Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole monte après un rapport mitigé sur les stocks américains

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole progressaient mercredi en fin d'échanges européens, soutenus par un accès de faiblesse du dollar, dans un marché analysant un rapport mitigé sur les stocks pétroliers américains.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 109,93 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 69 cents par rapport à la clôture de mardi. Vers 15H20 GMT, le Brent est monté jusqu'à 110,09 dollars le baril, son niveau le plus élevé depuis deux semaines.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 70 cents, à 102,40 dollars. Vers 14H50 GMT, le WTI a atteint 102,65 dollars, son plus haut niveau depuis trois semaines.

La faiblesse du dollar a contrebalancé une hausse des stocks de brut américains, expliquait Jasper Lawler, analyste de CMC Markets.

Un dollar plus faible rend l'achat du baril de brut, libellé dans la monnaie américaine, moins coûteux pour les investisseurs munis d'autres devises.

Le Département américain à l'Énergie (DoE) a en effet annoncé mercredi que les stocks de brut aux États-Unis avaient augmenté de 900.000 barils la semaine dernière, surprenant les analystes qui tablaient sur une stabilisation de ces réserves.

Alimentés par la forte hausse de la production aux États-Unis, ces stocks ont ainsi repris leur mouvement de progression quasi-continue depuis le début de l'année, après un bref recul de 1,8 million de barils la semaine précédente.

Ils se rapprochent de leur sommet de 399,4 millions de barils atteint fin avril, un record depuis 1982, lorsque le DoE a commencé à publier des données hebdomadaires, et même depuis avril 1931 sur la base de données mensuelles.

De leur côté, les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont reculé de 1,1 million de barils, alors que les analystes misaient sur une hausse de 600.000 barils. Et les stocks d'essence se sont repliés de 800.000 barils, contredisant également les experts qui prévoyaient une augmentation de 100.000 barils.

Surveillées de près par les courtiers, les réserves du terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, centre-sud), qui servent de référence au pétrole échangé à New York, ont poursuivi leur recul quasiment ininterrompu depuis le début de l'année, affichant une diminution de 600.000 barils, à 23,4 millions de barils.

L'augmentation de la capacité d'acheminement du brut vers les raffineries du golfe du Mexique depuis le début de l'année a permis une nette décrue des réserves de Cushing, qui s'accumulent depuis dans les entrepôts texans.

Par ailleurs, le WTI continuait d'être soutenu par des suggestions récentes d'une levée de l'embargo sur les exportations de brut depuis les États-Unis, signalaient les analystes d'IG.

Une loi adoptée aux États-Unis en 1975, dans le sillage du choc pétrolier de 1973, interdit l'exportation de pétrole brut américain, les produits raffinés échappant à cette interdiction.

Mais lors d'un passage à Séoul en début de semaine, le secrétaire américain à l'Énergie, Ernest Moniz, a indiqué que l'éventualité de l'exportation de brut américain était à l'étude.

Grâce à l'exploitation du pétrole et du gaz de schiste par de nouvelles techniques d'extraction, les États-Unis connaissent actuellement un boom de leur production de pétrole. En avril, la production a atteint 8,3 millions de barils par jour, soit son plus haut niveau depuis mars 1988.








Commenter Le pétrole monte après un rapport mitigé sur les stocks américains

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

mardi 20 février 2018 à 12:24

Le pétrole cherche une direction

Londres: Les prix du pétrole cherchaient une direction mardi en cours d'échanges européens, dans un marché encore sans grande volatilité au lendemain...

mardi 20 février 2018 à 09:23

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie dans un marché troublé par les tensions au Moyen-Orient et les craintes de...

lundi 19 février 2018 à 18:09

Le pétrole grimpe dans un marché sans volume

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens dans des volumes modérés alors que les tensions au Moyen-Orient, notamment...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite