Menu
A+ A A-

Le pétrole fléchit, le marché doute de l'unité de l'OPEP+

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés, mardi, les opérateurs s'interrogeant sur l'unité de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de ses alliés de l'accord Opep+, à deux semaines d'une réunion cruciale.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juillet s'est contracté de 1,17%, pour clôturer à 82,38 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) avec échéance en juin a lui reflué de 1,39%, à 78,02 dollars.

Les derniers chiffres mensuels publiés mardi par l'OPEP montrent que les huit pays qui se sont engagés, depuis novembre, à réduire leur production de 2,2 millions de barils par jour, ont pompé en avril près de 600.000 barils de plus que prévu.

"Ce rapport est un camouflet pour l'OPEP", a réagi Robert Yawger, de Mizuho. "Ils mettent en avant le fait qu'ils ont réduit leurs volumes, mais ils sont toujours en surproduction. C'est une surprise, et pas une bonne, pour l'OPEP."

Sur le papier, le groupe élargi de l'OPEP+ a extrait quotidiennement 246.000 barils de moins qu'en mars, mais ne tient toujours pas ses engagements totaux.

Au total, le cartel a réduit, en trois fois, son objectif de production de 5,8 millions de barils par jour depuis octobre 2022.

Mardi, le Kazakhstan a compliqué encore l'équation en estimant qu'il devrait être autorisé à mettre davantage de brut sur le marché en 2025.


D'autres pays membres ont des velléités similaires, notamment les Emirats arabes unis, la Russie et l'Irak.

"Les gens croient les Saoudiens, le Koweït ou l'Algérie, mais s'interrogent sur tous les autres", explique Robert Yawger, alors que se profile la réunion du 1er juin, lors de laquelle l'éventuel prolongement des coupes de production au-delà du deuxième trimestre sera discuté.

Outre la saga de l'OPEP+, le marché a fraîchement accueilli la publication, aux États-Unis, de l'indice de prix à la production PPI, ressorti à 0,5% sur un mois en avril, alors que les économistes s'attendaient à une hausse de 0,3% seulement.

C'est un nouveau signe de la ténacité de l'inflation, de nature à encourager la banque centrale américaine (Fed) à rester ferme, ce qui met sous pression la consommation et la demande de pétrole.

En l'état, la demande fait déjà question depuis plusieurs mois. Robert Yawger relève notamment que l'écart entre le prix de l'essence et celui du brut est tombé mardi à son plus bas niveau depuis deux mois et demi.

Des marges resserrées peuvent témoigner de moindres besoins du marché américain en essence, ce même alors qu'approche, dans deux semaines, le jour férié de Memorial Day, qui marque traditionnellement le début de la saison des déplacements (routiers et aériens) aux États-Unis.

(c) AFP

Commenter Le pétrole fléchit, le marché doute de l'unité de l'OPEP+



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    mardi 21 mai 2024 à 22:21

    L'administration Biden va vendre des réserves d'essence: le …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont repliés mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique tandis que l'administration américaine a...

    mardi 21 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole glisse, ignorant le risque géopolitique au Moyen-…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique et se concentrant sur l'absence de ruptures d'approvisionnement, les...

    mardi 21 mai 2024 à 11:08

    Nouvelle plainte à Paris contre TotalEnergies

    Paris: Trois ONG et huit personnes issues du monde entier ont déposé plainte mardi à Paris contre le géant pétrolier français TotalEnergies...

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite