Menu
A+ A A-

Le brut accentue son recul, plombé par les inquiétudes sur la zone euro

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient lundi en fin d'échanges européens, dans un marché ébranlé par l'entrée en récession de l'Espagne alors que restent vives les inquiétudes sur la zone euro, où sont attendues cette semaine des élections importantes dans plusieurs pays.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin s'échangeait à 119,08 dollars, perdant 75 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance abandonnait 71 cents à 104,22 dollars.

"Les prix du brut ont entamé la semaine en territoire négatif, après des indicateurs décevants témoignant de l'entrée en récession de l'Espagne", dont le Produit intérieur brut (PIB) a reculé de 0,3% au premier trimestre, soulignait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

"Cet indicateur a pesé sur le marché, renforçant la perspective d'un ralentissement de la demande énergétique européenne", étant donné "la situation très fragile de la zone euro et la série récente d'indicateurs économiques moroses" dans la région, ajoutait Mme Sokou.

"Etant donné la taille de l'économie espagnole, le poids de sa dette, et l'exposition des banques de la zone euro (à la dette espagnole), une aggravation de la crise en Espagne signifie une aggravation de la crise pour l'Union monétaire" dans son ensemble, notait de son côté David Hufton, analyste du courtier PVM.

Les investisseurs se montraient par ailleurs prudents dans l'attente de l'issue des élections qui vont avoir lieu en fin de semaine dans plusieurs pays importants d'Europe: la France doit élire dimanche prochain son nouveau président de la République, tandis que la Grèce, à l'origine de la crise de la dette, renouvellera son parlement.

"L'élan dont bénéficie (le candidat socialiste à la présidence française) François Hollande traduit une opposition claire (des électeurs) contre les mesures d'austérité défendues par l'Allemagne, qui n'est plus en position de force", soulignait M. Hufton.

"Cela peut peser sur les places boursières et effrayer les marchés obligataires", estimait l'analyste, ajoutant que les incertitudes en Europe, "avec les implications négatives pour la croissance économique mondiale, accentuent la pression sur les prix du pétrole".

Dans ce contexte, le renchérissement du dollar face à un euro sous pression contribuait également à pénaliser le marché du pétrole, rendant moins attractifs les achats de brut, libellés dans la monnaie américaine, pour les investisseurs munis d'autres devises.

De plus, échaudés par l'annonce vendredi d'un ralentissement de la croissance économique américaine au premier trimestre, les opérateurs "attendent avec appréhension une série de statistiques cette semaine aux Etats-Unis", afin d'évaluer la santé économique du premier pays consommateur de brut, ajoutait Myrto Sokou.

Sur le front de l'offre, les investisseurs surveillaient toujours, cependant, la montée des tensions au Soudan, qui a déclaré l'état d'urgence dans trois Etats frontaliers du Soudan du Sud. Le différend entre les deux pays avait conduit en janvier le Soudan du sud à stopper sa production de pétrole, qui était alors de 350'000 barils par jour.

rp



(AWP / 30.04.2012 18h31)


Commenter Le brut accentue son recul, plombé par les inquiétudes sur la zone euro


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite