Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, inquiétude pour l'Espagne

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole ont ouvert en repli lundi à New York, sur fond d'inquiétude pour l'Espagne dont le gouvernement a officiellement confirmé l'entrée en récession au premier trimestre.

Vers 13H20 GMT (15h20 HEC), le baril de WTI "light sweet crude" pour livraison en juin valait 104,07 dollars, en repli de 86 cents par rapport à la clôture de vendredi, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Tout est à propos de l'Espagne aujourd'hui", a commenté Matt Smith, de Summit Energy (groupe Scheider Electric).

Plombée par l'éclatement de la bulle immobilière en 2008, l'économie ibérique a connu un recul de 0,3% de son PIB au premier trimestre, après avoir fait de même au dernier trimestre 2011, selon les chiffres officiels provisoires publiés lundi.

Deux trimestres de baisse du PIB signifient l'entrée d'un pays en récession, dont l'Espagne n'était sortie que début 2010.

"Ce n'est pas surprenant, mais on voit un regain d'inquiétude pour l'Europe, et donc on voit un repli de l'euro", a remarqué M. Smith.

Un repli de l'euro a pour conséquence de soutenir le dollar, valeur refuge. Mais une hausse du billet vert pénalise les achats de barils, libellés en dollars, pour les acheteurs munis de devises étrangères.

De manière générale, avec la zone euro toujours vacillante, "on est inquiet pour la croissance mondiale qui semble ralentir", a souligné l'opérateur.

La situation est moins favorable à la hausse, a abondé Commerzank, citant "la surproduction considérable, les stocks américains toujours élevés et encore en hausse, le repli des tensions géopolitiques et la crise de la dette qui est toujours vive en zone euro".

Dans les éléments susceptibles de soutenir les prix, les opérateurs surveillaient toujours la montée des tensions au Soudan, qui a déclaré l'état d'urgence dans trois Etats frontaliers du Soudan du Sud. Le différend entre les deux pays avait conduit en janvier le Soudan du sud à stopper sa production de pétrole, qui était alors de 350.000 barils par jour.

fah



(AWP / 30.04.2012 15h50)


La Compagnie pétrolière Espagnole Repsol

Alaska: Repsol annonce la découverte d'un gisement de 1,2 milliard de bar…

jeudi 09 mars 2017

Madrid: La compagnie pétrolière espagnole Repsol a annoncé jeudi avoir découvert un gisement de pétrole en Alaska d'environ 1,2 milliard de barils de brut "récupérables".


-Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Repsol

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 juin 2018 à 16:24

Les cours du pétrole sans direction avant l'Opep

Londres: Les prix du pétrole évoluaient sans direction en cours d'échanges européens mardi, à quelques jours d'un sommet de l'Organisation des pays...

mardi 19 juin 2018 à 06:22

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient mardi en Asie, les spéculations sur une hausse ou non des quotas de production lors d'une...

mardi 19 juin 2018 à 06:06

Pétrole: qui sont les plus grands producteurs, les plus gran…

Londres: L'Opep et ses partenaires se réunissent vendredi et samedi pour des rencontres au résultat incertain, alors que l'union de 24 pays...

mardi 19 juin 2018 à 06:04

Les ministres de l'Opep arrivent à Vienne pour une réunion s…

Londres: Les ministres de l'Opep prennent la route de Vienne pour assister à des réunions qui s'annoncent tendues vendredi et samedi, où...

lundi 18 juin 2018 à 21:40

Le pétrole porté par de nouvelles spéculations sur l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi lundi, portés par de nouvelles spéculations à quelques jours d'une réunion très surveillée...

lundi 18 juin 2018 à 17:16

Combats en Libye: pertes "catastrophiques" dans le…

Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a fait état lundi de "pertes catastrophiques" après la destruction de deux réservoirs dans...

lundi 18 juin 2018 à 16:57

La consommation de carburants baisse de 4,5% en mai (Ufip)

Paris: La consommation de carburants routiers en France a baissé de 4,5% en mai sur un an, avec une chute plus prononcée...

lundi 18 juin 2018 à 16:39

Le repli des prix des carburants se poursuit en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-services françaises ont reculé de quelques fractions de centime la semaine dernière, poursuivant le...

lundi 18 juin 2018 à 16:31

Le pétrole monte, l'Opep prend le pas sur la guerre commerci…

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens à quelques jours d'une réunion de l'Opep et malgré les craintes...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite