Menu
A+ A A-

Le pétrole fait une pause à l'ouverture à New York

prix-du-petrole New YorkNew York: Le prix du pétrole faisait une pause à l'ouverture vendredi à New York, après avoir pris plus de 25% en un mois, dans des échanges plutôt calmes en raison d'un jour férié en Europe et dans plusieurs pays d'Asie.
Vers 13H15 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juin cédait 47 cents à 59,16 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Il est temps que le marché reprenne son souffle et cède quelques dollars, a déclaré Michael Smith, chez T&K Futures and Options.

Durant la semaine le marché a progressé à l'annonce mercredi d'une progression moins importante que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis, et surtout d'un recul de 500.000 barils de ceux se trouvant au terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, sud), le premier en 21 semaines.

Même s'il est un peu fatigué, le marché tire de l'énergie de la faiblesse du dollar, et de l'optimisme sur un prochain rééquilibrage du marché, a expliqué pour sa part Tim Evans, chez Citi.

De fait le dollar s'affaiblissait encore vendredi matin, favorisant les acheteurs de matières premières munis d'autres devises car les échanges sont libellés en billets verts.

D'une façon générale, même si une pause semble inévitable à M. Smith, il a estimé que le contexte est à la hausse.

Nous avons atteint un plancher il y a quelques semaines, a-t-il assuré, et le côté demande de l'équation de marché devrait soutenir les cours, en particulier à l'approche de la saison des déplacements en voiture qui accompagnent le printemps.

Du côté de l'offre, Phil Flynn, chez Price Futures Group, a estimé que la production américaine continuerait de refluer, apportant à moyen terme un soutien supplémentaire aux cours, encore lestés par la surabondance de l'offre.

Le pétrole progresse car il est clair que l'effondrement des cours a changé de façon importante les fondamentaux et la courbe de production future, a-t-il fait valoir, en évoquant les coupes dans les dépenses d'investissements annoncées cette semaine par les grands groupes pétroliers mondiaux, comme ExxonMobil, Chevron et Total.

A cet égard les investisseurs se préparaient à découvrir en cours de journée vendredi le nouveau décompte hebdomadaire des puits en activité aux Etats-Unis, tenus par la société de services Baker Hughes.

L'offre d'or noir demeure néanmoins très supérieure à la demande et plusieurs analystes ont mis en garde contre tout enthousiasme dans le marché.

Nous estimons que la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) devrait augmenter de 125.000 barils par jour (bj) et atteindre 30,9 millions bj, à cause d'une hausse de l'offre saoudienne et une reprise des exportations libyennes, estimaient les analystes de JBC.

De plus, selon Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix, le directeur de Whiting, une compagnie indépendante du secteur pétrolier amont, a estimé que si les cours du WTI atteignaient 70 dollars le baril cela pourrait relancer la production.



(c) AFP


Commenter Le pétrole fait une pause à l'ouverture à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 novembre 2018 à 06:23

    Le pétrole rebondit en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient en Asie mercredi sous l'effet d'achats à bon compte, après avoir dégringolé de près de 7%...

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite