Menu
A+ A A-

Le pétrole aidé à New York par le rapprochement entre Moscou et Ryad

prix du petrole New YorkNew York: Le pétrole coté à New York a terminé en hausse jeudi alors que le renforcement des liens entre la Russie et l'Arabie saoudite laisse entrevoir l'éventuelle extension de l'accord engageant ces deux gros producteurs d'or noir à limiter leurs extractions.
Le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en novembre, référence américaine du brut, a progressé de 81 cents pour clôturer à 50,79 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Le fait que Vladimir Poutine et le roi Salmane se rencontrent à Moscou accentue la probabilité que l'accord de limitation de la production soit prolongé", a souligné Robert Yawger de Mizuho.

Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs, dont la Russie, se sont engagés fin 2016 à limiter leur production dans le but de faire baisser le volume de brut disponible sur le marché mondial et ainsi tenter de redresser les prix des hydrocarbures.

L'accord court actuellement jusque mars 2018 mais divers responsables ont laissé entendre ces dernières semaines qu'il pourrait être étendu.

La rencontre entre les dirigeants russe et saoudien, qui ont scellé jeudi d'importants accords militaires et énergétiques à l'occasion de la première visite du roi Salmane à Moscou, a renforcé cette impression.

"Nous aspirons à poursuivre la coopération positive entre nos pays en vue de stabiliser les marchés pétroliers mondiaux", a notamment assuré le roi Salmane, lors des pourparlers avec Vladimir Poutine.

Les cours du pétrole, après trois séances de baisse, "se stabilisent avec le repli important des réserves de brut aux Etats-Unis" annoncé mercredi par le département américain de l'Energie (DoE), a aussi souligné Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

Dans un rapport hebdomadaire, le DoE a fait état d'une baisse de 6 millions de barils de brut, un recul bien plus important que celui prévu par les analystes.

Les Etats-Unis ont continué par ailleurs à augmenter leur production d'or noir et leurs exportations se sont envolés à un record, atteignant 1,98 million de barils par jour.

"C'est un phénomène basique: moins de pétrole dans le reste du monde et trop de pétrole aux Etats-Unis font baisser le prix du brut américain et s'envoler les exportations", ont résumé les analystes de Société Générale.

(c) AFP

Commenter Le pétrole aidé à New York par le rapprochement entre Moscou et Ryad


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 25 avril 2019 à 15:48

    L'Irak deviendrait le 3e exportateur de pétrole du monde en …

    Bagdad: L'Irak devrait produire près de six millions de barils par jour (mbj) en 2030, a estimé jeudi l'Agence internationale de l'énergie...

    jeudi 25 avril 2019 à 10:47

    Le pétrole brent dépasse 75 dollars pour la première fois de…

    Londres: Le baril de Brent a dépassé jeudi les 75 dollars pour la première fois depuis fin octobre, dopé par le durcissement...

    jeudi 25 avril 2019 à 06:34

    Le pétrole recule en Asie après la hausse des réserves améri…

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer, jeudi en Asie, les investisseurs réagissant toujours à la hausse de la production et...

    mercredi 24 avril 2019 à 22:09

    Le pétrole hésite à la clôture, entre stocks américains et s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en ordre dispersé mercredi, hésitant entre une hausse des stocks américains de brut...

    mercredi 24 avril 2019 à 18:40

    Les stocks de pétrole brut montent plus que prévu aux USA (E…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont enregistré une hausse plus forte que prévu la semaine dernière tandis que...

    mercredi 24 avril 2019 à 12:21

    Le pétrole recule un peu avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens avant la publication des données officielles sur les stocks américains...

    mercredi 24 avril 2019 à 07:54

    Le pétrole se replie en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, les investisseurs attendant de savoir si l'Organisation des pays...

    mardi 23 avril 2019 à 21:52

    Le pétrole continue à monter avec les sanctions américaines …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur hausse mardi au lendemain d'une décision américaine de stopper les exemptions aux...

    mardi 23 avril 2019 à 12:58

    Le pétrole repousse ses sommets avec le durcissement des san…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient à leur plus hauts en près de six mois mardi en cours d'échanges européens, dopés par...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 16 avril 2019 Pour la semaine achevée le 12 avril, les analystes tablent sur une hausse de 2 millions de barils des stocks de brut, sur une baisse de 2,55 millions de barils des stocks d'essence et sur une baisse d'un million de barils des stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole).

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite