Menu
A+ A A-

Le pétrole de schiste est un non-sens au vu des cours actuels du brut, selon le patron de Gazprom

prix-du-petrole ryadryad: Continuer à produire du pétrole de schiste, comme le font les Américains, est un non-sens au vu des cours actuel du brut, qui ont chuté d'environ 50% depuis juin, a estimé mercredi à Ryad le patron du géant russe de l'énergie Gazprom.
Les prix bas à 45, 50 ou même 60 dollars le baril, ce n'est pas profitable pour les producteurs de schiste. C'est un non-sens, a déclaré Viktor Zubkov devant le Forum international sur l'énergie (FIE), basé dans la capitale saoudienne.

Selon l'ancien Premier ministre russe, de nombreux producteurs de pétrole de schiste connaissent des difficultés à cause de l'effondrement des cours.

Les cours actuel du pétrole, ainsi que les prix du gaz, qui leur sont liés, ont un impact négatif significatif sur l'économie du schiste et les projets d'exporter du gaz naturel liquéfié depuis les Etats-Unis, a aussi assuré M. Zubkov.

Le pétrole de schiste coûte en effet plus cher à produire en raison notamment des technologies nécessaires à son extraction.

En janvier, le géant minier anglo-australien BHP Billiton a ainsi annoncé qu'il allait arrêter d'exploiter 40% de ses plateformes de pétrole de schiste aux Etats-Unis pour tenter de faire face à la chute des cours de l'or noir.

Gazprom non plus n'est pas épargné par la chute des prix puisque les profits du géant russe ont baissé de 61% au troisième trimestre, à 1,5 milliards de dollars. La suspension de livraison d'énergie à l'Ukraine, due au contexte politique, a également amputé ses profits.

Mardi, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a jugé que les cours du brut se redresseront dans les cinq prochaines années mais sans remonter au niveau des 100 dollars le baril. Selon l'AIE, les producteurs de schiste pourraient sortir renforcés de la crise actuelle et les Etats-Unis pourraient même endosser le rôle de 'swing producer', celui qui garantit la stabilité des prix en ajustant la production.

Le baril de Brent de la Mer du nord pour livraison en mars perdait 59 cents à la mi-journée mercredi à Londres, à 55,84 dollars le baril, alors que le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance avait ouvert en baisse de 50 cents à New York, à 49,52 dollars.

it/lyn/bpe/az

GAZPROM

BHP BILLITON







Commenter Le pétrole de schiste est un non-sens au vu des cours actuels du brut, selon le patron de Gazprom



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 27 septembre 2023 à 22:25

    Le pétrole WTI américain au plus haut en clôture depuis un a…

    New York: Le baril de West Texas Intermediate (WTI), principale variété américaine, a terminé la séance de mercredi à son plus haut...

    mercredi 27 septembre 2023 à 12:05

    Le pétrole remonte, le resserrement de l'offre sur le devant…

    Londres: Les prix du pétrole repartaient à la hausse de plus belle mercredi, dans un contexte de resserrement de l'offre prenant le...

    mardi 26 septembre 2023 à 21:20

    Le pétrole s'offre un rebond, semble avoir trouvé un nouvel …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont repartis à la hausse mardi, toujours cantonés dans des marges resserrées autour de ce...

    mardi 26 septembre 2023 à 13:20

    Le pétrole flanche entre taux élevés et levée de certaines r…

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient mardi, lestés par l'environnement de taux directeurs élevés dans de nombreux pays consommateurs, ainsi que la...

    lundi 25 septembre 2023 à 21:26

    Le pétrole piétine, la Chine inquiète, la Russie lève une pa…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé lundi en ordre dispersé mais proches de l'équilibre, freinés dans leur avancée par...

    lundi 25 septembre 2023 à 12:15

    Le pétrole hésite entre restrictions de l'offre et inquiétud…

    Londres: Les prix du pétrole hésitaient lundi, toujours poussés par les limitations de l'offre, tant au niveau du brut que des produits...

    samedi 23 septembre 2023 à 11:10

    La hausse du baril ne remet pas en cause le ralentissement d…

    Paris: La hausse des prix du pétrole actuelle ne remet pas en cause la tendance générale d'un ralentissement de l'inflation, a estimé...

    vendredi 22 septembre 2023 à 21:25

    Le pétrole sans direction, l'élan semble coupé

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, à l'issue d'une semaine marquée par une forte volatilité...

    vendredi 22 septembre 2023 à 12:30

    Le pétrole soutenu par les restrictions sur les exportations…

    Londres: Le prix du pétrole grimpait vendredi, porté par l'annonce de restrictions des exportations russes d'essence et de gazole, malgré la perspective...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    💵 Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - 2022

    Le dimanche 15 janvier 2023

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2022.

    Lire la suite

    🔎 Société de pétrole : l’histoire d’un retour de 208 fois son argent en 20 ans

    Le vendredi 03 mars 2023

    Analyse: Une manière de regarder les actions en Bourse est au travers de la courbe classique d’une action.Mais il existe une autre manière qui peut vous permettre de voir les chances d’une autre façon. Cette approche peut nous permettre de mieux comprendre la performance de certaines actions dans le pétrole.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite