Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre en légère hausse à New York, un peu aidé par la géopolitique

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère hausse mardi à New York, les incertitudes sur le conflit syrien donnant un peu d'élan à un marché avant tout dominé par la surabondance mondiale d'or noir.
Vers 13H05 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre prenait 35 cents à 46,61 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

L'avancée du marché, déjà en hausse lundi, "est largement dûe à la situation en Syrie", a estimé James Williams, de WTRG Economics.

L'Otan a accusé mardi la Russie d'avoir pénétré intentionnellement à deux reprises dans l'espace aérien de la Turquie, membre de l'alliance atlantique, en menant sa campagne de frappes sur la Syrie.

"Qu'est-ce qui va se passer si cela se termine par une confrontation aérienne entre l'Otan et la Russie ?", s'est demandé M. Williams. "Tout cela sent la catastrophe et on va continuer à s'en préoccuper. Ce n'est pas qu'il y ait beaucoup de pétrole en Syrie - disons quelques centaines de milliers de barils par jour - mais il y a d'importants producteurs à ses frontières, en premier lieu l'Irak et l'Arabie saoudite."

Les préoccupations sur l'offre restent néamoins réduites, d'autant que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), dont l'Irak et l'Arabie saoudite sont les principaux producteurs, vient de réaffirmer qu'elle ne prendrait pas seule en main une réduction de la surabondance mondiale d'or noir.

"L'Opep ne peut rien faire contre l'excès d'offre de 200 millions de barils sur le marché, il faut travailler ensemble (producteurs Opep et hors Opep) pour s'en débarrasser, c'est le problème numéro un", a prévenu le secrétaire général du cartel Abdallah El-Badri, lors de la conférence "Oil and Money", organisée à Londres mardi et mercredi.

La production élevée de pétrole, aux Etats-Unis, dans l'Opep ou en Russie, a largement contribué à faire chuter les prix de plus de moitié depuis l'été 2014.

Sur ce plan, les experts de Commerzbank ne considéraient pas spécialement comme un bon signe le fait que l'Arabie saoudite ait de nouveau abaissé ses prix pour ses clients asiatiques.

Cette stratégie montre "que l'Arabie saoudite est en train de particulièrement se concentrer sur le marché asiatique, très concurrentiel, afin que cela soit le plus ardu possible d'y gagner - ou regagner - des parts de marché pour d'éventuels rivaux comme l'Iran ou la Russie", ont-ils expliqué.

(c) AFP

Commenter Le pétrole ouvre en légère hausse à New York, un peu aidé par la géopolitique


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite