Menu
A+ A A-

Le pétrole rebondit à New York, mais les yeux restent sur la production américaine

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole tentaient un rebond mardi à l'ouverture à New York, repassant difficilement le seuil des 50 dollars le baril, dans un marché toujours pessimiste sur le haut niveau de l'offre américaine.
Vers 14H05 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en avril gagnait 73 cents à 50,18 dollars le baril sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après une chute d'environ quatre dollars du contrat de référence en une semaine.

Il n'y a rien de nouveau depuis hier, date à laquelle le cours du baril est passé sous les 50 dollars, a souligné Andy Lipow, de Lipow Oil Associates. Les prix avaient réagi à un excès de pétrole sur le marché, et cette tendance devrait continuer lors des deux prochaines semaines, puisque l'on attend de nouvelles hausses des réserves américaines.

Les stocks de brut américain, sur lesquels Washington publiera mercredi une mise à jour hebdomadaire, sont pour l'heure à un niveau sans précédent depuis 1930, et les investisseurs sont particulièrement pessimistes quant au niveau élevé des réserves du terminal de Cushing, dans l'Oklahoma (sud), qui sert de référence au WTI.

Pour l'ensemble des Etats-Unis, on s'attend à une hausse de quatre millions de barils, en partie à cause d'une grève dans les raffineries, qui dure maintenant depuis trois semaines, ont rapporté les experts de Commerzbank.

Les prix du pétrole ont perdu plus de la moitié de leur valeur depuis juin, une tendance encouragée par la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de maintenir inchangé son plafond de production, alors que le marché espérait un geste.

Depuis le début de la semaine, des bruits courent sur une réunion d'urgence de l'Opep, mais cela ne se produira pas tant que l'Arabie saoudite ou le Koweït ne le désireront pas, a prévenu Andy Lipow.

Les prix de l'or noir avaient en effet rebondi brièvement lundi après l'évocation d'une telle réunion par la ministre du Pétrole nigériane Diezani Alison-Madueke, également présidente de l'Opep, mais des sources internes ont démenti une telle éventualité.

Egalement sur le plan international, le marché pourrait aussi souffrir en cas de progrès dans les négociations nucléaires sur l'Iran, car si des sanctions sont levées, cela risque d'accroître les exportations du pays, a-t-il ajouté.

Des progrès ont été accomplis dans les négociations à Genève sur le programme nucléaire iranien controversé, mais des questions très difficiles doivent encore être réglées et une nouvelle réunion est programmée en début de semaine prochaine, selon les propos tenus lundi par un haut responsable américain.







Commenter Le pétrole rebondit à New York, mais les yeux restent sur la production américaine


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    mardi 13 novembre 2018 à 16:22

    Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

    mardi 13 novembre 2018 à 14:12

    Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

    Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:23

    L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:20

    Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:02

    Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

    Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

    mardi 13 novembre 2018 à 09:24

    Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

    Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite