Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en légère hausse à New York, un peu aidé par la géopolitique

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère hausse mardi à New York, les incertitudes sur le conflit syrien donnant un peu d'élan à un marché avant tout dominé par la surabondance mondiale d'or noir.
Vers 13H05 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre prenait 35 cents à 46,61 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

L'avancée du marché, déjà en hausse lundi, "est largement dûe à la situation en Syrie", a estimé James Williams, de WTRG Economics.

L'Otan a accusé mardi la Russie d'avoir pénétré intentionnellement à deux reprises dans l'espace aérien de la Turquie, membre de l'alliance atlantique, en menant sa campagne de frappes sur la Syrie.

"Qu'est-ce qui va se passer si cela se termine par une confrontation aérienne entre l'Otan et la Russie ?", s'est demandé M. Williams. "Tout cela sent la catastrophe et on va continuer à s'en préoccuper. Ce n'est pas qu'il y ait beaucoup de pétrole en Syrie - disons quelques centaines de milliers de barils par jour - mais il y a d'importants producteurs à ses frontières, en premier lieu l'Irak et l'Arabie saoudite."

Les préoccupations sur l'offre restent néamoins réduites, d'autant que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), dont l'Irak et l'Arabie saoudite sont les principaux producteurs, vient de réaffirmer qu'elle ne prendrait pas seule en main une réduction de la surabondance mondiale d'or noir.

"L'Opep ne peut rien faire contre l'excès d'offre de 200 millions de barils sur le marché, il faut travailler ensemble (producteurs Opep et hors Opep) pour s'en débarrasser, c'est le problème numéro un", a prévenu le secrétaire général du cartel Abdallah El-Badri, lors de la conférence "Oil and Money", organisée à Londres mardi et mercredi.

La production élevée de pétrole, aux Etats-Unis, dans l'Opep ou en Russie, a largement contribué à faire chuter les prix de plus de moitié depuis l'été 2014.

Sur ce plan, les experts de Commerzbank ne considéraient pas spécialement comme un bon signe le fait que l'Arabie saoudite ait de nouveau abaissé ses prix pour ses clients asiatiques.

Cette stratégie montre "que l'Arabie saoudite est en train de particulièrement se concentrer sur le marché asiatique, très concurrentiel, afin que cela soit le plus ardu possible d'y gagner - ou regagner - des parts de marché pour d'éventuels rivaux comme l'Iran ou la Russie", ont-ils expliqué.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite