Menu
A+ A A-

Le monde du pétrole défend son utilité malgré la transition énergétique

prix du petrole istanbulIstanbul: L'industrie pétrolière mondiale, réunie à Istanbul, a mis en avant lundi sa nécessaire adaptation à la transition énergétique, tout en défendant les hydrocarbures, seuls capables, selon elle, d'alimenter la croissance économique et démographique mondiale, notamment des pays émergents.
La transition vers un monde moins émetteur de gaz à effet de serre ne se présentera pas sous la forme d'"une solution" mais "impliquera différents parcours", en fonction des besoins de chaque pays, a affirmé Ben van Beurden, le PDG de Shell à Istanbul, lors de la première journée du Congrès mondial du pétrole.

Ces propos du patron de la major pétrolière anglo-néerlandaise résument le message que les acteurs mondiaux des hydrocarbures sont venus porter, alors que des experts et ONG environnementales estiment qu'il faudra laisser dans le sous-sol une grande partie des réserves d'hydrocarbures pour lutter contre le réchauffement climatique.

"La hausse de la demande pour toutes les sources d'énergie, avec le pétrole et le gaz au coeur du mix-énergétique, sera une réalité pour encore des décennies", a ainsi estimé Amin H. Nasser, président de la compagnie saoudienne Saudi Aramco.

Le pétrole reste la première énergie consommée dans le monde, notamment du fait de sa domination comme carburant.

Dans de nombreux pays, et malgré la chute des prix de l'or noir ces deux dernières années, les énergies renouvelables, notamment le solaire, sont toutefois devenues au moins aussi peu chères que le gaz ou le charbon.

"Les énergies renouvelables n'ont pas cessé de dépasser toutes les prévisions", a reconnu Juan Vera, directeur des opérations de la compagnie espagnole Cepsa.

Les industriels, comme les pays producteurs, ont d'ailleurs pris conscience de cette nouvelle réalité économique, investissant eux aussi dans le solaire, comme le Français Total ou certains pays du Moyen-Orient, ou dans l'éolien, comme le norvégien Statoil.

Dans l'énergie, "la croissance la plus rapide viendra des énergies renouvelables", admet Alexandre Novak, le ministre russe de l'Energie, mais il met en garde contre les tentations de "discrimination" entre les énergies.

Le secteur pétrolier a intégré les attentes dans les pays développés, ou encore en Chine, pour une transition vers un modèle économique moins émetteur de gaz à effet de serre. Des attentes accentuées par l'accord international de Paris sur le climat et d'un certain désengagement financier et industriel du charbon.

Gourmands émergents


Outre le développement des énergies renouvelables, les normes se renforcent en faveur d'une plus grande efficacité énergétique dans l'industrie ou le bâtiment, et les véhicules électriques se vendent de plus en plus.

"Trop souvent, la transition énergétique est considérée du point de vue des Européens ou des Nord-américains (...) mais la réalité démographique montre que ce n'est pas suffisant de se concentrer sur ces régions", a estimé le patron de Shell, citant l'Afrique et l'Asie qui vont concentrer la majeure partie des 3,6 milliards d'habitants supplémentaires attendus sur la planète d'ici la fin du siècle.

"Ces pays en croissance auront encore besoin d'hydrocarbures pour développer leurs industries", a-t-il ajouté. D'autant que certains, comme la sidérurgie, le ciment ou la chimie, ne peuvent pas se passer de la quantité d'énergie que produisent les hydrocarbures, selon lui.

Toutefois, face aux critiques sur les émissions de gaz à effet de serre issues de l'exploitation des hydrocarbures, les industriels avancent des "progrès technologiques" pour réduire leurs impacts, via la capture et le stockage du CO2, pourtant encore loin d'avoir trouvé son équilibre économique, ou les biocarburants, a énuméré Darren W. Woods, le PDG d'ExxonMobil.

Mais, selon Amin Nasser, il faut lutter contre "la croyance croissante que le monde peut prématurément se passer de ressources fiables et prouvées comme le pétrole et le gaz".

(c) AFP

Commenter Le monde du pétrole défend son utilité malgré la transition énergétique


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 27 novembre 2020 à 20:07

    Le pétrole quasiment stable en attendant l'Opep+

    Cours de clôture: Les deux contrats de référence du pétrole brut ont fini proches de l'équilibre vendredi, dans un marché calme qui...

    vendredi 27 novembre 2020 à 11:59

    Le pétrole en ordre dispersé attend l'Opep+

    Londres: Les deux cours de référence du pétrole brut étaient partagés en première partie de séance européenne vendredi, dans un marché calme...

    vendredi 27 novembre 2020 à 10:57

    La soif de biocarburants cale pour la première fois en 20 an…

    Londres: La demande pour les biocarburants recule pour la première fois en deux décennies cette année, dans la foulée de la pandémie...

    jeudi 26 novembre 2020 à 13:40

    Repsol investira 18,3 milliards d'euros d'ici à 2025 pour se…

    Madrid: Le groupe pétrolier espagnol Repsol a annoncé jeudi un plan d'investissement de 18,3 milliards d'euros (19,8 milliards de francs) d'ici 2025...

    jeudi 26 novembre 2020 à 12:12

    Le pétrole marque une pause en attendant le sommet de l'Opep…

    Londres: Les prix du pétrole cédaient un peu de terrain jeudi, après avoir atteint la veille de nouveaux plus hauts en huit...

    mercredi 25 novembre 2020 à 21:40

    Le pétrole au plus haut depuis mars après les stocks américa…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini au plus haut en huit mois mercredi, portés par une baisse inattendue des...

    mercredi 25 novembre 2020 à 17:49

    🛢️ USA: les stocks commerciaux de pétrole brut en baisse

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut ont un peu reculé aux Etats-Unis la semaine dernière, déjouant les attentes des analystes...

    mercredi 25 novembre 2020 à 13:07

    Le pétrole grimpe, les investisseurs misent sur les vaccins …

    Londres: Les cours du pétrole continuaient de grimper mercredi, le Brent s'approchant des 50 dollars le baril, portés par les avancées des vaccins...

    mardi 24 novembre 2020 à 22:18

    Le pétrole au plus haut depuis mars, espoirs sur des vaccins

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en forte hausse mardi, le Brent et le WTI retrouvant même leur niveau...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 24 novembre 2020 Stimulés par les espoirs suscités par le vaccin, les cours du pétrole ont atteint des niveaux inégalés depuis que la COVID-19 a commencé à se propager en mars et a fait dégringolé la demande de pétrole. Vers 16h00 à Paris, les prix évoluaient à la hausse de plus de 3%.

    En septembre 2020, le prix du pétrole est quasi stable

    Le mercredi 21 octobre 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2020, le prix du pétrole en euros se replie (−8,3 % après +0,3 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) augmentent de nouveau (+2,3 % après +2,1 %), du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent pour le cinquième mois consécutif (+1,9 % après +4,4 %) et des prix des matières premières alimentaires qui se redressent (+2,6 % après −0,4 %). Le prix du pétrole se replie En septembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se replie (−8,3 % après +0,3 %)...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite