Menu
A+ A A-

Le pétrole de schiste est un non-sens au vu des cours actuels du brut, selon le patron de Gazprom

prix-du-petrole ryadryad: Continuer à produire du pétrole de schiste, comme le font les Américains, est un non-sens au vu des cours actuel du brut, qui ont chuté d'environ 50% depuis juin, a estimé mercredi à Ryad le patron du géant russe de l'énergie Gazprom.
Les prix bas à 45, 50 ou même 60 dollars le baril, ce n'est pas profitable pour les producteurs de schiste. C'est un non-sens, a déclaré Viktor Zubkov devant le Forum international sur l'énergie (FIE), basé dans la capitale saoudienne.

Selon l'ancien Premier ministre russe, de nombreux producteurs de pétrole de schiste connaissent des difficultés à cause de l'effondrement des cours.

Les cours actuel du pétrole, ainsi que les prix du gaz, qui leur sont liés, ont un impact négatif significatif sur l'économie du schiste et les projets d'exporter du gaz naturel liquéfié depuis les Etats-Unis, a aussi assuré M. Zubkov.

Le pétrole de schiste coûte en effet plus cher à produire en raison notamment des technologies nécessaires à son extraction.

En janvier, le géant minier anglo-australien BHP Billiton a ainsi annoncé qu'il allait arrêter d'exploiter 40% de ses plateformes de pétrole de schiste aux Etats-Unis pour tenter de faire face à la chute des cours de l'or noir.

Gazprom non plus n'est pas épargné par la chute des prix puisque les profits du géant russe ont baissé de 61% au troisième trimestre, à 1,5 milliards de dollars. La suspension de livraison d'énergie à l'Ukraine, due au contexte politique, a également amputé ses profits.

Mardi, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a jugé que les cours du brut se redresseront dans les cinq prochaines années mais sans remonter au niveau des 100 dollars le baril. Selon l'AIE, les producteurs de schiste pourraient sortir renforcés de la crise actuelle et les Etats-Unis pourraient même endosser le rôle de 'swing producer', celui qui garantit la stabilité des prix en ajustant la production.

Le baril de Brent de la Mer du nord pour livraison en mars perdait 59 cents à la mi-journée mercredi à Londres, à 55,84 dollars le baril, alors que le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance avait ouvert en baisse de 50 cents à New York, à 49,52 dollars.

it/lyn/bpe/az

GAZPROM

BHP BILLITON







Commenter Le pétrole de schiste est un non-sens au vu des cours actuels du brut, selon le patron de Gazprom



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 23 juillet 2024 à 12:02

    Le pétrole poussé par les feux au Canada avant des données a…

    Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement mardi, poussés par les incendies de forêts au Canada, l'attention des investisseurs restant toutefois absorbée...

    lundi 22 juillet 2024 à 21:05

    Le pétrole poursuit son repli, les tensions géopolitiques sa…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont continué leur régression, lundi, au plus bas depuis plus d'un mois, faisant fi du...

    lundi 22 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants retombent

    Carburants: Les prix des carburants sont repartis à la baisse la semaine précédente. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture du pétrole...

    lundi 22 juillet 2024 à 11:55

    Le pétrole hésite, la Chine sème le doute

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient sans direction claire lundi, pris entre d'un côté la santé économique chinoise qui laisse craindre une...

    lundi 22 juillet 2024 à 08:00

    📊 Pétrole, gaz et charbon, les sources d’énergie de l’humani…

    Infographie: Comment le pétrole, le gaz naturel et le charbon demeurent les piliers de notre approvisionnement énergétique, tout en explorant les défis...

    vendredi 19 juillet 2024 à 21:30

    Le pétrole décroche, aversion pour le risque et doutes sur l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, victimes d'un mouvement d'aversion pour le risque et de doutes sur la...

    vendredi 19 juillet 2024 à 12:05

    Le pétrole hésite entre baisse des stocks, économie chinoise…

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones vendredi, toujours tiraillés entre la baisse des stocks aux Etats-Unis la semaine passée et les...

    jeudi 18 juillet 2024 à 21:35

    Le pétrole stagne, les opérateurs prudents faute de certitud…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre jeudi, sur un marché prudent, incertain des intentions de l'Opep...

    jeudi 18 juillet 2024 à 13:16

    📉 Les revenus du canal de Suez baissent de 23,4% en raison d…

    Le caire: Les revenus du canal de Suez en Egypte ont baissé de 23,4% à fin juin par rapport à l'année précédente...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite