Menu
A+ A A-

Le pétrole se replie après un rapport mitigé sur les stocks américains

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé mercredi, sur un marché volatil qui digérait un rapport mitigé sur les stocks américains, marqué notamment par une hausse inattendue des réserves d'essence.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en septembre a lâché 0,40%, pour clôturer à 106,92 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison en août, dont c'était le dernier jour de cotation, a lui cédé 1,88%, à 102,26 dollars.

Le marché a connu une inflexion après la publication du rapport hebdomadaire sur les stocks américains, qui a fait état d'une baisse surprise de 400.000 barils des réserves commerciales de brut, alors que les analystes attendaient une hausse de 2 millions de barils.

La baisse inattendue peut s'expliquer, pour partie, par la hausse des exportations.

Mais dans un second temps, les opérateurs ont davantage retenu le bond de 3,5 millions de barils des stocks d'essence, soit plus du triple des prévisions (+1 million).

Le rapport "était négatif (pour les cours) parce qu'il a produit de nouvelles preuves d'un effritement de la demande d'essence au plus fort de la saison estivale", souvent marquée par une consommation plus élevée que le reste de l'année, a commenté Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Bien qu'en hausse par rapport à la semaine précédente, la demande d'essence est ainsi inférieure à la moyenne sur quatre semaines et très en deçà de son niveau d'il y a un an (-8%).


L'augmentation des réserves d'essence a été d'autant plus marquée que les importations et la production ont sensiblement progressé durant la semaine achevée le 15 juillet, selon l'Agence américaine d'information sur l'énergie (AIE).

La séance a été ponctuée par une forte volatilité, partiellement attribuable au fait qu'il s'agissait du dernier jour de cotation sur le contrat d'août pour le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie..

Autre explication à ces oscillations, le fait que les volumes d'échange aient nettement diminué ces derniers jours.

De nombreux traders sont en vacances et certains se sont, en outre, désengagés jusqu'à nouvel ordre d'un marché qui fait des allers-retours depuis près d'un mois.

Le total des contrats à terme sur le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. a ainsi atteint mercredi son plus bas niveau depuis plus de 6 ans.

Le marché continuait à suivre la saga du gazoduc Nord Stream 1, principale voie de transport du gaz russe vers l'Europe, qui doit théoriquement être remis en service jeudi, après dix jours de maintenance.

Mercredi, le président de l'Agence allemande des réseaux de gaz et d'électricité, Klaus Müller, a indiqué que les quantités livrées jeudi pourraient se limiter à environ 30% de la capacité du gazoduc.

Le prix de référence du gaz européen, le TTF néerlandais, est légèrement remonté (+1,3%), mais reste loin de ses récents sommets de la semaine dernière.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se replie après un rapport mitigé sur les stocks américains


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 03 décembre 2022 à 21:16

    Plafonnement du prix du pétrole russe: insuffisant pour Kiev…

    Kiev: Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a jugé insuffisant samedi le plafonnement du prix de baril de pétrole russe à 60 dollars...

    samedi 03 décembre 2022 à 15:43

    La Russie rejette le plafonnement du prix de son pétrole, pr…

    Moscou: La Russie "n'acceptera pas" le plafonnement du prix du pétrole brut qu'elle exporte et étudie la réponse à apporter à la...

    samedi 03 décembre 2022 à 10:45

    L'Opep+ dans l'incertitude, entre prix en berne et sanctions

    Londres: Nouvelle coupe des quotas de production ou statu quo? L'Opep+ se réunit dimanche dans un contexte délicat, marqué par la chute...

    vendredi 02 décembre 2022 à 23:56

    Accord du G7 et de l'Australie pour plafonner le prix du pét…

    Washington: Les pays du G7, ainsi que l'Australie, se sont entendus vendredi pour plafonner le prix du pétrole russe à 60 dollars...

    vendredi 02 décembre 2022 à 22:54

    Le brut en repli après l'annonce d'un plafonnement des prix …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont conclu en léger recul vendredi, après le plafonnement à 60 dollars du prix du...

    vendredi 02 décembre 2022 à 20:45

    L'UE s'accorde sur un plafonnement des prix du pétrole russe

    Bruxelles: Les pays de l'Union européenne ont trouvé vendredi un accord sur le plafonnement à 60 dollars par baril du prix du...

    vendredi 02 décembre 2022 à 18:25

    La Pologne se rallie à l'accord européen sur le pétrole russ…

    Bruxelles: La Pologne approuve l'accord au sein de l'Union européenne sur un plafonnement à 60 dollars le baril du prix du pétrole...

    vendredi 02 décembre 2022 à 17:20

    L'Inde continuera à acheter du pétrole russe, selon une sour…

    Moscou: L'Inde continuera à acheter du pétrole russe et cherchera même à conclure des contrats à long terme dans la mesure où...

    vendredi 02 décembre 2022 à 15:25

    Les revenus pétroliers russes pourraient résister à l'interd…

    Moscou: La production de pétrole russe pourrait chuter de 500 000 à 1 million de barils par jour (bpj) au début de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite