Menu
A+ A A-

Le brut accentue son recul, plombé par les inquiétudes sur la zone euro

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient lundi en fin d'échanges européens, dans un marché ébranlé par l'entrée en récession de l'Espagne alors que restent vives les inquiétudes sur la zone euro, où sont attendues cette semaine des élections importantes dans plusieurs pays.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin s'échangeait à 119,08 dollars, perdant 75 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance abandonnait 71 cents à 104,22 dollars.

"Les prix du brut ont entamé la semaine en territoire négatif, après des indicateurs décevants témoignant de l'entrée en récession de l'Espagne", dont le Produit intérieur brut (PIB) a reculé de 0,3% au premier trimestre, soulignait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

"Cet indicateur a pesé sur le marché, renforçant la perspective d'un ralentissement de la demande énergétique européenne", étant donné "la situation très fragile de la zone euro et la série récente d'indicateurs économiques moroses" dans la région, ajoutait Mme Sokou.

"Etant donné la taille de l'économie espagnole, le poids de sa dette, et l'exposition des banques de la zone euro (à la dette espagnole), une aggravation de la crise en Espagne signifie une aggravation de la crise pour l'Union monétaire" dans son ensemble, notait de son côté David Hufton, analyste du courtier PVM.

Les investisseurs se montraient par ailleurs prudents dans l'attente de l'issue des élections qui vont avoir lieu en fin de semaine dans plusieurs pays importants d'Europe: la France doit élire dimanche prochain son nouveau président de la République, tandis que la Grèce, à l'origine de la crise de la dette, renouvellera son parlement.

"L'élan dont bénéficie (le candidat socialiste à la présidence française) François Hollande traduit une opposition claire (des électeurs) contre les mesures d'austérité défendues par l'Allemagne, qui n'est plus en position de force", soulignait M. Hufton.

"Cela peut peser sur les places boursières et effrayer les marchés obligataires", estimait l'analyste, ajoutant que les incertitudes en Europe, "avec les implications négatives pour la croissance économique mondiale, accentuent la pression sur les prix du pétrole".

Dans ce contexte, le renchérissement du dollar face à un euro sous pression contribuait également à pénaliser le marché du pétrole, rendant moins attractifs les achats de brut, libellés dans la monnaie américaine, pour les investisseurs munis d'autres devises.

De plus, échaudés par l'annonce vendredi d'un ralentissement de la croissance économique américaine au premier trimestre, les opérateurs "attendent avec appréhension une série de statistiques cette semaine aux Etats-Unis", afin d'évaluer la santé économique du premier pays consommateur de brut, ajoutait Myrto Sokou.

Sur le front de l'offre, les investisseurs surveillaient toujours, cependant, la montée des tensions au Soudan, qui a déclaré l'état d'urgence dans trois Etats frontaliers du Soudan du Sud. Le différend entre les deux pays avait conduit en janvier le Soudan du sud à stopper sa production de pétrole, qui était alors de 350'000 barils par jour.

rp



(AWP / 30.04.2012 18h31)


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite