Menu
A+ A A-

Le pétrole quasi-stable, l'effet du coup de force de l'Opep+ s'essouffle déjà

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé quasi-stables mardi, incapables de capitaliser plus avant sur les coupes de production surprises de plusieurs membres de l'alliance Opep+, le marché s'inquiétant davantage de la demande que de l'offre.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juin a gagné un petit cent, pour clôturer à 84,94 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en mai, a lui grappillé 0,36%, à 80,71 dollars.

Plus tôt, les deux variétés de référence de l'or noir avaient cédé plus de 1%, avant de se redresser en fin de séance.

L'annonce, peu avant la clôture, du redémarrage, en France, de la raffinerie Esso-ExonMobil de Port-Jérôme-Gravenchon, à l'arrêt depuis le 25 mars, a aidé les cours à finir dans le vert, mais l'humeur restait morose.

"Les partisans d'une hausse étaient bien positionnés dimanche soir, mais je pense qu'ils ne sont plus aussi confiants aujourd'hui", a commenté Stephen Schork, analyste et auteur du Schork Report.

L'annonce, dimanche, d'une réduction volontaire de production de 1,16 million de barils par jour, initiée par huit membres du cartel formé par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés de l'accord OPEP+, avait fait décoller les cours lundi.

Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. et WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. avaient ainsi terminé en hausse de plus de 6% chacun.


Mais pour Michael Zuzolo, de Global Commodity Analytics and Consulting, ce choc infligé à l'offre est "éclipsé par un malaise général lié à une possible récession qui a saisi le marché".

Les économistes tablaient déjà, avant l'annonce, sur un ralentissement de l'économie, probablement accéléré par la crise bancaire.

Plusieurs indicateurs macroéconomiques américains publiés ces deux derniers jours les ont confortés dans cette idée, notamment l'indice d'activité ISM dans le secteur manufacturier en mars, ressorti lundi bien en-deçà de ce qui était attendu et témoignant d'une contraction de l'économie.

"Réduire la production" comme entendent le faire certains membres de l'alliance OPEP+, "parce que vous pensez que la contraction de la demande va la faire descendre en-dessous de l'offre, ce n'est pas forcément de nature à faire monter les cours", selon Stephen Schork.

L'analyste a relevé que les options de vente sur le pétrole (contrat qui permet de garantir un prix de vente) valaient plus cher, mardi, que les options d'achats, témoignant d'un manque de conviction des opérateurs sur un élan prolongé.

"Le rebond du brut est rentré dans un mur, car le pessimisme gagne le marché, qui voit l'économie américaine aller vers une récession", a expliqué, dans une note, Edward Moya, d'Oanda.

L'essoufflement des cours a été, en outre, accentué par la signature d'un accord permettant la reprise, dès mardi, des exportations de pétrole depuis le Kurdistan Irakien, un dossier qui bloquait le transport de millions de barils depuis dix jours.

(c) AFP

Commenter Le pétrole quasi-stable, l'effet du coup de force de l'Opep+ s'essouffle déjà



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    jeudi 11 juillet 2024 à 21:44

    Le pétrole en hausse, soutenu par la bonne nouvelle de l'inf…

    Cours de clôture: Le pétrole a fini en légère hausse jeudi, dynamisé par la bonne nouvelle de l'inflation américaine, qui, en ralentissant...

    jeudi 11 juillet 2024 à 12:40

    Le pétrole en terrain positif après les stocks américains

    Londres: Le pétrole évoluait en terrain positif jeudi, poussé par la baisse des réserves commerciales de brut aux Etats-Unis la semaine passée...

    mercredi 10 juillet 2024 à 21:36

    Le pétrole se reprend avec la baisse des stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mercredi, pour la première fois en quatre séances, revigorés par une...

    mercredi 10 juillet 2024 à 17:10

    🛢️ USA: nouvelle baisse des stocks de pétrole, les raffineri…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole brut se sont de nouveau contractés la semaine dernière aux Etats-Unis, selon l'Agence...

    mercredi 10 juillet 2024 à 16:10

    🛢️ L'Opep table toujours sur une progression de la demande d…

    Paris: La demande de pétrole devrait encore continuer d'augmenter en 2024, indique mercredi le rapport mensuel de l'Opep, le cartel des pays...

    mercredi 10 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole monte légèrement après les premières données sur …

    Londres: Les prix du brut montaient légèrement mercredi, poussés par les premiers chiffres hebdomadaires sur les stocks américains de brut faisant état...

    mardi 09 juillet 2024 à 21:35

    Le pétrole en repli après le patron de la Fed et la tempête …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fléchi mardi, après le passage de la tempête Béryl qui a fait moins de...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🇺🇸 USA: enquête sur soupçons d'entente sur les prix du pétrole réclamée

    Le jeudi 30 mai 2024

    Washington: Plus d'une vingtaine de sénateurs démocrates du Congrès des Etats-Unis ont demandé jeudi au ministère de la Justice d'enquêter sur des soupçons d'entente sur les prix dans l'industrie pétrolière et gazière aux Etats-Unis.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite