Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en forte baisse à New York après le séisme au Japon

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole chutaient vendredi à l'ouverture du marché à New York, le baril repassant sous le seuil de 100 dollars après le plus fort séisme jamais enregistré au Japon, un des principaux consommateurs de pétrole dans le monde.

 


Vers 14h10 GMT, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en avril s'échangeait à 99,82 dollars, en repli de 2,88 dollars (-2,8%) par rapport à la veille.

"Le Japon est troisième consommateur mondial de pétrole", a souligné Phil Flynn, de PFG Best Research, après les Etats-Unis et la Chine.

Les marchés financiers et de matières premières accusaient le coup du séisme de magnitude 8,9, le plus fort jamais enregistré dans le pays, qui a frappé le Japon, déclenchant un tsunami de plusieurs mètres de haut.

Le Japon est dépendant des importations pour quasiment toutes les matières premières qu'il consomme, ont précisé les analystes de Commerzbank.

Selon les données de l'agence américaine de l'Energie (EIA), le Japon est le deuxième importateur net de pétrole au monde, pour lui permettre de couvrir une consommation moyenne de 4,4 millions de barils par jour.

"Le marché passe par trois phases de deuil après un désastre. La première est la destruction de la demande. Les investisseurs vont s'inquiéter pour le pétrole qui ne peut être affecté aux raffineries fermées, pour l'arrêt de l'activité" économique, a expliqué Phil Flynn.

"Le deuxième stade sera l'évaluation, savoir combien de temps prendra le retour à la normale. Puis vient le processus de reconstruction, très haussier pour le marché. Mais on ne sait pas combien de temps il faudra pour en arriver là", a ajouté l'analyste.

Pour les analystes de Barclays Capital, le marché doit attendre de voir l'impact du séisme sur les centrales nucléaires du Japon: d'éventuels fermetures pourraient pousser le pays à se tourner vers d'autres sources d'énergie.

L'événement ajoutait à la volatilité du marché, qui reste marqué par la poursuite des combats en Libye et les tensions en Arabie saoudite. Les forces de sécurité se sont déployées en masse vendredi à Ryad et dans d'autres villes saoudiennes où aucune manifestation n'a été signalée, en dépit d'un appel sur Facebook à une "Journée de colère" dans le royaume pétrolier.

cha

(AWP/11 mars 2011 15h29)

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite