Menu
A+ A A-

Le pétrole se reprend, mais les incertitudes économiques pèsent

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Le pétrole s'est légèrement repris jeudi en fin de séance après l'annonce d'une baisse des stocks américains plus importante que prévu, mais les incertitudes sur l'accélération de l'économie mondiale ont vite repris le dessus, le marché redoutant aussi une mauvaise surprise de l'Opep+.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en septembre a fini en hausse de 69 cents, ou 0,93%, à 74,12 dollars à Londres, bénéficiant d'un rebond après avoir touché 72,11 dollars en séance.

A New York, le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le mois d'août a lui aussi terminé en progression, de 74 cents ou 1,02%, à 72,94 dollars, après avoir approché le seuil des 70 dollars plus tôt dans la journée (70,76 dollars).

Les cours ont été soutenus par le rapport hebdomadaire sur les stocks de brut aux États-Unis, qui ont plongé de 6,9 millions de barils (MB) durant la semaine achevée le 2 juillet, soit sensiblement plus que les prévisions des analystes, qui tablaient sur une baisse médiane de 4 millions de barils.

La baisse des réserves d'or noir signale une augmentation de la demande et oriente les prix à la hausse.

"Mais on n'a pas vraiment vu un élan", a estimé Bart Melek, responsable de la stratégie matières premières chez TD Securities, les cours restant loin des plus hauts touchés mardi (77,84 dollars pour le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. et 76,98 pour le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.).

"Le facteur le plus important, qui empêche les prix de monter davantage, est la crainte que le variant delta ne ralentisse l'économie mondiale et, partant, la croissance de la demande", a expliqué le stratège.

La part du variant delta, considéré comme plus contagieux et plus dangereux, dans les nouveaux cas de contamination est désormais majoritaire dans de très nombreux pays, dont certains ont décrété ces derniers jours de nouvelles restrictions, de nature à ralentir l'activité économique.


Pour Bart Melek, le marché a aussi le regard tourné vers les pays membres de l'Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP) et leurs alliés de l'OPEP+, après l'échec de la réunion qui devait aboutir à un relèvement de la production.

Faute d'accord, "tout le monde pourrait bien augmenter sa production quoi qu'il arrive", de façon unilatérale, a prévenu le spécialiste macro-économique.

Par ailleurs, le rapport de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), publié jeudi, a montré que la production de pétrole avait augmenté aux États-Unis, certaines régions étant désormais à pleine capacité.

"Est-ce que la récente hausse des prix a incité les producteurs d'appoint (qui disposaient d'une capacité de production inutilisée) à augmenter leur production?", s'interroge Bart Melek. Si c'était le cas, cela augmenterait la quantité d'or noir disponible sur le marché et entraînerait les prix à la baisse.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se reprend, mais les incertitudes économiques pèsent


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 27 septembre 2022 à 21:59

    Le pétrole rebondit grâce à des incidents sur les gazoducs N…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi mardi, portés par la nouvelle de fuites sur les deux gazoducs européens Nord...

    mardi 27 septembre 2022 à 16:45

    La Russie suggère à l'OPEP+ de réduire sa production de pétr…

    Moscou:  La Russie est susceptible de proposer que l'OPEP+ réduise sa production de pétrole d'environ 1 million de barils par jour lors...

    mardi 27 septembre 2022 à 11:40

    Le pétrole se reprend, crainte de réduction des quotas de l…

    Londres: Les prix du pétrole se redressaient mardi à l'approche de l'entrée en vigueur des sanctions européennes contre le brut russe et...

    mardi 27 septembre 2022 à 08:27

    Le pétrole se reprend après les plus bas atteints lundi

    Zurich: Les prix du pétrole se reprenaient mardi, après avoir chuté la veille. Pris dans la tourmente qui a frappé l'ensemble des...

    lundi 26 septembre 2022 à 21:31

    Nouvelle baisse du pétrole, le WTI au plus bas depuis début …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur repli lundi, pris dans la tourmente qui frappe l'ensemble des marchés, désormais...

    lundi 26 septembre 2022 à 15:00

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser

    Paris: Les prix des carburants Français continuaient de baisser la semaine passée, en particulier le diesel. Cette chute s'explique principalement par la réduction mise en...

    lundi 26 septembre 2022 à 12:17

    Le pétrole baisse, les craintes de récession de plus en plus…

    Londres: Les prix du pétrole poursuivaient lundi leur déclin de la semaine passée à cause de perspectives économiques de plus en plus...

    vendredi 23 septembre 2022 à 21:42

    Le pétrole WTI clôture sous 80 dollars, une première depuis …

    Londres: Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI), variété américaine de pétrole de référence, a clôturé vendredi sous 80 dollars...

    vendredi 23 septembre 2022 à 16:00

    🇩🇪 Les importations allemandes de pétrole ont augmenté de 13…

    Berlin: Le volume des importations allemandes de pétrole brut a augmenté de 13,5 % au cours des sept premiers mois de 2022...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En août 2022, le prix du pétrole baisse de nouveau

    Le vendredi 23 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En août 2022, le prix du pétrole en euros recule pour le deuxième mois consécutif (‑9,6 % après ‑4,8 % en juillet). Le prix du pétrole diminue de nouveau En août 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) baisse nettement de nouveau (‑10,1 % après ‑8,3 % en juillet), s'établissant en moyenne à 100,6 dollars.En euros, le prix du baril diminue également (‑9,6 % après ‑4,8 %), s’établissant en moyenne à 99,4 €, du fait de la forte dépréciation de l'euro vis-à-vis du dollar en août. Cours du pétrole Brent - Août 2022

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite