Menu
A+ A A-

Le brut recule, inquiétudes sur la zone euro et les Etats-Unis pèsent

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient lundi en cours d'échanges européens, dans un marché prudent pâtissant des hoquets de l'économie américaine et des inquiétudes persistantes sur la zone euro, où sont attendues cette semaine des élections importantes dans plusieurs pays.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin s'échangeait à 119,05 dollars, perdant 78 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance reculait de 59 cents à 104,34 dollars.

Le marché du pétrole avait bénéficié la semaine précédente de spéculations sur la possibilité de voir la Réserve fédérale américaine (Fed) relancer ses injections de liquidités pour soutenir l'économie, des mesures de nature à alimenter les investissements dans les matières premières.

Cependant, les cours ont été ébranlés vendredi par l'annonce du Produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis, premier consommateur mondial de brut, qui a nettement ralenti au premier trimestre de l'année, ravivant les craintes sur la solidité de la demande américaine.

De fait, "tout optimisme des investisseurs (sur une remontée des cours du baril, ndlr) serait déplacé, étant donné l'important excédent de production actuel à l'échelle mondiale, un apaisement des tensions géopolitiques (dans le dossier iranien), et la crise persistante des dettes souveraines dans la zone euro", soulignaient les analystes de Commerzbank.

La situation de l'Espagne continuait particulièrement d'inquiéter les opérateurs, qui redoutent de voir le pays contraint de faire appel à un plan de sauvetage extérieur.

"Etant donné la taille de l'économie espagnole, le poids de sa dette, et l'exposition des banques de la zone euro (à la dette espagnole), une aggravation de la crise en Espagne signifie une aggravation de la crise pour l'Union monétaire" dans son ensemble, notait David Hufton, analyste du courtier PVM.

Les investisseurs se montraient par ailleurs prudents dans l'attente de l'issue des élections qui vont avoir lieu en fin de semaine dans plusieurs pays importants d'Europe: la France doit élire dimanche prochain son nouveau président de la République, tandis que la Grèce, à l'origine de la crise de la dette, renouvellera son parlement.

"L'élan dont bénéficie (le candidat socialiste à la présidence française) François Hollande traduit une opposition claire (des électeurs) contre les mesures d'austérité défendues par l'Allemagne, qui n'est plus en position de force", soulignait M. Hufton.

"Cela peut peser sur les places boursières et effrayer les marchés obligataires", estimait l'analyste, ajoutant que l'aggravation de la crise en Europe "avec les implications négatives pour la croissance économique mondiale accentuent la pression sur les prix du pétrole".

Les opérateurs surveillaient toujours, cependant, la montée des tensions au Soudan, qui a déclaré l'état d'urgence dans trois Etats frontaliers du Soudan du Sud. Le différend entre les deux pays avait conduit en janvier le Soudan du sud à stopper sa production de pétrole, qui était alors de 350.000 barils par jour.

sm



(AWP / 30.04.2012 13h00)


Commenter Le brut recule, inquiétudes sur la zone euro et les Etats-Unis pèsent


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:40

    Le pétrole continue de monter en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse en Asie vendredi après avoir dégringolé pendant un moment mais restaient sous pression du...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite