du petrole paris (france)Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE), qui a maintenu vendredi sa prévision de demande de pétrole en 2018 malgré quelques facteurs d'incertitudes, voit le rééquilibrage du marché se poursuivre.
L'organisme s'attend à ce que la demande mondiale de pétrole progresse de 1,5 million de barils par jour (mbj) cette année, comme annoncé le mois dernier.

Toutefois, les tensions commerciales actuelles entre les Etats-Unis et la Chine représentent un "risque" pour ces prévisions, relève l'AIE.

En ce qui concerne le premier trimestre, une "plus forte croissance" de la demande aux Etats-Unis, qui s'explique notamment par une météo fraîche et le démarrage d'un nouveau projet pétrochimique, a été "partiellement compensée" par une croissance de la demande plus faible en Chine.

L'AIE a relevé une progression des prix, soutenue notamment par l'instabilité politique au Moyen-Orient. L'incertitude concernant la situation en Syrie et au Yémen "a aidé a propulser le prix du baril de Brent au-dessus des 70 dollars".

"Il reste à voir si les récents tarifs élevés se maintiennent et si c'est le cas, quelles seront les implications sur la dynamique du marché", s'interroge l'AIE.

Les cours du pétrole avaient chuté à la mi-2014 mais sont depuis remontés, s'établissant fermement au-dessus des 60 dollars le baril dernièrement.

Ils ont été soutenus par la décision fin 2016 des pays producteurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), associés à d'autres producteurs non membres du cartel dont la Russie, de limiter leur production.

En mars, la production de pétrole a atteint 97,8 millions de barils par jour, les pays producteurs ayant réduit leur production de 800.000 barils supplémentaires par rapport à ce que prévoyait leurs engagements, selon le rapport.

Toutefois, "un peu plus d'un tiers" de la réduction de mars est due à un recul "non intentionnel" de la production du Venezuela et du Mexique, précise l'AIE.

"Jusqu'à présent, rien n'indique que l'OPEP augmente sa production en réponse aux récents prix plus élevés ou pour compenser la chute de l'offre vénézuélienne", indique le rapport, ce qui devrait permettre la poursuite du rééquilibrage du marché.

Les réserves commerciales des pays de l'OCDE ont reculé en février de 26 millions de barils à 2,8 milliards de barils, leur "plus bas niveau depuis avril 2015". A la fin de ce mois, elles n'étaient plus "que de 30 millions de barils au-dessus de la moyenne de cinq ans".

Elles pourraient atteindre, voire être en-dessous du niveau moyen sur cinq ans, au mois de mai, selon l'AIE, accomplissant ainsi l'objectif prévu par l'accord des pays producteurs.

Alors que cet accord court actuellement jusqu'à fin 2018, l'OPEP envisagerait de modifier son objectif pour le fixer à leur moyenne sur sept ans.

La prochaine réunion des ministres de l'OPEP et de leurs partenaires aura lieu le 22 juin à Vienne.


(c) AFP

Commenter L'AIE, qui maintient sa prévision de la demande de pétrole, voit le rééquilibrage du marché pétrolier se poursuivre


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 21 janvier 2019 à 17:45

    Les prix des carburants poursuivent leur hausse en France

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont poursuivi leur hausse la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

    lundi 21 janvier 2019 à 12:46

    Frets maritimes: les frets secs et les pétroliers brut recul…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches comme ceux des pétroliers chargés de brut ont baissé la semaine dernière, tandis...

    lundi 21 janvier 2019 à 12:13

    Le pétrole hésite, la croissance chinoise s'essouffle

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient lundi en cours d'échanges européens, le rebond enregistré depuis le début de l'année s'essoufflant avec...

    lundi 21 janvier 2019 à 04:56

    Le pétrole à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, profitant de l'embellie boursière, mais les gains demeuraient limités...

    vendredi 18 janvier 2019 à 21:55

    Le pétrole aidé par l'espoir d'avancées dans les négociation…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse vendredi, profitant de l'optimisme des marchés sur une possible résolution...

    vendredi 18 janvier 2019 à 12:07

    Le pétrole remonte, le marché optimiste sur les négociations…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens, profitant de l'optimisme des marchés sur une possible résolution du conflit...

    vendredi 18 janvier 2019 à 10:38

    Pétrole: l'équilibrage du marché risque de prendre du temps …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a prévenu vendredi que le rééquilibrage du marché du pétrole risquait de s'apparenter à un "marathon...

    vendredi 18 janvier 2019 à 04:25

    Le pétrole rebondit en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient vendredi en Asie, portés par une réduction de la production de l'Opep et des informations sur...

    jeudi 17 janvier 2019 à 22:12

    Le pétrole recule, miné par la production américaine et la g…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi sous l'effet d'une production américaine gonflant à de nouveaux records et des...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 18 janvier 2019 AIE L'AIE table sur un cours du baril de Brent à 61 dollars en moyenne pour 2019, après 71 dollars en 2018, soit une baisse de 14%.

    En novembre 2018, le prix du pétrole chute

    Le jeudi 20 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2018, le prix du pétrole en euros chute (−19,3 % après +4,3 % en octobre) tandis que les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) sont stables (+0,0% après +4,9%). Le prix du pétrole chute En novembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros chute (−19,3 % après +4,3 %), à 57 € en moyenne par baril. La baisse est presque de la même ampleur en dollars (−20,1 % après +2,7 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 64,7...

    Lire la suite

    Coup de poker sur l'essence

    Le mercredi 19 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Comment et pourquoi le cours du baril de brut s'est effondré entre 2014 et 2016, contre (presque) toute attente. Entre économie et géopolitique, une vertigineuse enquête dans le monde très fermé des rois du pétrole pour comprendre les fluctuations des prix du pétrole. Genre: Documentaire | Date: 12/2018 | Durée: 59 mn | Pays: France

    Lire la suite

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite