Menu
A+ A A-

Le pétrole limite ses pertes malgré de mauvais indicateurs américains, Biden attaque l'industrie

cours de clôture du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont limité leurs pertes vendredi après avoir encaissé une série de mauvais indicateurs macroéconomiques américains, signe que le marché est aujourd'hui davantage préoccupé par l'offre que par la demande.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en août a cédé 0,86%, pour clôturer la semaine à 122,01 dollars.

Le West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en juillet, a lui abandonné 0,69%, à 120,67 dollars.

Les prix de l'or noir avaient initialement chuté après la publication de l'indice des prix CPI, qui a montré que les prix avaient davantage progressé que prévu en mai (+1,0% par rapport à avril) aux États-Unis.

Sur un an, l'inflation a enregistré un nouveau sommet depuis 1981, à 8,6%.

La deuxième lame est venue de l'université du Michigan, dont l'enquête mensuelle a montré que la confiance des consommateurs était descendue, en juin, à son plus bas niveau en 70 ans d'existence.

"Le chiffre qui a le plus inquiété le marché, c'est celui de la confiance des consommateurs", a décrypté Phil Flynn, de Price Futures Group, "parce que cela pourrait signaler un changement dans les habitudes des consommateurs."

Si le prix de l'essence au détail a encore inscrit un nouveau record vendredi, le prix de gros sur le marché à terme s'est lui nettement contracté (-2,86%), a relevé l'analyste, illustration de doutes naissants sur la capacité des consommateurs à encaisser l'envolée des tarifs.

Pour autant, "ce sont les craintes concernant l'offre qui orientent le marché, pas la demande, en ce moment", a rappelé Matt Smith, de Kpler.

La réduction des exportations russes et l'incapacité de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) à tenir ses objectifs de production écartent tout décélération des prix à court terme.


Pourtant proche des ses niveaux records et malgré le bond du dollar, l'or noir s'est donc mieux tenu que les indices boursiers ou même la plupart des autres matières premières.

Autre facteur qui pèse sur l'offre, le relèvement très modéré de la production américaine, qui n'a pas évolué depuis trois semaines, alors que les stocks sont très bas, et reste très loin de ses volumes d'avant la pandémie.

Vendredi, le président Joe Biden s'en est, une nouvelle fois, pris à l'industrie pétrolière américaine, qu'il a mis en garde contre "l'utilisation" de la situation en Ukraine "pour rendre les choses pires pour les familles, faire des bénéfices excessifs ou remonter les prix".

"Pourquoi ne forent-ils pas davantage?", a-t-il interrogé, "parce qu'ils font plus d'argent en ne le faisant pas."

"Ce genre de commentaire est vraiment contre-productif", a commenté Phil Flynn. "Biden accuse les compagnies pétrolières, alors qu'il leur barre la route depuis le début".

Pour l'analyste, "il a dissuadé les investissements dans le pétrole et le gaz".

(c) AFP

Commenter Le pétrole limite ses pertes malgré de mauvais indicateurs américains, Biden attaque l'industrie


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 06 juillet 2022 à 17:23

    Le pétrole sous les 100 dollars, malgré un marché en mal de …

    Londres: Les prix du pétrole poursuivaient mercredi leur déclin après leur chute de la veille, entrainée par les craintes de récession et...

    mercredi 06 juillet 2022 à 16:32

    Le pétrole poursuit sa chute, le Brent passe à son tour sous…

    Londres: Emporté par les craintes de récession, le Brent, référence de l'or noir en Europe, poursuivait sa chute mercredi après de lourdes...

    mercredi 06 juillet 2022 à 15:34

    Comment les prix du pétrole pourraient atteindre 65 dollars

    New York: Selon Citigroup, les prix du pétrole pourraient chuter à 65 dollars le baril d'ici la fin de l'année et à...

    mercredi 06 juillet 2022 à 11:59

    Le pétrole se ressaisit, l'offre de brut restant limitée

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi après leur chute vertigineuse de la veille, les inquiétudes quant aux baisses d'approvisionnement d'or...

    mercredi 06 juillet 2022 à 09:30

    Le pétrole se reprend après sa chute libre de mardi

    Zurich: Les prix du pétrole repartaient à la hausse mercredi, après leur plongeon de la veille. Les craintes d'une récession dans les...

    mardi 05 juillet 2022 à 21:50

    Le pétrole en chute libre, plombé par les craintes de récess…

    Cours de clôture: Les cours de l'or noir ont plongé mardi, les craintes d'une récession dans les pays consommateurs de brut, qui...

    mardi 05 juillet 2022 à 18:36

    Les craintes de récession font chuter pétrole, euro et Bours…

    Paris: La crainte d'une "récession à venir" était de retour mardi sur les marchés financiers où actions, pétrole, euro et livre sterling...

    mardi 05 juillet 2022 à 17:50

    Le pétrole accélère sa chute, le WTI sous les 100 dollars, l…

    Londres: Le pétrole accélérait son plongeon mardi, le Brent de la mer du Nord dévissant de près de 10% et son homologue...

    mardi 05 juillet 2022 à 17:30

    Le pétrole perd 5% emporté par les craintes de récession, le…

    New York: Les deux références du pétrole dévissaient mardi de plus de 5%, les craintes d'une récession dans les pays consommateurs de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 En mai 2022, le prix du pétrole rebondit

    Le mercredi 22 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mai 2022, le prix du pétrole en euros repart à la hausse (+10,6 % après −9,2 % en avril).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient pour la première fois depuis novembre 2021 (−3,7 % après +1,7 %), sous l'effet du net recul de ceux des matières premières industrielles (−9,1 % après −1,7 %). Les prix des matières premières alimentaires, pour leur part, ralentissent (+1,1 % après +5,1 %). Le augmente à nouveau très fortement En mai 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord...

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite