Menu
A+ A A-

Le pétrole se relance et finit en nette hausse

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement monté jeudi malgré une actualité limitée, sur un marché qui tentait de se relancer après le ton hésitant des précédentes séances.
Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a gagné 1,03 dollar à 53,78 dollars sur le contrat pour livraison en mars au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le cours du baril de Brent de la mer du Nord a pris 1,16 dollar à 56,24 dollars sur le contrat pour livraison en mars à l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Les marchés pétroliers ont connu une reprise lors de la séance de jeudi", a résumé dans une note Tim Evans, de Citi.

Alors que les cours de l'or noir avaient peiné à dégager une tendance depuis plusieurs jours, ils ont peu à peu accéléré jeudi en cours de séance, même si l'actualité ne fournissait guère d'arguments aux investisseurs.

"L'impression générale, c'est que les réserves vont diminuer grâce à (...) la réduction de la production des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) ainsi que de pays extérieurs", a avancé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates, évoquant aussi de bonnes perspectives de demande à la suite de la vague de froid en Europe.

Toutefois, si les cours ont incontestablement profité depuis la fin 2016 des accords de baisse de l'offre entre grands pays producteurs, le marché pétrolier n'a pas particulièrement pris connaissance de nouvelles données sur le sujet jeudi.

"Je ne vois aucune actualité en mesure d'avoir un gros effet sur le marché", a reconnu James Williams, de WTRG Economics.


- Investisseurs optimistes

Au contraire, l'actualité du milieu de semaine s'est révélée plutôt défavorable puisque, mercredi, le gouvernement américain a fait état d'une nette hausse hebdomadaire des stocks de brut.

"Puisque ces mauvais chiffres sur les stocks américains n'ont pas tué le marché, les investisseurs optimistes en ont conclu qu'ils le rendaient plus fort", a ironisé M. Evans.

Pourtant, "on peut toujours craindre que la reprise de la production américaine (...) ralentisse le rééquilibrage du marché et que cela provoque un repli des cours à moyen terme", a-t-il prévenu. "Mais manifestement, ce n'était pas au programme aujourd'hui."

De fait, la production américaine donne des signes de réveil et les observateurs craignent de plus en plus qu'elle reparte franchement, les Etats-Unis n'étant pas impliqués dans les accords internationaux de baisse de l'offre.

A ce titre, plus encore que les chiffres du gouvernement sur les stocks, c'est le décompte des puits en activité qui inquiète les observateurs, le groupe privé Baker Hughes ayant annoncé vendredi dernier un bond au plus haut depuis 2015.

"L'activité des puits arrive à un niveau où l'on peut craindre une hausse de quelque 750.000 barils par jour (b/j) de la production cette année", a avancé M. Williams. "Le pétrole de schiste américain reste la principale menace de baisse pour le marché."

Il s'étonnait en conséquence que les cours n'aient pas plongé après cet indicateur, même s'ils ont connu un petit coup de mou au retour du week-end.

En fin de compte, "la capacité des prix du brut à remonter malgré des nouvelles négatives, qu'il s'agisse de la hausse du décompte des puits américains en activité ou de celle des réserves, montre bien que les investisseurs restent optimistes", a expliqué Fawad Razaqzada, de Forex.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se relance et finit en nette hausse


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 07 juillet 2020 à 21:55

    Les cours du pétrole stagnent en attendant le rapport sur le…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont stagné mardi, les investisseurs se plaçant en retrait en attendant les chiffres hebdomadaires sur...

    mardi 07 juillet 2020 à 12:05

    Les cours du pétrole perdent du terrain, malmenés par le Cov…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi, les investisseurs étant préoccupés par l'évolution de la pandémie aux Etats-Unis et par le retour...

    lundi 06 juillet 2020 à 21:23

    Le pétrole commence la semaine sans grand changement

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé près de l'équilibre lundi, entre la maîtrise de l'offre des membres de l'Organisation...

    lundi 06 juillet 2020 à 14:30

    ⛽️ Les prix des carburants initient une faible baisse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service en France étaient en légère baisse la semaine dernière, selon les données officielles diffusées ce jour. Pour sa...

    lundi 06 juillet 2020 à 12:01

    Le pétrole commence la semaine en petite hausse

    Londres: Les prix du pétrole entamaient la semaine en légère hausse lundi, portés par la maîtrise de l'offre des membres de l'Opep+...

    vendredi 03 juillet 2020 à 23:44

    Venezuela: les plateformes pétrolières paralysées faute de p…

    Caracas: Les plateformes pétrolières du Venezuela sont complètement paralysées, faute de pouvoir écouler leur brut, notamment à cause des sanctions américaines et...

    jeudi 02 juillet 2020 à 11:51

    Le pétrole progresse au lendemain de la chute des stocks amé…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, portés par la forte baisse des stocks de brut aux Etats-Unis annoncée mercredi par l'EIA...

    jeudi 02 juillet 2020 à 08:16

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est…

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de...

    mercredi 01 juillet 2020 à 21:32

    Le pétrole en hausse après la chute des stocks américains de…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont progressé mercredi, aidés par la baisse massive et bien plus importante que prévu des...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite