Menu
A+ A A-

Le brut monte à New York, aidé par le rapport sur l'emploi américain

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole ont ouvert en hausse vendredi à New York, dopés par un rapport mensuel sur l'emploi bien accueilli par les investisseurs, sur fond de tensions persistantes au Moyen-Orient.

Vers 13H15 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août s'appréciait de 69 cents, à 101,93 USD, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les prix de l'or noir confirmaient à l'ouverture new-yorkaise la tendance haussière qui les portait en cours d'échanges électroniques, accueillant d'un bon oeil la hausse plus forte que prévu des créations d'emplois aux Etats-Unis en juin, avec 195'000 embauches et la stabilisation du taux de chômage à 7,6%.

"Les créations d'emplois montrent que l'économie est solide, pas exceptionnelle certes, mais certainement pas sur la mauvaise pente, et cela encourage les opérateurs", a commenté Carl Larry, analyste indépendant de Oil Outlooks and Opinions.

D'autre part, "le taux de chômage est resté inchangé par rapport au mois dernier, ce qui apaise quelque peu les craintes d'un ralentissement imminent des mesures de soutien" exceptionnelles de la Réserve fédérale américaine (Fed), a-t-il poursuivi.

La banque centrale avait averti ces dernières semaines qu'elle réduirait progressivement le rythme de ses injections de liquidités, très appréciées des marchés financiers, si l'économie américaine montrait des signes clairs d'amélioration, en particulier dans le secteur de l'emploi.

En résumé, "il y en a pour tout le monde dans ce rapport et les marchés en profitent pour consolider leur hausse" alors que le WTI évolue nettement au-dessus du seuil clef de 100 USD le baril pour la première fois en plus d'un an, a renchéri Matt Smith, de Schneider Electric.

Les tensions géopolitiques à l'origine de la récente flambée des prix du brut ne montraient par ailleurs que peu de signes d'affaiblissement.

"L'Egypte, la Syrie, la Libye, la situation est telle en ce moment qu'il semble peu probable que l'on repasse sous ce seuil" dans les prochains jours, a prévu M. Larry.

En Egypte notamment, un pays qui n'exporte pas de pétrole mais qui est au coeur du transit du brut d'Afrique du Nord et de la région du Golfe, avec le canal de Suez et un important réseau d'oléoducs, les troubles se poursuivaient après le renversement du président élu Mohamed Morsi.

afp/al



(AWP / 05.07.2013 16h02)


Commenter Le brut monte à New York, aidé par le rapport sur l'emploi américain


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite