Menu
A+ A A-

Le pétrole recule, l'accord de l'Opep à nouveau en question

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens après une séance mouvementée, l'Opep s'évertuant à convaincre les marchés que l'Arabie Saoudite n'aurait pas remis en cause l'accord sur la production.
Vers 17H20 GMT (18H20 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 45,45 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 90 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de décembre cédait 75 cents à 43,91 dollars.

Vers 14H15 GMT, le baril de Brent a touché un plus bas en près de trois mois à 45,08 dollars, tandis que le WTI atteignait 43,57 dollars, au plus bas en un mois et demi.

L'accord de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) sur une limitation de sa production, annoncé fin septembre pour permettre au marché de l'or noir de se rééquilibrer, semblait plus que jamais compromis.

Selon une information de presse, l'Arabie Saoudite, premier exportateur mondial et l'un des rares producteurs à s'être engagé à limiter sa production dans le cadre de cet accord, aurait menacé d'augmenter sa production si son rival géopolitique, l'Iran, refusait un plafonnage de sa production.

C'est clairement ce qui a lancé le mouvement de baisse aujourd'hui, et cela prouve que les investisseurs sont désormais sceptiques quant à l'accord de l'OPEP. Les marchés font pression auprès du cartel, qui doit se dépêcher de reprendre ses esprits, au risque de rejouer 2014-2015, résumait à l'AFP Fawad Razaqzada, analyste chez Forex.com.

En ne se fixant pas de plafond de production à cette époque, alors que l'offre venue d'autres producteurs, notamment des Etats-Unis, explosait, l'OPEP avait contribué à une déséquilibre massif du marché qui avait fait sombrer les cours.

Le secrétaire général de l'Organisation, Mohammed Barkindo, a affirmé vendredi à l'agence Bloomberg que les informations de presse n'étaient pas exactes, permettant aux cours de remonter légèrement sans effacer les inquiétudes des marchés.

Dans ce contexte, les autres données semblaient passer au second plan, et l'annonce par Baker Hughes d'une nouvelle hausse du nombre de puits de forage aux Etats-Unis, avec 9 nouveaux puits sur la semaine, n'affectait pas les cours.

Les négociations sur l'accord devraient se poursuivre entre l'OPEP et ses partenaires jusqu'à la réunion officielle du cartel, le 30 novembre à Vienne.

(c) AFP

Commenter Le pétrole recule, l'accord de l'Opep à nouveau en question


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 19 décembre 2018 à 16:09

    Le pétrole se reprend après une journée noire

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens sans pour autant récupérer ses lourdes pertes de la veille, provoquées...

    mercredi 19 décembre 2018 à 12:16

    Le pétrole se stabilise après sa chute de la veille

    Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en cours d'échanges européens, au lendemain d'une journée noire alimentée par les craintes de...

    mercredi 19 décembre 2018 à 10:09

    Norvège: la production de pétrole en légère hausse en novemb…

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a légèrement augmenté en novembre mais moins qu'attendu, selon...

    mercredi 19 décembre 2018 à 03:23

    Le pétrole peine à rebondir en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole peinaient à rebondir mercredi en Asie après avoir plongé à des niveaux plus vus depuis plus d'un...

    mardi 18 décembre 2018 à 23:19

    Face à la crise économique, l'Equateur augmente le prix de l…

    Quito: L'Equateur va augmenter le prix de l'essence et supprimer 25.000 postes vacants dans la fonction publique pour faire face à la...

    mardi 18 décembre 2018 à 21:03

    Le pétrole chute de 6,6% à New York, à son plus bas en 15 mo…

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont dégringolé mardi à New York comme à Londres, continuant à plonger alors que la...

    mardi 18 décembre 2018 à 20:09

    Canada: aide fédérale de 1,2 milliard de dollars à l'industr…

    Ottawa: Le gouvernement du Canada a annoncé mardi un plan d'aide de 1,2 milliard de dollars américains à l'industrie pétrolière et gazière...

    mardi 18 décembre 2018 à 19:39

    Face à la crainte d'une offre trop abondante, le pétrole per…

    New York: Les cours du pétrole plongeaient de 5% à New York mardi, plombés par la crainte de voir la production d'or...

    mardi 18 décembre 2018 à 17:29

    L'Assemblée nationale valide le gel des taxes sur les carbur…

    Paris: L'Assemblée nationale a validé mardi le gel des taxes sur les carburants jusqu'en 2022, qu'avait déjà voté le Sénat dans le...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite