Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: le raffinage européen restera sous pression après un répit de 2015

prix du petrole ParisParis: L'industrie du raffinage de pétrole en Europe va rester sous pression, a estimé jeudi Francis Duseux, le président de l'Union française des industries pétrolières, malgré un répit en 2015 avec une augmentation des marges, bienvenue pour les compagnies pétrolières.
Alors que de nouvelles raffineries devraient voir le jour en Inde, en Chine et au Moyen-Orient, dans le contexte d'une demande qui devrait peu augmenter, il y aura environ 6 millions de barils par jour d'excédent de production de produits raffinés dans le monde à horizon 2020, a indiqué M. Duseux lors d'une conférence de presse.

Au total, 25 à 30 raffineries devraient fermer quelque part dans le monde, et selon lui, étant donné la rentabilité des raffineries sur le Vieux Continent, la menace est essentiellement sur l'Europe.

Les raffineries européennes souffrent déjà depuis plusieurs années de la baisse de la demande de produits pétroliers finis sur le continent, notamment l'essence. Et malgré une restructuration qui a vu leur nombre passer de 101 en 2007 à 77 en 2015, elles étaient encore en situation de surcapacités l'an dernier, avec un taux d'utilisation de 85%, toutefois en progrès de 6 points sur un an.

Quatre nouvelles raffineries devraient fermer cette année, indique l'Ufip, dont celle de Total à La Mède dans le sud de la France, qui sera reconvertie dans la production d'agrocarburants.

Dans ce contexte de concurrence mondiale, seules les plus efficaces resteront insiste M. Duseux, qui a de nouveau plaidé pour un assouplissement de la réglementation environnementale européenne qui oblige à investir pour réduire les émissions polluantes des raffineries.

D'autant que l'augmentation de la marge brute de raffinage observée l'an dernier en Europe (46 euros par tonne contre 22 euros en 2014), et qui a permis aux groupes pétroliers de compenser leurs mauvais résultats dans l'exploration/production plombés par la chute du prix du brut, ne se poursuit pas début 2016.

Depuis le début de l'année elle est retombée en moyenne à 27 euros par tonne, quand il faudrait 30 euros pour équilibrer les coûts, selon M. Duseux.

Sur les derniers jours, on est même tombés à 11 ou 12 euros, insiste-t-il. Une chute qu'il explique par la baisse des températures, qui augmente la demande de produits pétroliers, poussant ainsi les raffineurs à produire au maximum et accentuant du même coup les surcapacités déjà chroniques au sein du secteur.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 20 septembre 2018 à 21:08

Le pétrole lesté par les critiques de Trump contre l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, affectés entre autres par les critiques du président américain Donald...

jeudi 20 septembre 2018 à 17:37

Pétrole: les américains Chevron et Exxon rejoignent une init…

Paris: Les géants pétroliers américains Chevron et ExxonMobil ont rejoint jeudi une initiative d'entreprises du secteur pour lutter contre le changement climatique.

jeudi 20 septembre 2018 à 16:07

Le pétrole recule, Trump tempête contre l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a repris ses critiques...

jeudi 20 septembre 2018 à 14:06

Trump exige de l'Opep une réduction immédiate des prix du pé…

Washington: Le président américain Donald Trump a exhorté jeudi l'Organisation des pays exportateurs de pétrole à faire baisser "maintenant" les prix du...

jeudi 20 septembre 2018 à 14:03

Dossier Eni/Shell de corruption au Nigeria: deux premières c…

Milan: Une juge de Milan a prononcé jeudi les deux premières condamnations dans un dossier de corruption présumée au Nigeria impliquant les...

jeudi 20 septembre 2018 à 12:16

Le pétrole monte un peu, le marché reprend son souffle

Londres: Les prix du pétrole montaient très légèrement jeudi en cours d'échanges européens après deux séances de hausse marquée dans un marché...

jeudi 20 septembre 2018 à 10:52

Le Premier ministre Français "assume" la hausse de…

Paris: Le Premier ministre Edouard Philippe a dit jeudi "assumer" la hausse des taxes sur les carburants prévue en 2019, jugeant nécessaire...

jeudi 20 septembre 2018 à 05:41

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper en Asie jeudi, portés par un net repli des stocks de brut aux Etats-Unis...

mercredi 19 septembre 2018 à 21:35

Le pétrole profite d'une nouvelle baisse des stocks de brut …

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mercredi, portés par l'annonce d'un repli des stocks de brut aux...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Tensions géopolitiques : le pétrole profite d’une accalmie pour se refaire une santé

Le lundi 17 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Depuis le 14 août où il a enregistré son niveau le plus bas sur les deux derniers mois, il a été constaté une légère reprise du cours de l’or noir sur les différents marchés. En cause, l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin, ainsi que la baisse des craintes au sujet des devises émergentes.

Lire la suite

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite