Menu
A+ A A-

Les cours du pétrole grimpent malgré une hausse massive des stocks américains

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont solidement grimpé mercredi, toujours poussés par les perspectives d'ouverture de la Chine susceptible d'augmenter la demande d'or noir, et en dépit d'un gonflement massif des stocks de brut américains.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mars a bondi de 3,20% à 82,67 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en février, a gagné 3,04% à 77,41 dollars.

La hausse des cours a été portée par "les attentes continues que la Chine va se reprendre", a souligné à l'AFP Bart Melek de TD Securities ajoutant que plusieurs banques avaient relevé leurs objectifs de prix pour le baril de brut.

"Nous estimons qu'on pourrait voir d'ici six à neuf mois environ un million, voire un million et demi de barils de nouvelle demande de la part de la Chine", a relevé l'analyste de TD Securities.

La Chine a rouvert depuis dimanche sa frontière avec Hong Kong, et mis fin à la quarantaine obligatoire pour les voyageurs en provenance de l'étranger, ce qui devrait relancer la mobilité dans et à l'extérieur du pays.

Un grand nombre de voyages est particulièrement attendu à l'approche du Nouvel An chinois, fin janvier, ce qui pourrait aussi doper la demande et faire monter les prix.

A cela se sont ajoutés des chiffres inattendus du côté des stocks hebdomadaires de brut américains et surtout du côté de leurs réserves stratégiques.


Les stocks ont augmenté massivement de façon surprise avec 19 millions de barils supplémentaires, une hausse exceptionnelle due aux ruptures d'activité des raffineries ces dernières semaines en raison d'une tempête hivernale fin décembre.

Un gonflement des stocks de cet ordre tend d'ordinaire à avoir une influence baissière sur les cours, ce qui ne s'est pas matérialisé.

Les courtiers ont en effet aussi été surpris par le coup d'arrêt du recours aux réserves stratégiques par l'administration américaine.

Depuis un an et demi, le gouvernement Biden a fortement puisé dans ces réserves stratégiques mettant sur le marché plus de 200 millions de barils.

Ces mesures exceptionnelles avaient été prises pour faire baisser les prix du brut en élargissant l'offre, afin de contrecarrer l'inflation et les ruptures d'approvisionnement d'hydrocarbures dues à la guerre en Ukraine.

Mais mercredi, les données hebdomadaires de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) ont montré que l'administration Biden a mis un sévère coup de frein à cette ponction dans les réserves stratégiques, n'ayant retiré que 800.000 barils contre plusieurs millions chaque semaine depuis des mois.

"Les ventes de réserves stratégiques aidaient à combler le déficit de l'offre l'année dernière mais maintenant les raffineurs vont chercher une offre alternative. C'est un facteur contributeur de la hausse des cours, avec l'ouverture de la Chine", a indiqué Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

Selon lui, l'arrêt du recours aux réserves stratégiques pourrait valoir 5 à 7 dollars de plus par baril.

(c) AFP

Commenter Les cours du pétrole grimpent malgré une hausse massive des stocks américains



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 février 2024 à 11:55

    Le pétrole flanche, les investisseurs digèrent des indices é…

    Londres: Les cours du pétrole restaient en légère baisse mercredi malgré les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, l'attention des investisseurs se focalisant sur...

    mardi 20 février 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, mais reste attentif aux tensions géopoli…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient légèrement mardi, hésitant entre les préoccupations quant à la demande en raison de craintes de récession...

    lundi 19 février 2024 à 17:35

    Les prix du pétrole remontent, le risque géopolitique repren…

    Londres: Les prix du pétrole se rehaussaient quelque peu lundi, la poursuite des tensions géopolitiques au Moyen-Orient et notamment les attaques dans...

    lundi 19 février 2024 à 12:47

    Les prix du pétrole reculent, inquiétudes sur la demande

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, toujours plombés par des inquiétudes sur la demande mondiale pétrolière, malgré la poursuite des tensions...

    vendredi 16 février 2024 à 21:05

    Le pétrole reste en hausse, un oeil inquiet sur la Russie

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont restés dans le vert, vendredi, sur un marché toujours sensible aux développements géopolitiques et...

    vendredi 16 février 2024 à 11:10

    Le pétrole flanche avec les estimations de croissance de la …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient vendredi, lestés par des estimations de ralentissement de la croissance de la demande mondiale dans le...

    vendredi 16 février 2024 à 11:00

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    vendredi 16 février 2024 à 09:00

    Eni: chute du bénéfice en 2023, dû au recul des cours

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni a vu son bénéfice net chuter de 66% à 4,74 milliards d'euros (4,5 milliards de...

    jeudi 15 février 2024 à 21:05

    Le pétrole rebondit, la géopolitique l'emporte sur les fonda…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont repris de la hauteur, jeudi, orientés par la détérioration de la situation au Moyen-Orient...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite