Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole se replie avant les stocks américains

prix-du-petrole New YorkNew York: Le pétrole se repliait fortement mercredi à l'ouverture à New York, après avoir bondi pendant trois séances, dans un marché qui patientait avant les chiffres hebdomadaires sur les réserves américaines de brut, attendues à un niveau record.
Vers 14H10 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars cédait 2,25 dollars à 50,80 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), se maintenant au-dessus de la barre des 50 dollars.

Lors des trois dernières séances, les prix du pétrole ont gagné plus de 8,50 dollars, soit près de 20%, bénéficiant d'une chute des plate-formes en activité aux Etats-Unis et d'annonces de réductions d'investissements chez de grands groupes comme le britannique BP, le français Total et l'américain Chevron.

Toutefois, les cours risquent considérablement de s'orienter dans le rouge aujourd'hui, après le très fort rebond des derniers jours, qui était technique et lié au fait que des investisseurs se sont débarrassés de positions jugées trop orientées à la baisse, a prévenu Bart Melek, de Commodity Strategy TD Securities.

Le marché va surveiller les chiffres sur les réserves et la production aux Etats-Unis, publiés (à 15H30 GMT) par l'Agence d'information sur l'énergie (EIA), qui dépend du département de l'Energie (DoE), a-t-il précisé.

L'American Petroleum Institute (API), fédération du secteur en a donné un avant-goût en annonçant une forte hausse des réserves dans son propre rapport, publié mardi, a rapporté Bart Melek. Nous allons probablement nous rendre compte que la production continue à augmenter aux Etats-Unis.

Selon les analystes interrogés par l'agence Bloomberg, les stocks de brut ont augmenté la semaine dernière de 3,9 millions de barils, ce qui leur ferait atteindre un niveau sans précédent depuis les années 1930.

Les analystes s'attendent en revanche à ce que les réserves d'essence et les stocks de produit distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) aient respectivement diminué de 450.000 barils et 1,2 million de barils.

Par ailleurs, le dollar se renforce et fait souffler des vents contraires sur les cours, les échanges de pétrole étant libellés en monnaie américaine et donc moins intéressants, a noté Matt Smith, de Schneider Electric.

Dans le reste de l'actualité du pétrole, un groupe armé a attaqué un champ en Libye, dans lequel Total détient des parts, mais cette information ne perturbe pas les marchés, a noté Matt Smith.







Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite