Menu
A+ A A-

AIE: demande mondiale à nouveau revue en hausse en 2010 et 2011 (dév.)

prix-du-petroleParis : L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a encore revu à la hausse jeudi sa prévision de demande mondiale de pétrole pour 2010 et 2011, respectivement à 87,8 et 89,3 millions de barils par jour (mbj), notamment en raison de la consommation chinoise qui bat de nouveaux records.

Alors que le baril de brut a momentanément dépassé fin janvier le seuil symbolique des 100 dollars, poussé par la contestation en Egypte, l'agence prévient à nouveau dans son rapport mensuel que le maintien de prix élevés pourrait peser sur la reprise mondiale.

La ponction pétrolière sur l'économie mondiale "risque de se rapprocher en 2011 des niveaux qui ont coïncidé, par le passé, avec un ralentissement économique marqué", estiment les auteurs du rapport.

"La combinaison de prix plus élevés avec une reprise économique fragile, des pressions inflationnistes naissantes et une instabilité au Proche-Orient n'est pas une combinaison très saine", relèvent-il.

Pour autant, l'AIE, dont le siège est à Paris, continue de penser que la nouvelle flambée des cours est essentiellement due aux fondamentaux du marché, davantage qu'à des phénomènes spéculatifs, avec une demande de pétrole, notamment de gasoil, "remarquablement forte".

Pour le cinquième mois consécutif, l'agence, qui représente les intérêts des pays industrialisés, a ainsi revu à la hausse son estimation de demande mondiale de pétrole en 2010 ainsi que sa prévision pour cette année.

La consommation a progressé l'an dernier de 2,8 mbj par rapport à 2009 (+3,3%), année de la crise, soit environ 120.000 barils par jour de plus que prévu dans le dernier rapport.

Pour 2011, les prévisions sont revues à la hausse dans les mêmes proportions par l'agence, qui table sur une augmentation de 1,5 mbj par rapport à 2010 (+1,7%).

Une reprise plus vigoureuse qu'attendu en Amérique du Nord, mais surtout une demande plus forte en Asie, et notamment en Chine, expliquent ces chiffres.

La consommation chinoise a en effet "battu un nouveau record en décembre (10,4 mbj)", avec une hausse de 12,2% en 2010 par rapport à l'année précédente, "soit plus du tiers de la progression de la demande mondiale", selon le rapport.

De son côté, l'offre mondiale d'or noir a augmenté de 0,5 mbj en janvier par rapport à décembre, pour s'établir à 88,5 mbj. Cette hausse provient pour l'essentiel des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

La production de brut de l'Opep a atteint son plus haut niveau depuis deux ans en janvier, à 29,85 mbj. La progression mensuelle de 280'000 barils par jour est essentiellement due à une offre accrue en provenance d'Irak.

Au premier mois de 2011, l'Opep ne respectait plus qu'à 44% ses quotas de production, contre 45% en décembre.

mm

(AWP/10 février 2011 12h30)

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 21:15

Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole brut coté à New York a plongé mardi à la clôture, affichant un...

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite