Menu
A+ A A-

Le pétrole rebondit légèrement, sur fond d'achats à bon compte

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole s'affichaient en légère hausse lundi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression après les lourdes pertes enregistrées en fin de semaine dernière sur fond de renforcement du dollar.
Vers 11H45 GMT (12H45 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 47,93 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 51 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance prenait 36 cents à 44,65 dollars.

Les cours du Brent et du WTI regagnaient un peu de terrain après avoir creusé leurs pertes vendredi dans le sillage du rapport mensuel sur l'emploi américain.

"Les bons chiffres de l'emploi américain vendredi empêchent tout rebond, augmentant la probabilité d'une remontée des taux", relevait Christopher Dembik, analyste chez saxo Banque.

Le nombre bien supérieur aux attentes de créations d'emploi en octobre aux États-Unis (271.000 contre 180.000 attendues), témoignant de la santé de l'économie, a été perçu comme une incitation pour que la Réserve fédérale américaine (Fed) relève ses taux prochainement, probablement dès le mois de décembre.

Or, un tel resserrement du crédit aurait entre autres comme conséquence de rendre le billet vert plus rémunérateur, une perspective qui a porté la devise à son plus haut niveau en six mois. Une telle hausse du billet vert pénalise les acheteurs munis d'autres devises, le brut étant libellé en dollars.

"L'amélioration des perspectives de la demande aux États-Unis, la plus gros consommateur de pétrole au monde, a aussi peu soutenu les cours que le nouveau déclin des puits de forage aux États-Unis", notaient les analystes de Commerzbank.

La société de services pétroliers Baker Hughes a annoncé qu'il y avait six puits de pétrole en activité de moins cette semaine que la semaine dernière, semblant confirmer la perspective d'une baisse de la production nationale, qui tarde toutefois à se confirmer dans les chiffres que le ministère américain de l'Énergie (DoE) publie tous les mercredis.

"Le forage a atteint dans le même temps son plus bas niveau depuis juin 2010, ce qui indique une baisse supplémentaire de la production de pétrole de schiste américain dans les prochains mois", ajoutaient les analystes de Commerzbank.

Mais selon eux, en dépit de ces données encourageantes, le marché reste lesté par une surabondance d'offre qui condamne tout rebond durable des prix du brut à court terme.

D'autant plus, notait Michael von Dulken, analyste chez Accendo Markets, que l'Arabie saoudite, le plus important exportateur de pétrole au monde, est déterminée à maintenir sa production telle quelle afin de conserver ses parts de marché, en dépit de la pression que cela exerce sur sa propre économie.

"La seule chose à faire désormais est de laisser le marché faire son travail", a déclaré Khalid al-Falih, président de Saudi Aramco, la compagnie pétrolière nationale, cité par le Financial Times.

"Il n'y a eu aucune discussion ici (en Arabie saoudite) sur le fait que nous devrions baisser la production maintenant que nous avons vu des difficultés (budgétaires)", a-t-il ajouté, selon la même source.

En outre, les dernières statistiques en provenance de Chine, dont la balance commerciale est ressortie en-dessous des attentes, risquaient également de peser sur les prix de l'or noir.

"Les exportations chinoises ont diminué de 6,9% sur octobre en rythme annualisé et les importations de 18,8%. Les importations de pétrole ont chuté à 6,2 millions de barils contre 6,8 millions de barils en septembre, ce qui confirme encore le ralentissement de l'activité chinoise", soulignait M. Dembik.

(c) AFP

Commenter Le pétrole rebondit légèrement, sur fond d'achats à bon compte



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    lundi 15 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole en baisse, le marché croit à la désescalade malgr…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, malgré l'attaque de l'Iran contre Israël pendant le weekend, le marché tablant sur une désescalade...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    ⛽️ Comment est fixé le prix des carburants ?

    Le dimanche 06 février 2022

    Paris: Des forages pétroliers à votre réservoir d’essence en passant par les raffineries, le pétrole subit de nombreuses transformations. Tout ce processus a un prix qui, avec d’autres coûts, impactent, d’une manière plus ou moins importante, le prix du carburant à la pompe. Alors comment est fixé le prix des carburants en France ?

    Lire la suite