Menu
A+ A A-

Ouverture en hausse à New York, avant les chiffres des stocks

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole ont ouvert en petite hausse mercredi à New York, à l'unisson des places boursières, les investisseurs optant pour la prudence avant la publication des stocks américains et alors que l'incertitude est toujours de mise en zone euro.

Vers 13H20 GMT, le baril de "light sweet crude" pour livraison en novembre avançait de 31 cents à 88,65 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

"Il y a le potentiel pour une hausse modérée, avec le mouvement des marchés boursiers", a relevé Rich Ilczyszyn, de MF Global, soulignant que la volatilité restait élevée sur le marché pétrolier.

Le goût pour le risque des investisseurs a été ravivé mardi par des informations sur un possible règlement définitif de la crise de la dette européenne dès ce week-end.

La capacité d'intervention du Fonds de soutien européen (FESF) pour les pays en difficulté devrait être portée à entre 1000 et 2000 milliards d'euros lors du sommet européen qui se tiendra dimanche à Bruxelles, a indiqué mercredi une source diplomatique proche des discussions.

"Il y a des discussions pour augmenter la capacité d'intervention du FESF (sans nouvelle garantie des Etats, ndlr). Le montant défini sera entre 1.000 et 2.000 milliards d'euros", a indiqué cette même source, confirmant des informations publiées par le quotidien britannique The Guardian.

"Entre les défauts des banques, les injections de liquidités (annoncées par les banques centrales), les risques de défaut des Etats et l'abaissement de la note de crédit des Etats-Unis, il ne faut pas se demander pourquoi les cours du pétrole sont si volatils" depuis plusieurs mois, a remarqué Phil Flynn, de PFG Best Research.

Et l'enthousiasme suscité par l'article du Guardian démontre combien "les marchés pétroliers suivent des choses qui n'ont rien à voir avec ce qu'on appelle les fondamentaux", c'est-à-dire les éléments structurant l'offre et la demande, a souligné M. Flynn.

Aux Etats-Unis à proprement parler, les investisseurs attendaient la publication des chiffres des stocks américains d'or noir.

La fédération professionnelle API, qui publie ses propres statistiques, a estimé mardi soir que les stocks américains de brut avaient chuté la semaine dernière de 3,1 millions de barils.

"Ce chiffre n'est pas nécessairement encourageant car il s'explique surtout par une nette baisse des importations" plus que par la solidité de la demande, ont remarqué les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires ont au contraire estimé que le département de l'Energie (DoE) devrait faire état d'une hausse de 1,1 million de barils des réserves de brut sur la semaine achevée le 14 octobre, ainsi que d'une chute de 1,7 million de barils des stocks d'essence et d'une baisse de même ampleur des stocks de distillats (gazole et fioul de chauffage).

jq



(AWP / 19.10.2011 15h51)


Commenter Ouverture en hausse à New York, avant les chiffres des stocks


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 14 août 2020 à 21:42

    Le pétrole se replie face aux perspectives d'une demande en …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont baissé vendredi, dans le sillage de la veille, lestés par les perspectives moroses de...

    vendredi 14 août 2020 à 18:07

    Washington confirme la saisie de pétrole iranien destiné au …

    Washington: Les Etats-Unis ont confirmé vendredi avoir saisi la cargaison de quatre tankers transportant du pétrole iranien à destination du Venezuela pour...

    vendredi 14 août 2020 à 13:40

    Le pétrole se replie devant les perspectives d'une demande e…

    Londres: Les cours du pétrole étaient en baisse vendredi, dans le sillage de la veille, lestés par les perspectives moroses de l'Agence...

    vendredi 14 août 2020 à 10:33

    Rosneft continue de souffrir de la crise sanitaire et pétrol…

    Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft a annoncé vendredi une forte baisse de son bénéfice net au deuxième trimestre sur un...

    jeudi 13 août 2020 à 21:45

    Le pétrole lesté par les nouvelles prévisions de l'AIE sur l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi alors que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a abaissé ses...

    jeudi 13 août 2020 à 14:32

    CS et UBS financeraient le controversé pétrole d'Amazonie

    Genève: Selon un rapport publié par plusieurs ONG, des banques helvétiques, dont Credit Suisse et UBS, jouent un rôle central dans le...

    jeudi 13 août 2020 à 12:07

    Le pétrole à l'équilibre, les investisseurs digèrent les sto…

    Londres: Les cours du pétrole étaient stables jeudi, au lendemain d'un rapport montrant une forte baisse des réserves de brut aux Etats-Unis...

    mercredi 12 août 2020 à 21:18

    Le pétrole au plus haut depuis mars après la forte baisse de…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé mercredi à leur plus haut niveau depuis mars après un rapport montrant une...

    mercredi 12 août 2020 à 17:46

    USA: les stocks de pétrole brut reculent fortement pour la 3…

    New York: Les réserves de pétrole brut aux Etats-Unis ont nettement reculé pour la troisième semaine de suite avec la baisse de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 15 juillet 2020 Les pays de l'OPEP+ sont "sur la bonne voie" pour soutenir les cours du pétrole, même si les incertitudes liées à une nouvelle vague de la pandémie mondiale du Covid-19 persistent, a indiqué mercredi à Alger le ministre de l'Energie, Abdelmadjid Attar.

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite