Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit en forte baisse à New York, pénalisé par la vigueur du dollar

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont fini en nette baisse jeudi à New York, pénalisés par un fort rebond du dollar, qui rendait les achats de brut moins attractifs, et par des craintes liées à l'abondance de l'offre en or noir.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en décembre a abandonné 1,08 dollar, à 81,12 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Tout un ensemble de raisons explique la baisse du marché, a noté Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

En premier lieu, un dollar plus vigoureux a pénalisé l'ensemble du marché des matières premières, a relevé Bill Baruch, de iiTrader.

Dopée par une décision de politique monétaire américaine et des chiffres encourageants sur la croissance des Etats-Unis, la devise américaine a grimpé en cours de séance à des niveaux plus vus depuis plus de trois semaines face à l'euro, avant de reperdre un peu de terrain.

Or un billet vert plus fort tend à rendre moins intéressants les achats de matières premières, dont le pétrole, pour les investisseurs munis d'autres devises, et à peser sur la demande.

La Réserve fédérale américaine a mis fin jeudi à un programme de soutien monétaire exceptionnel à l'économie américaine et laisser anticiper un resserrement de sa politique monétaire ultra accommodante plus tôt que prévu.

Selon nombre d'observateurs, le regain de force du dollar n'a fait qu'accentuer la tendance baissière sur le marché de l'énergie, qui reste très présente, a souligné M. Baruch.

Les cours du brut ont perdu environ 25% de leur valeur depuis la mi-juin à New York comme à Londres.

En effet, la croissance de l'offre hors-Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) est maintenant systématiquement plus forte que la croissance de la demande, a relevé David Hufton, analyste chez le courtier PVM.

De plus, le secrétaire général de l'Opep Abdallah El-Badri a indiqué mercredi que la production de l'Opep en 2015 serait similaire à celle de 2014 (qui tourne autour de l'objectif du cartel à 30 millions de barils par jour).

Cette déclaration suggère qu'il n'y aura pas de décision sur une réduction de la production à la réunion de l'Opep le 27 novembre. La surabondance de l'offre qui peut donc être attendue en 2015 rend toute reprise des prix peu probable l'année prochaine, ont estimé les experts de Commerzbank.







Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

mercredi 15 août 2018 à 21:56

Le pétrole sous la pression de stocks abondants et d'un doll…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, déjà sous la pression d'une hausse du dollar depuis plusieurs séances, ont plongé mercredi après...

mercredi 15 août 2018 à 18:17

USA: les stocks de brut bondissent, le cours chute

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont bondi la semaine dernière à la surprise des analystes, selon les chiffres...

mercredi 15 août 2018 à 16:21

Le pétrole recule avant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens avant la publication des données officielles sur les réserves américaines, alors...

mercredi 15 août 2018 à 13:24

Le pétrole baisse, pénalisé par les stocks américains et la …

Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi en cours d'échanges européens, après la hausse surprise des stocks américains, selon la fédération professionnelle...

mardi 14 août 2018 à 22:04

Le pétrole, affecté par la flambée du dollar, recule

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mardi dans un marché influencé par un dollar au plus haut depuis...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite