Menu
A+ A A-

Pétrole: le marché pourrait se rééquilibrer plus vite si l'Opep réduisait effectivement sa production

prix du petrole ParisParis: Le marché pétrolier pourrait se rééquilibrer plus rapidement si l'Opep concrétisait sa décision de réduire sa production, a estimé mardi l'Agence internationale de l'énergie (AIE), qui anticipe actuellement un excès d'offre persistant jusqu'à la mi-2017 sur fond de demande mondiale plus faible.
Lors d'une réunion extraordinaire à Alger le 28 septembre, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) avait surpris en décidant de ramener sa production à un niveau de 32,5 à 33 millions de barils par jour (mbj).

Mais les modalités de mise en oeuvre de cette décision, inédite depuis 2008, doivent encore être discutées lors de la réunion du cartel pétrolier le 30 novembre à Vienne.

Malgré de timides signes que les stocks débordants commencent à se replier, notre prévision offre-demande montre que le marché - s'il est laissé à lui-même - pourrait rester excédentaire durant la première moitié de l'an prochain, a indiqué l'AIE dans son rapport mensuel sur le pétrole.

Si l'OPEP respectait son nouvel objectif, le rééquilibrage du marché pourrait intervenir plus rapidement, a toutefois affirmé l'agence basée à Paris.

En septembre, le cartel de 14 pays a pompé au niveau record de 33,64 mbj, soit 160.000 barils par jour de plus par rapport à août mais surtout un bond de 910.000 bj sur un an.

La production de l'Irak a atteint un plus haut avec 4,46 mbj tandis que celle de l'Iran s'est élevée à 3,67 mbj, légèrement supérieure au niveau moyen de 2011, avant les sanctions internationales, a noté l'AIE.

En dehors de l'OPEP, la Russie a ouvert à fond les robinets en septembre et a permis d'augmenter de près de 0,5 mbj la production des pays n'appartenant pas au cartel par rapport à août, à 56,6 mbj.

Sur un an, l'offre est toutefois en retrait de 0,9 mbj en raison du ralentissement observé aux Etats-Unis et en Chine. Elle devrait décliner dans la même proportion sur l'ensemble de 2016, avant un rebond de 0,4 mbj en 2017.

En tout, la production mondiale a atteint 97,2 mbj en septembre, en hausse de 600.000 bj sur un mois et de 200.000 bj par rapport à la même période un an plus tôt.

Quant à la demande mondiale d'or noir, sa croissance devrait être un peu plus faible qu'anticipé précédemment en 2016: l'AIE a abaissé sa prévision de hausse pour cette année de 1,3 à 1,24 mbj, à 96,3 mbj.

La demande devrait à nouveau progresser de 1,2 mbj en 2017 pour s'établir à 97,5 mbj.

(c) AFP

Commenter Pétrole: le marché pourrait se rééquilibrer plus vite si l'Opep réduisait effectivement sa production


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 19 juin 2019 à 12:15

    Le pétrole recule un peu, l'Opep+ s'accorde sur une date de …

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens dans un marché paisible, à moins de deux semaines de la...

    mercredi 19 juin 2019 à 05:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé, mercredi en Asie, après le net rebond de la veille, lié notamment aux...

    mardi 18 juin 2019 à 21:38

    Le pétrole rebondit avec le retour de l'appétit pour le risq…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement rebondi mardi, profitant de la bonne humeur générale des marchés, alors que la...

    mardi 18 juin 2019 à 16:39

    Le pétrole se reprend malgré l'incertitude sur la réunion de…

    Londres: Les prix du pétrole repassaient dans le vert mardi en cours d'échanges européens, profitant de la bonne humeur générale des marchés...

    mardi 18 juin 2019 à 12:04

    Le pétrole affaibli par des craintes sur la demande mondiale

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse mardi en cours d'échanges européens, fragilisés par des craintes sur la demande mondiale...

    lundi 17 juin 2019 à 22:03

    Le pétrole baisse, confusion sur une prochaine réunion de l…

    New York: Les cours du pétrole ont baissé lundi dans un marché surveillant la difficile organisation d'une réunion de l'Organisation des pays...

    lundi 17 juin 2019 à 14:26

    Frets maritimes: les frets secs reculent, les pétroliers div…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont reculé la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers ont divergé.

    lundi 17 juin 2019 à 12:43

    Le pétrole baisse un peu sur fond de tensions commerciales

    Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu lundi en cours d'échanges européens dans un marché partagé entre les conflits commerciaux qui...

    lundi 17 juin 2019 à 12:41

    Les prix des carburants en forte baisse dans les stations-se…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont baissé dans leur globalité la semaine dernière, avec une baisse encore plus...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 5 juin 2019 Le baril de WTI pour livraison en juillet, référence américaine, a perdu 1,80 dollar, à 51,68 dollars, à son plus bas depuis la mi-janvier.
    Le baril a perdu plus de 20% sur les six dernières semaines.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite