Menu
RSS
A+ A A-

Asie: le brut baisse grâce aux liaisons pour éviter le détroit d'Ormuz

prix-du-petrole Singapour Singapour : Les cours du pétrole étaient en baisse en Asie lundi matin, au lendemain des premiers envois de brut par les Emirats arabes unis via un oléoduc qui évite le détroit d'Ormuz, menacé de fermeture par l'Iran à plusieurs reprises.

Lors des échanges matinaux, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août, perdait 34 cents à 86,76 dollars US, et le baril de Brent de la mer du Nord échéance août lâchait 5 cents à 102,35 USD.

Dimanche, les Emirats arabes unis ont exporté leur première cargaison de pétrole par l'oléoduc évitant le détroit d'Ormuz, selon l'agence officielle Wam. La cargaison a pris la route du Pakistan au terminal de Foujeirah sur la mer d'Oman.

Le 3 juillet, un responsable pétrolier des Emirats arabes unis avait indiqué que l'oléoduc transportera du pétrole de "manière régulière" à partir d'août.

L'oléoduc de 360 km de long permet aux Emirats, pays membre de l'Opep produisant environ 2,5 mbj, d'échapper aux menaces répétées de l'Iran de fermer le détroit d'Ormuz en cas de sanctions contre ses exportations pétrolières.

"Sans faire de bruit et de manière très stratégique, l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis ont ouvert des oléoducs qui permettent de contourner le détroit d'Ormuz, qui servait jusqu'à présent de carte maîtresse à l'Iran dans ses négociations avec l'Occident" à propos de son programme nucléaire, soulignent les analystes de IG Markets dans une note.

"Ces nouveaux moyens de passage devraient affaiblir les risques de perturbation de l'offre par l'Iran, ce qui fait baisser les cours, ont-ils ajouté.

L'Arabie saoudite a elle converti un gazoduc partant de la province de l'est du pays.

Ces nouveaux moyens de transport devraient au total doubler la capacité de transport du pétrole évitant le détroit d'Ormuz, à 6,5 millions de barils par jour, ce qui représente près de 40% des 17 millions de barils transitant par le détroit, selon les analystes.

Vendredi, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août avait pris 1,02 dollar à 87,10 dollars par rapport à la clôture de jeudi, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, a clôturé à 102,40 dollars.

mm



(AWP / 16.07.2012 06h30)



Commenter Asie: le brut baisse grâce aux liaisons pour éviter le détroit d'Ormuz

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite