Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en léger recul à New York, prudence avec l'Europe

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole évoluaient en baisse lundi à l'ouverture à New York, dans un marché prudent après la réunion du G20 qui s'est tenue ce week-end à Paris, les analystes avertissant que les "fondamentaux" demeurent fragiles.

Vers 13H20 GMT/15h20 HEC, le baril de "light sweet crude" pour livraison en novembre reculait de 37 cents par rapport à la clôture de vendredi, à 86,43 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

L'or noir, qui avait ouvert en hausse, avait atteint un sommet mensuel dans les échanges avant l'ouverture à New York, à 88,18 dollars le baril.

"L'optimisme (des marchés) a été renforcé par la réunion des ministres du G20 ce week-end, augmentant les attentes pour le sommet européen" du 23 octobre, ont écrit dans une note les économistes de Commerzbank.

Toutefois, les "fondamentaux (données conjoncturelles) ne supportent pas une hausse des cours", ont-ils noté.

Des "prises de bénéfices" sont à attendre dans la journée, a abondé auprès de l'AFP Rich Ilczyszyn, analyste chez MF Global

"La demande de pétrole aux Etats-Unis et dans d'autres pays de l'OCDE continue de chuter et la croissance de la demande en Chine connaît également un affaiblissement", a remarqué Commerzbank, pour qui "une chute substantielle des cours" n'est pas exclue "si le sommet européen devait décevoir".

"Le marché est exagérément en hausse, on devrait assister à une baisse des cours avec un dollar en hausse et les développements en Europe", a renchéri M. Ilczyszyn.

Les mises en garde des analystes répondaient aux propos tenus par le ministre allemand des Finances, après les déclarations de bonne volonté du week-end. Selon Wolfgang Schäuble, "les dirigeants de l'UE ne vont pas s'entendre sur une solution définitive le 23 octobre" lors d'un sommet européen où ils ont pourtant promis des résultats "décisifs".

Par ailleurs, le regain de tension entre les Etats-Unis et l'Iran affectait les marchés, a relevé Phil Flynn, de PFG Best Research, à Chicago.

Les Etats-Unis ont annoncé la semaine dernière avoir déjoué un projet d'assassinat visant l'ambassadeur d'Arabie saoudite à Washington, Abdel Al-Jubeir, un projet "conçu, organisé et dirigé par l'Iran", selon les autorités américaines. Téhéran a démenti toute implication.

"La crainte que ceci puisse éventuellement dégénérer en un conflit militaire pourrait maintenir une tendance à la hausse" sur l'or noir, a fait valoir M. Flynn.

rp



(AWP / 17.10.2011 15h43)


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 juin 2018 à 07:07

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient jeudi en Asie, plombés par les perspectives de voir l'Opep augmenter ses seuils de production.

mercredi 20 juin 2018 à 22:32

Le pétrole lesté à Londres par l'Opep, porté à New York par …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a reculé mercredi à Londres alors qu'abondent les spéculations à l'approche d'un important sommet entre l'Organisation des...

mercredi 20 juin 2018 à 18:42

"La raison l'emportera" à l'Opep, selon l'Arabie s…

vienne: Le ministre de l'Energie saoudien s'est montré mercredi optimiste sur ses chances de convaincre l'Opep de revoir à la hausse ses...

mercredi 20 juin 2018 à 16:52

USA: les stocks de brut chutent, ceux de produits raffinés m…

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont baissé deux fois plus fortement que prévu la semaine dernière, tandis que...

mercredi 20 juin 2018 à 16:29

Corruption au Nigeria: Eni et Shell cités comme "respon…

milan: Le procès des compagnies pétrolières Eni et Shell, pour corruption lors de l'attribution d'un contrat pour un bloc offshore au Nigeria...

mercredi 20 juin 2018 à 16:08

Le pétrole en hausse, l'Iran et l'Arabie saoudite jouent leu…

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions...

mercredi 20 juin 2018 à 15:30

L'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions avan…

Vienne: L'Arabie saoudite a plaidé mercredi en faveur d'une augmentation de la production de pétrole de l'Opep, avant une réunion du cartel...

mercredi 20 juin 2018 à 12:58

Pétrole: la Libye perd des milliards de dollars en raison de…

Tripoli: Le patron de la compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) Mustafa Sanallah déplore, dans un entretien à l'AFP, des milliards de...

mercredi 20 juin 2018 à 12:25

Le pétrole remonte après un commentaire de l'Iran

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran a indiqué ne pas croire à un...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite