Menu
A+ A A-

Le brut termine en légère hausse à New York dans un marché prudent

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Le cours du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi à l'issue d'une séance calme et dans un marché faisant preuve de prudence après l'annonce d'une croissance moins importante que prévu au Japon.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre a gagné 14 cents, à 106,11 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre a terminé de son côté à 108,97 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 75 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Le marché pétrolier, à l'instar des autres marchés, "pâtit de la léthargie estivale", selon Michael Lynch de Strategic Energy and Economic Research. "En l'absence de données fondamentales liées au secteur de l'énergie, les cours sont restés près de l'équilibre."

"La possibilité que la croissance économique japonaise soit plus faible qu'anticipé a pesé sur les cours", a ajouté le spécialiste.

Le Produit intérieur brut de la troisième puissance économique mondiale a en effet ralenti entre avril et juin, à 0,6% en rythme trimestriel contre 0,9% de janvier à mars, faisant craindre un ralentissement de la demande de brut dans ce pays.

Les cours du pétrole ont également été affectés pendant une majeure partie de la séance par un regain de vigueur du dollar, qui rend les achats d'actifs libellés en devise américaine, tels que le pétrole, plus coûteux pour les investisseurs munis d'autres monnaies.

"Des perturbations de la production en mer du Nord" ont toutefois conduit les investisseurs à maintenir les prix en légère hausse, selon M. Lynch.

Des inquiétudes sur l'approvisionnement en Libye, important producteur de brut, ont aussi pu participer à la progression des cours "alors que le plus important terminal pétrolier du pays a de nouveau été fermé", a remarqué Matt Smith de Schneider Electric.

Les opérateurs ont également adopté une position de retrait à l'orée d'une semaine riche en indicateurs économiques américains, qui permettront peut-être aux opérateurs de se faire une idée plus précise sur le début du ralentissement des injections de liquidités de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Si la reprise de l'économie américaine continue de se consolider, la Fed pourrait réduire ses injections mensuelles de liquidités, à hauteur de 85 milliards de dollars, dès septembre.

Or certains craignent que la reprise de l'économie des Etats-Unis, premier consommateur mondial d'or noir, et donc sa consommation énergétique, pâtisse de cette diminution des mesures d'aide de la Fed.

afp/rp



(AWP / 13.08.2013 06h21)


Commenter Le brut termine en légère hausse à New York dans un marché prudent


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite