Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse, crainte d'une offre trop abondante

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole se repliaient nettement lundi à l'ouverture du marché à New York, sur fond de crainte d'une offre trop abondante et de prix susceptibles d'avoir un impact sur l'activité économique.

Vers 13H10 GMT/15h10 HEC, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai s'échangeait à 108,04 dollars, en recul de 1,62 dollar par rapport à vendredi.

"Il n'y a pas de véritable pénurie dans le marché", ont souligné les analystes de Commerzbank.

Les inquiétudes sur l'offre, sur fond de tensions géopolitiques en Afrique du nord et au Moyen-Orient, avaient contribué à faire grimper le pétrole à des niveaux records depuis septembre 2008, avant que ceux-ci ne lâchent un peu de lest la semaine passée.

Et l'Organisation des pays exportateurs de pétrole a affirmé au cours du week-end que l'offre restait largement abondante.

Le secrétaire général de l'Opep, Abdallah El Badri, a indiqué lundi que les pays producteurs de brut étaient "inquiets" du niveau élevé des cours, ajoutant que les marchés étaient suffisamment approvisionnés.

"Le marché est suffisamment approvisionné et notre production (de l'Opep) en mars est quasiment identique à celle de décembre, même si un pays membre n'est plus producteur", a dit M. Badri en référence à la Libye.

De son côté l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de brut, a reconnu que la production de son pays n'avait atteint que 8,29 millions de barils par jour en mars contre 9,1 millions de barils par jour le mois précédent.

Le ministre du Pétrole du pays a souligné que le marché était "approvisionné en abondance".

"Selon des sources saoudiennes, l'abaissement de la production a aussi été décidé à cause d'une baisse de la demande", ont précisé les analystes de Commerzbank.

Selon Phil Flynn, de PFG Best Research, l'impact de l'annonce d'une baisse de la production saoudienne, qui aurait pu déclencher une hausse des prix, a été nuancé par le fait que "personne ne veut acheter leur +light sweet crude+", un nouveau mélange que les Saoudiens ont proposé aux Européens pour combler la perte du pétrole libyen.

Le nouveau relèvement des réserves obligatoires des banques en Chine pesait sur le marché pétrolier, selon Phil Flynn.

"Cela pourrait ralentir un peu la demande de pétrole", a expliqué l'analyste, alors que les autorités chinoises tente de dompter leur économie, en raison d'une inflation élevée.

rp

(AWP/18 avril 2011 15h40)


Commenter Le brut ouvre en baisse, crainte d'une offre trop abondante

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 16 février 2018 à 21:04

Le pétrole termine en hausse avant un week-end prolongé aux …

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais et londonien a avancé vendredi à la clôture, dans un marché sans entrain tout...

vendredi 16 février 2018 à 18:04

Le pétrole en légère hausse dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole remontaient un peu vendredi en fin d'échanges européens dans un marché sans élan avant le rapport de...

vendredi 16 février 2018 à 15:21

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York dans un marché …

New York: Le prix du pétrole coté à New York reculait légèrement à l'ouverture vendredi, les investisseurs se plaçant en retrait à...

vendredi 16 février 2018 à 12:29

Le pétrole profite un peu de la faiblesse du dollar

Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens alors que la faiblesse du dollar permettait aux investisseurs utilisant...

vendredi 16 février 2018 à 08:33

Eni renoue avec les bénéfices en 2017 grâce au rebond des co…

Milan: Le géant italien Eni a annoncé vendredi avoir enregistré en 2017 un bénéfice net de 3,43 milliards d'euros, contre une perte...

vendredi 16 février 2018 à 04:08

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrolé étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, aidé par le repli du dollar qui favorise la...

jeudi 15 février 2018 à 21:09

Le pétrole aidé par le repli du dollar

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York à et Londres se sont ressaisis en cours de séance jeudi...

jeudi 15 février 2018 à 20:23

L'Opep cible un accord avant 2018 sur une coopération de lon…

Dubaï: L'Opep cherche à parvenir avant la fin 2018 à un accord sur une coopération à long terme avec les pays non...

jeudi 15 février 2018 à 18:57

La consommation de carburant baisse de 0,1% en janvier, le f…

Paris: La consommation de carburants routiers a baissé de 0,1% en France en janvier 2018 par rapport au même mois en 2017...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite