Menu
A+ A A-

Le pétrole se relance et finit en nette hausse

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement monté jeudi malgré une actualité limitée, sur un marché qui tentait de se relancer après le ton hésitant des précédentes séances.
Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a gagné 1,03 dollar à 53,78 dollars sur le contrat pour livraison en mars au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le cours du baril de Brent de la mer du Nord a pris 1,16 dollar à 56,24 dollars sur le contrat pour livraison en mars à l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Les marchés pétroliers ont connu une reprise lors de la séance de jeudi", a résumé dans une note Tim Evans, de Citi.

Alors que les cours de l'or noir avaient peiné à dégager une tendance depuis plusieurs jours, ils ont peu à peu accéléré jeudi en cours de séance, même si l'actualité ne fournissait guère d'arguments aux investisseurs.

"L'impression générale, c'est que les réserves vont diminuer grâce à (...) la réduction de la production des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) ainsi que de pays extérieurs", a avancé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates, évoquant aussi de bonnes perspectives de demande à la suite de la vague de froid en Europe.

Toutefois, si les cours ont incontestablement profité depuis la fin 2016 des accords de baisse de l'offre entre grands pays producteurs, le marché pétrolier n'a pas particulièrement pris connaissance de nouvelles données sur le sujet jeudi.

"Je ne vois aucune actualité en mesure d'avoir un gros effet sur le marché", a reconnu James Williams, de WTRG Economics.


- Investisseurs optimistes

Au contraire, l'actualité du milieu de semaine s'est révélée plutôt défavorable puisque, mercredi, le gouvernement américain a fait état d'une nette hausse hebdomadaire des stocks de brut.

"Puisque ces mauvais chiffres sur les stocks américains n'ont pas tué le marché, les investisseurs optimistes en ont conclu qu'ils le rendaient plus fort", a ironisé M. Evans.

Pourtant, "on peut toujours craindre que la reprise de la production américaine (...) ralentisse le rééquilibrage du marché et que cela provoque un repli des cours à moyen terme", a-t-il prévenu. "Mais manifestement, ce n'était pas au programme aujourd'hui."

De fait, la production américaine donne des signes de réveil et les observateurs craignent de plus en plus qu'elle reparte franchement, les Etats-Unis n'étant pas impliqués dans les accords internationaux de baisse de l'offre.

A ce titre, plus encore que les chiffres du gouvernement sur les stocks, c'est le décompte des puits en activité qui inquiète les observateurs, le groupe privé Baker Hughes ayant annoncé vendredi dernier un bond au plus haut depuis 2015.

"L'activité des puits arrive à un niveau où l'on peut craindre une hausse de quelque 750.000 barils par jour (b/j) de la production cette année", a avancé M. Williams. "Le pétrole de schiste américain reste la principale menace de baisse pour le marché."

Il s'étonnait en conséquence que les cours n'aient pas plongé après cet indicateur, même s'ils ont connu un petit coup de mou au retour du week-end.

En fin de compte, "la capacité des prix du brut à remonter malgré des nouvelles négatives, qu'il s'agisse de la hausse du décompte des puits américains en activité ou de celle des réserves, montre bien que les investisseurs restent optimistes", a expliqué Fawad Razaqzada, de Forex.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se relance et finit en nette hausse


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 14 novembre 2019 à 12:01

    Le pétrole en hausse dans le sillage de la veille et avant l…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse jeudi en cours d'échanges européens, soutenus par des propos du secrétaire général de l'Opep...

    mercredi 13 novembre 2019 à 22:18

    Le pétrole finit en hausse après des propos du secrétaire gé…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fini en hausse mercredi, après deux séances de baisse, le marché réagissant à des...

    mercredi 13 novembre 2019 à 17:53

    Le pétrole se redresse après avoir passé la journée dans le …

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, après avoir ouvert en baisse et alors que le marché...

    mercredi 13 novembre 2019 à 12:10

    Le pétrole continue de baisser au lendemain d'un discours de…

    Londres: Les prix du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en cours d'échanges européens, dans la lignée de la veille, au...

    mardi 12 novembre 2019 à 22:50

    Le pétrole en léger repli après un discours de Trump sans an…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu baissé mardi après un discours de Donald Trump à New York au...

    mardi 12 novembre 2019 à 12:07

    Le pétrole reprend des couleurs avant un discours de Donald …

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mardi en cours d'échanges européens, rattrapant leur recul de la veille, avant un discours...

    lundi 11 novembre 2019 à 21:26

    Le pétrole se replie, hésitant face à des négociations comme…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse lundi à l'issue d'une séance hésitante, dans un marché attentif aux...

    lundi 11 novembre 2019 à 16:52

    Le pétrole retrouve des couleurs dans un marché indécis

    Londres: Les prix du pétrole retrouvaient lundi en cours d'échanges européens leurs niveaux de clôture de vendredi après avoir débuté la séance...

    lundi 11 novembre 2019 à 11:47

    Le pétrole commence la semaine en berne dans un marché inqui…

    Londres: Les prix du pétrole étaient orientés à la baisse lundi en cours d'échanges européens dans un marché peu rassuré par les...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 8 novembre 2019 Jeudi, les cours du pétrole Brent et WTI avaient gagné respectivement 0,9% et 1,4%. Le Brent avait même culminé à 57,88 dollars, un niveau plus vu depuis un mois et demi.

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite