Menu
RSS
A+ A A-

Le brut reste stable, tentant de reprendre son envol après leur chute

prix-du-petrole New York New York : Les cours de pétrole évoluaient à l'équilibre vendredi à New York, dans un marché qui tentait de rebondir après avoir subi de lourdes pertes ces dernières jours et malgré des craintes persistantes au sujet de la demande en brut.

Vers 14H20 GMT/15h20 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril était parfaitement stable par rapport à la clôture de jeudi, à 92,84 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les cours pétroliers tentaient d'amorcer un mouvement de rebond dans la matinée "après avoir été trop vendus" au cours des dernières séances, dans un contexte d'inquiétudes sur la demande et de craintes sur l'évolution de la politique monétaire américaine, a indiqué Michael Lynch, de Strategic Energy and Economic Research.

Les prix ont chuté de plus de 4,50 dollars au cours des deux dernières séances, dans un marché craignant notamment une fin prématurée du soutien énorme apporté par la Réserve fédérale américaine (Fed) à l'économie américaine.

En effet, des minutes de l'institution ont révélé mercredi que certains dirigeants de la Fed s'inquiétaient du cap actuel de sa politique monétaire, ce qui a été interprété comme un signe qu'elle pourrait diminuer plus tôt que prévu ses rachats d'actifs.

"Cela aurait un effet nettement baissier pour les actifs pétroliers, le cours de l'or, ou même pour le marché actions", a estimé M. Lynch.

Le marché du brut trouvait aussi du soutien dans la baisse du dollar face à un euro revigoré par la publication d'une nouvelle hausse en février de l'indice Ifo, principal baromètre de la confiance des entrepreneurs allemands.

Ce recul du billet vert rendait plus attractifs les achats de brut libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

Le moral des courtiers restait cependant plombé par la nouvelle hausse, plus forte que prévu, des stocks de brut aux Etats-Unis, révélée la veille par le département de l'Energie américain (DoE).

Marquant leur cinquième hausse hebdomadaire consécutive, "ces stocks se sont appréciés de 4,14 millions de barils pour atteindre désormais 376,4 millions de barils, soit leur plus haut niveau depuis le mois de juillet", a souligné Robert Yawger, de Mizuho Securities.

En revanche, les "réserves de produits pétroliers", comme l'essence et les produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), "restent relativement basses et avec la nouvelle vague de froid qui est prévue, la demande de ces produits devrait rester élevée", a relevé M. Lynch.

rp



(AWP / 22.02.2013 15h50)


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 14 août 2018 à 22:04

Le pétrole, affecté par la flambée du dollar, recule

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mardi dans un marché influencé par un dollar au plus haut depuis...

mardi 14 août 2018 à 16:10

Le pétrole remonte dans un marché plus confiant

Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en cours d'échanges européens alors qu'une accalmie de la crise turque redonnait le goût du...

mardi 14 août 2018 à 12:55

Le pétrole profite d'une accalmie de la crise turque

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient mardi en cours d'échanges européens alors qu'une accalmie de la crise turque redonnait le goût du...

mardi 14 août 2018 à 07:52

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi, du fait d'achats à bon compte, mais les investisseurs demeuraient globalement...

lundi 13 août 2018 à 23:53

Le pétrole recule dans un marché inquiet de la demande mondi…

New York: Les cours du pétrole ont baissé lundi alors qu'une potentielle contagion de la crise turque et ses conséquences sur la...

lundi 13 août 2018 à 13:45

Pétrole: la production de l'Opep a légèrement augmenté en ju…

Paris: La production de brut des pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a légèrement augmenté en juillet, tirée par...

lundi 13 août 2018 à 12:57

L'Iran va baisser ses prix du pétrole pour ses clients asiat…

Téhéran: L'Iran va baisser le prix de ses hydrocarbures à destination de ses clients asiatiques en prévision du rétablissement des sanctions américaines...

lundi 13 août 2018 à 12:27

Le pétrole monte un peu avant le rapport de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement lundi en cours d'échanges européens alors que le rapport mensuel de l'Opep pourrait confirmer les...

lundi 13 août 2018 à 07:39

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé, lundi en Asie, le Brent étant notamment lesté par les craintes quant aux...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite