Menu
A+ A A-

Le pétrole limite ses pertes malgré de mauvais indicateurs américains, Biden attaque l'industrie

cours de clôture du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont limité leurs pertes vendredi après avoir encaissé une série de mauvais indicateurs macroéconomiques américains, signe que le marché est aujourd'hui davantage préoccupé par l'offre que par la demande.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en août a cédé 0,86%, pour clôturer la semaine à 122,01 dollars.

Le West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en juillet, a lui abandonné 0,69%, à 120,67 dollars.

Les prix de l'or noir avaient initialement chuté après la publication de l'indice des prix CPI, qui a montré que les prix avaient davantage progressé que prévu en mai (+1,0% par rapport à avril) aux États-Unis.

Sur un an, l'inflation a enregistré un nouveau sommet depuis 1981, à 8,6%.

La deuxième lame est venue de l'université du Michigan, dont l'enquête mensuelle a montré que la confiance des consommateurs était descendue, en juin, à son plus bas niveau en 70 ans d'existence.

"Le chiffre qui a le plus inquiété le marché, c'est celui de la confiance des consommateurs", a décrypté Phil Flynn, de Price Futures Group, "parce que cela pourrait signaler un changement dans les habitudes des consommateurs."

Si le prix de l'essence au détail a encore inscrit un nouveau record vendredi, le prix de gros sur le marché à terme s'est lui nettement contracté (-2,86%), a relevé l'analyste, illustration de doutes naissants sur la capacité des consommateurs à encaisser l'envolée des tarifs.

Pour autant, "ce sont les craintes concernant l'offre qui orientent le marché, pas la demande, en ce moment", a rappelé Matt Smith, de Kpler.

La réduction des exportations russes et l'incapacité de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) à tenir ses objectifs de production écartent tout décélération des prix à court terme.


Pourtant proche des ses niveaux records et malgré le bond du dollar, l'or noir s'est donc mieux tenu que les indices boursiers ou même la plupart des autres matières premières.

Autre facteur qui pèse sur l'offre, le relèvement très modéré de la production américaine, qui n'a pas évolué depuis trois semaines, alors que les stocks sont très bas, et reste très loin de ses volumes d'avant la pandémie.

Vendredi, le président Joe Biden s'en est, une nouvelle fois, pris à l'industrie pétrolière américaine, qu'il a mis en garde contre "l'utilisation" de la situation en Ukraine "pour rendre les choses pires pour les familles, faire des bénéfices excessifs ou remonter les prix".

"Pourquoi ne forent-ils pas davantage?", a-t-il interrogé, "parce qu'ils font plus d'argent en ne le faisant pas."

"Ce genre de commentaire est vraiment contre-productif", a commenté Phil Flynn. "Biden accuse les compagnies pétrolières, alors qu'il leur barre la route depuis le début".

Pour l'analyste, "il a dissuadé les investissements dans le pétrole et le gaz".

(c) AFP

Commenter Le pétrole limite ses pertes malgré de mauvais indicateurs américains, Biden attaque l'industrie


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 26 novembre 2022 à 20:43

    L'Ukraine veut plafonner le pétrole russe entre 30 et 40 dol…

    Kiev: Le président ukrainien Volodimir Zelensky a déclaré samedi que le prix du pétrole russe transporté par voie maritime devrait être plafonné...

    vendredi 25 novembre 2022 à 21:00

    Le pétrole en baisse, l'incertitude pèse sur le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse vendredi, orientés par l'incertitude qui pèse sur le marché, quant au...

    vendredi 25 novembre 2022 à 12:50

    Le pétrole remonte, les débats sur un plafond des prix russe…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi alors que les débats se poursuivent au sein de la coalition qui veut plafonner le...

    jeudi 24 novembre 2022 à 18:50

    Un plafonnement du prix du pétrole russe à 65 / 70 dollars p…

    Moscou: Le plafonnement prévu du prix du baril de pétrole russe entre 65 et 70 dollars ne devrait pas réduire immédiatement les...

    jeudi 24 novembre 2022 à 18:25

    Le pétrole se stabilise, faible impact du plafond des prix d…

    Londres: Les prix du pétrole stagnaient jeudi, encore freinés par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe peu restrictif et...

    jeudi 24 novembre 2022 à 12:27

    Le pétrole baisse, faible impact du plafond des prix du brut…

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient encore jeudi, lestés par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe peu restrictive et...

    jeudi 24 novembre 2022 à 09:00

    Les prix du pétrole poursuivent leur glissade

    Paris: Les prix du pétrole poursuivaient leur repli jeudi, après avoir nettement fléchi la veille au soir, la variété d'or noir de...

    mercredi 23 novembre 2022 à 21:55

    Le pétrole glisse encore, peu d'effet attendu du plafonnemen…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore reculé nettement mercredi, toujours orientés par la résurgence de la pandémie de Covid-19...

    mercredi 23 novembre 2022 à 18:55

    Les États-Unis sont prêts à autoriser Chevron à augmenter la…

    Washington: Chevron pourrait obtenir l'approbation des États-Unis pour étendre considérablement ses opérations au Venezuela dès samedi, une fois que le gouvernement vénézuélien...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📉 En octobre 2022, le cours du pétrole rebondit

    Le jeudi 24 novembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2022, le prix en euros du pétrole rebondit (+4,8 % après ‑8,8 % en septembre). Le prix du pétrole rebondit En octobre 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) repart à la hausse (+4,0 % après ‑10,8 % en septembre), s’établissant en moyenne à 93,3 dollars.En euros, la hausse est un peu plus marquée (+4,8 % après ‑8,8 %), s’établissant en moyenne à 95 €, en raison de la dépréciation en octobre de l’euro vis-à-vis du dollar. Cours du pétrole Brent - octobre 2022

    Lire la suite

    Les prix du pétrole sont prêts à s'envoler cet hiver

    Le mardi 08 novembre 2022 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: Dans moins d'un mois (le 5 décembre), un embargo sur les exportations maritimes de pétrole brut russe vers l'Union européenne entrera en vigueur. En conséquence, l'offre mondiale de pétrole devrait se resserrer considérablement, la Russie étant le plus grand exportateur de pétrole et de carburants au monde. Le marché pétrolier s'y prépare.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite