Menu
A+ A A-

Le cours en baisse à New York, craintes sur la demande chinoise

  • Cours du pétrole
prix-du-petrole

New York - Les prix du pétrole se repliaient vendredi à l'ouverture du marché à New York, face aux craintes de voir la demande en énergie de la Chine reculer après la mise en place de nouvelles mesures pour lutter contre l'inflation.


Vers 14H10 GMT (15H10 HEC), sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en février s'échangeait à 90,60 dollars, en repli de 80 cents par rapport à la veille.

Le marché réagissait négativement au nouveau relèvement du taux des réserves obligatoires des banques, une mesure destinée à lutter contre l'inflation.

Toute tentative de la Chine de maîtriser sa croissance fait craindre aux investisseurs une baisse de la demande en énergie du géant asiatique, deuxième consommateur mondial de pétrole.

Les cours du WTI échangé à New York et ceux du Brent échangé à Londres évoluaient à nouveau de façon divergente vendredi, avec un écart d'environ 8 dollars entre les deux contrats de référence.

Le Brent s'établissait à plus de 98 dollars, soutenu par "une demande solide à la fois en Europe et en Asie", a noté Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

De leur côté, les analystes de Commerzbank ont rapporté que la production de pétrole de la Norvège, principal fournisseur de Brent, devrait chuter cette année de près de 6%.

A l'inverse, les réserves s'accumulaient au terminal de Cushing dans l'Oklahoma (sud des Etats-Unis), principal terminal pétrolier pour les livraisons de WTI, et la mise en service de nouveaux oléoducs dans les semaines à venir à destination de Cushing devrait ajouter une pression supplémentaire, a avancé Andy Lipow.

Le contrat de référence du Brent expirait vendredi à Londres, ajoutant une certaine volatilité aux échanges.

Les problèmes de l'oléoduc Trans Alaska, fermé depuis la détection d'une fuite samedi et remis provisoirement en service mardi, n'apportaient plus de soutien au marché pétrolier.

Il fonctionnait pourtant à la moitié de son débit et devait être fermé en vue de réparations au cours du week-end.

"Mais sur la côte ouest (des Etats-Unis), les stocks d'essence sont au plus haut depuis huit mois et ceux de produits distillés depuis trois ans, des réserves plus que suffisantes pour surmonter les interruptions" dans la production, a expliqué Andy Lipow.

ft

(AWP/14 janvier 2011 15h56)

Commenter Le cours en baisse à New York, craintes sur la demande chinoise


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 01 juillet 2022 à 21:31

    Des arrêts de production et un long week-end aux USA font mo…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont repartis à la hausse vendredi, soutenus par des interruptions de production en Libye et...

    vendredi 01 juillet 2022 à 13:42

    Le pétrole en hausse, dopé par les interruptions de producti…

    Londres: Les prix du pétrole repartaient à la hausse vendredi, soutenus par les interruptions de production en Libye et en Equateur, malgré...

    jeudi 30 juin 2022 à 23:33

    Le pétrole finit son premier mois en baisse depuis novembre

    New York: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, signant leur premier repli mensuel depuis novembre, sur un marché de...

    jeudi 30 juin 2022 à 15:53

    Plafonner le prix du pétrole russe entraînera un déficit sur…

    Moscou: Plafonner le prix du pétrole russe, comme l'envisagent les pays occidentaux pour punir l'offensive de Moscou en Ukraine, provoquerait un "déficit...

    jeudi 30 juin 2022 à 14:58

    L'Opep+ pompe plus mais pas assez pour freiner l'envolée des…

    Vienne: Les pays producteurs de pétrole de l'Opep+ ont reconduit jeudi leur objectif d'ouverture des vannes légèrement plus importante pour cet été...

    jeudi 30 juin 2022 à 06:40

    Sommée de pomper plus, l'Opep+ ne devrait cette fois pas sur…

    Vienne: Pomper plus, encore et toujours: après avoir accepté début juin d'ouvrir davantage les vannes sous la pression occidentale, les pays producteurs...

    mercredi 29 juin 2022 à 22:10

    Le pétrole baisse, essoufflement de la demande d'essence aux…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé mercredi sur un marché que le ralentissement de la consommation d'essence aux États-Unis...

    mercredi 29 juin 2022 à 17:22

    🛢️ USA: baisse marquée des stocks de pétrole, la consommatio…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis ont baissé nettement plus que prévu la semaine dernière...

    mercredi 29 juin 2022 à 15:46

    Pétrole: vers un retour en grâce de l'Iran et du Venezuela?

    Londres: La Russie mise au ban, deux membres de l'alliance des producteurs de pétrole Opep+ pourraient tirer leur épingle du jeu, estiment...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 En mai 2022, le prix du pétrole rebondit

    Le mercredi 22 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mai 2022, le prix du pétrole en euros repart à la hausse (+10,6 % après −9,2 % en avril).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient pour la première fois depuis novembre 2021 (−3,7 % après +1,7 %), sous l'effet du net recul de ceux des matières premières industrielles (−9,1 % après −1,7 %). Les prix des matières premières alimentaires, pour leur part, ralentissent (+1,1 % après +5,1 %). Le augmente à nouveau très fortement En mai 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord...

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite