Menu
A+ A A-

L'oléoduc Keystone, pas la formule magique pour l'économie US

prix-du-petrole WashingtonWashington: Le président Barack Obama a réaffirmé vendredi ses doutes sur les bénéfices du projet d'oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis, affirmant qu'il ne constituait pas la formule magique pour l'économie américaine.
Il y a eu cette tendance à présenter ce projet comme une formule magique pour les maux de l'économie américaine et il est difficile, sur le papier, de savoir d'où vient cette croyance, a déclaré le président américain lors de sa traditionnelle conférence de presse de fin d'année.

Bloqué depuis six ans sur fond de craintes environnementales, le projet Keystone et ses 1.900 km de tronçon figurent parmi les priorités de l'opposition républicaine, qui prendra les rênes du Congrès en janvier et qui assure que ce chantier créera des dizaines de milliers d'emplois aux Etats-Unis.

Selon M. Obama, le chantier créera certes quelques milliers d'emplois mais profitera d'abord aux compagnies pétrolières canadiennes qui se serviront de l'oléoduc pour acheminer plus rapidement le brut extrait des sables bitumineux jusqu'aux raffineries du Golfe du Mexique.

C'est très bien pour les entreprises pétrolières canadiennes et c'est bien pour l'industrie pétrolière canadienne mais cela ne n'apportera pas de bienfaits majeurs aux consommateurs américains, a déclaré le président américain, qui pourrait apposer son veto à une loi républicaine autorisant Keystone.

Selon le président américain, ce projet aura ainsi très peu d'impact sur les prix du carburant aux Etats-Unis, qui bénéficient par ailleurs déjà de l'actuelle chute des cours mondiaux du pétrole.

Défendu de longue date par la Maison Blanche, un coup de pouce aux investissements dans les infrastructures serait, lui, bien plus bénéfique à l'économie américaine et constituerait un moyen plus direct de soutenir l'emploi, a martelé le président.

Quand vous songez à ce que nous pourrions faire en reconstruisant des routes et des ponts dans le pays --une chose que le congrès pourrait autoriser--, nous pourrions créer des centaines de milliers d'emplois voire un million, a déclaré M. Obama.

Le président Obama a également affirmé qu'il fallait s'assurer que Keystone n'aggraverait pas le changement climatique en développant le brut bitumineux, dont l'extraction est plus énergivore que les pétroles traditionnels.

jt/jld/etr

TRANSCANADA







Commenter L'oléoduc Keystone, pas la formule magique pour l'économie US


    Les Compagnies pétrolières Canadiennes et Québécoises

    TransCanada relance Keystone

    mercredi 20 février 2019

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut dans le Missouri au début du mois, a rapporté Reuters, citant le porte-parole de TransCanada, Terry Cunha.

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 14 juillet 2020 à 14:34

    Pétrole: la production de l'Opep a de nouveau reculé en juin

    Paris: La production de l'Opep a de nouveau reculé au mois de juin, les pays membres du cartel continuant de faire bloc...

    mardi 14 juillet 2020 à 13:01

    Le pétrole sur la défensive avant une réunion de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole perdaient du terrain mardi, les investisseurs adoptant une position attentiste avant la réunion mercredi du Comité de...

    lundi 13 juillet 2020 à 21:24

    Les cours du pétrole reculent face à une offre attendue en h…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont baissé lundi face à la perspective d'une hausse de la production des membres de...

    lundi 13 juillet 2020 à 14:09

    ⛽️ Les prix des carburants repartent en hausse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service en France repartaient à la hausse la semaine dernière, selon des données officielles publiées ce jour. Pour sa part...

    lundi 13 juillet 2020 à 11:59

    Les cours du pétrole reculent face à une offre attendue en h…

    Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain lundi devant la perspective d'une hausse de la production des membres de l'Opep+ au...

    vendredi 10 juillet 2020 à 21:55

    Les cours du pétrole se redressent en fin de semaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont retrouvé de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un...

    vendredi 10 juillet 2020 à 17:48

    Les cours du pétrole relèvent la tête en fin de semaine

    Londres: Les prix du pétrole retrouvaient de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un léger recul du...

    vendredi 10 juillet 2020 à 13:17

    Les cours du pétrole plombés par la recrudescence des contam…

    Londres: Les prix du pétrole étaient de nouveau orientés à la baisse vendredi, les investisseurs étant préoccupés par la progression du virus...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:45

    Libye: reprise de la production de pétrole après des mois de…

    Tripoli: La Compagnie libyenne nationale de pétrole (NOC) a annoncé vendredi la reprise de la production et des exportations de pétrole en...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite