Menu
A+ A A-

Le brut se replie à New York malgré la bonne tenue de la demande

  • Cours du pétrole
prix-du-petrole

reprise de la veille


New York - Les prix du pétrole se sont légèrement repliés mardi à New York malgré la publication de rapports haussiers sur la demande et d'indicateurs économiques solides, alors que l'offre reste abondante aux Etats-Unis.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en février a terminé à 91,38 dollars, en repli de 16 cents par rapport à vendredi.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars échangé à Londres sur l'IntercontinentalExchange a quant à lui gagné 37 cents à 97,80 dollars.

"Il y a eu une actualité plutôt haussière, et le seul élément à avoir contrebalancé ces influences est le niveau élevé des stocks à Cushing", principal terminal pétrolier aux Etats-Unis, situé dans l'Oklahoma (sud), a expliqué Matt Smith, de Summit Energy.

Le terminal se retrouvait engorgé du fait de la hausse supérieure à 10% des réserves de brut depuis la mi-novembre, un problème affectant l'approvisionnement en Amérique du Nord. Les cours du Brent ont à l'inverse progressé.

Le rapport hebdomadaire sur les stocks du département américain de l'Energie était attendu jeudi, une journée plus tard que d'habitude car lundi, journée consacrée à la mémoire de Martin Luther King, était férié.

La remise en service de l'oléoduc Trans Alaska en début de semaine, après plus d'une semaine de perturbations, a également pesé sur les cours. Cet oléoduc majeur achemine depuis l'Arctique un dixième de la production américaine de brut.

Le marché pétrolier a tout de même été soutenu par le rapport mensuel du l'Agence internationale de l'énergie.

L'AIE a une nouvelle fois revu en nette hausse sa prévision de demande mondiale de pétrole pour 2010 et 2011. Elle a toutefois prévenu que la récente montée des prix posait "un vrai risque économique", soulignant que les cours du brut ont grimpé de 25% depuis septembre après une année de relative stabilité.

"L'Opep semble sous-alimenter le marché à ses niveaux de production actuels (...) mais l'AIE est rapide à souligner que le poids de la hausse des prix du pétrole s'accroît, même s'ils restent bien inférieurs aux sommets enregistrés en 2008", ont observé les analystes de JPMorgan Global Energy Strategy.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole avait elle-même également relevé, légèrement, sa prévision de demande de brut pour 2011 lundi, soutenue par une amélioration de la conjoncture économique et un hiver rigoureux.

"On se trouve dans un marché haussier depuis un bon bout de temps maintenant, en grande partie alimenté par les attentes de sortie de récession. La tendance reste à la hausse", a estimé Tom Bentz, de BNP Paribas.

Alimentant les espoirs d'un rebond de la demande corrélé à la reprise économique, les indicateurs publiés mardi se sont révélés solides, à l'image de la forte augmentation du baromètre ZEW, qui rend compte du jugement des milieux financiers sur l'économie allemande.

Aux Etats-Unis, la hausse de l'activité industrielle dans la région de New York s'accélérait en janvier, selon l'indice "Empire State".

rp

(AWP/19 janvier 2011 06h21)

Commenter Le brut se replie à New York malgré la bonne tenue de la demande


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 15 août 2022 à 13:47

    Le pétrole flanche à l'approche de 'propositions' iraniennes…

    Londres: Les prix du pétrole accentuaient leurs pertes lundi après que le chef de la diplomatie iranienne a affirmé que son pays...

    lundi 15 août 2022 à 11:46

    Le pétrole recule après des données décevantes en Chine

    Londres: Les prix du pétrole refluaient nettement lundi, des données sur la consommation et la production industrielle en Chine laissant craindre une...

    vendredi 12 août 2022 à 22:55

    Le pétrole termine en baisse, après la réparation d'une fuit…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse vendredi après l'annonce qu'une fuite dans un pipeline dans le Golfe...

    vendredi 12 août 2022 à 22:22

    Les livraisons de pétrole russe à la République tchèque ont …

    Prague: Les livraisons de pétrole russe à la République tchèque ont repris après une suspension de huit jours liée aux sanctions visant...

    vendredi 12 août 2022 à 17:24

    Goldman Sachs prévoit une essence à 5 dollars et un Brent à …

    New York: Le prix de l'essence au détail vient de passer sous la barre des 4 dollars le gallon, selon les données...

    vendredi 12 août 2022 à 12:20

    Le pétrole hésite, entre demande plus résiliente et marché a…

    Londres: Les prix du pétrole oscillaient vendredi entre gains et pertes, tiraillés entre des prévisions de demande mondiale meilleures que prévu, et...

    jeudi 11 août 2022 à 22:15

    Le pétrole en hausse, la demande américaine encourageante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole brut ont grimpé jeudi, soutenus par une demande américaine plus résiliente que prévu mais aussi...

    jeudi 11 août 2022 à 15:25

    L'Opep, contrairement à l'AIE, abaisse sa prévision de deman…

    Londres: L'OPEP a abaissé jeudi sa prévision de croissance de la demande mondiale de pétrole en 2022 pour la troisième fois depuis...

    jeudi 11 août 2022 à 11:36

    Le pétrole en petite hausse, la demande américaine encourage…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère hausse jeudi, après les données hebdomadaires sur les stocks de brut américain et le...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 11 aoüt 2022 Le prix moyen de l'essence aux États-Unis est passé sous la barre des 4 dollars, à 3,99 $ le gallon Le gallon américain Un gallon équivaut à 3,8 litres. jeudi pour la première fois depuis des mois, soulageant ainsi les conducteurs du plus grand consommateur de carburant au monde. Le litre d'essence sans plomb ordinaire s'échangeait à 1,05 dollar aux USA (environ 1,02 euro).

    📈 En mai 2022, le prix du pétrole rebondit

    Le mercredi 22 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mai 2022, le prix du pétrole en euros repart à la hausse (+10,6 % après −9,2 % en avril).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient pour la première fois depuis novembre 2021 (−3,7 % après +1,7 %), sous l'effet du net recul de ceux des matières premières industrielles (−9,1 % après −1,7 %). Les prix des matières premières alimentaires, pour leur part, ralentissent (+1,1 % après +5,1 %). Le augmente à nouveau très fortement En mai 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord...

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite