Menu
A+ A A-

Le pétrole au plus haut depuis plus de deux mois après l'embargo de l'UE

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole accentuaient leur hausse mardi jusqu'à des niveaux plus vus depuis les sommets atteints début mars, galvanisés par l'annonce de l'Union européenne parvenant finalement à un embargo sur l'essentiel du pétrole russe, après des semaines de négociations.
Vers 09H50 GMT (11H50 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juillet, dont c'est le dernier jour de cotation (le graphique du site représente déjà le prix du Brent livré au mois d’Août, car il a plus de volume), prenait 1,59% à 123,60 dollars, après un pic à 124,10 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison le même mois, grimpait de 3,31% à 118,84 dollars, après être monté à 119,43 dollars, également un plus haut depuis début mars.

Les dirigeants des 27 pays de l'UE ont trouvé un accord lundi qui devrait permettre de réduire de quelque 90% leurs importations de pétrole russe d'ici la fin de l'année afin de tarir le financement de la guerre menée par Moscou en Ukraine.

Selon l'accord, les achats de pétrole acheminés par voie maritime seront interrompus, "tandis que les approvisionnements par oléoducs seront progressivement abandonnés", explique Ipek Ozkardeskaya, analyste de la banque Swissquote.

"Ainsi, l'Europe réduira les deux tiers de ses importations de pétrole en provenance de Russie, ce qui coûtera à la Russie environ 10 milliards de dollars en manque à gagner", estime l'analyste.

Cette exemption pour le pétrole acheminé par oléoduc permet à la Hongrie, pays enclavé et fortement dépendant du pétrole russe, de continuer à recevoir du brut de Moscou.

Un compromis salué mardi par le Premier ministre hongrois Viktor Orban, qui bloquait depuis plusieurs semaines le projet d'embargo européen, parlant de "bombe atomique" lancée sur son économie.


L'Union européenne importait encore 3,4 millions de barils de pétrole brut et de produits pétroliers par jour de Russie en avril, selon l'Agence internationale de l'énergie.

"En d'autres termes, il faudra trouver de nouveaux fournisseurs pour environ 3 millions de barils par jour dans les mois à venir. Cette perspective fait grimper les prix" de l'or noir, explique Carsten Fritsch, analyste chez Commerzbank.

Selon l'analyste, l'UE chercherait "intensément des fournisseurs en Afrique de l'Ouest", mentionnant une augmentation des expéditions de pétrole depuis le Nigeria, l'Angola et le Cameroun vers l'Europe.

"Les livraisons de pétrole de l'Afrique du Nord vers l'Europe ont également grimpé en flèche", indique M. Fritsch. Les livraisons en provenance des Emirats arabes unis devraient également bondir cet été.

La nouvelle suggère également "que la situation de l'inflation en Europe, et en Occident, pourrait empirer avant de s'améliorer", met en garde Ipek Ozkardeskaya.

Le taux d'inflation dans la zone euro a d'ailleurs battu un nouveau record en mai, à 8,1% sur un an, a annoncé Eurostat mardi.

"Même si les chiffres de l'inflation américaine se sont quelque peu détendus au début du mois, la pression haussière incessante sur les prix du pétrole est très préoccupante outre-Atlantique également", poursuit l'analyste.

Reste une inconnue dans l'équation: "la réaction de la Russie au boycott unanime de l'UE", souligne Tamas Varga, analyste chez PVM Energy.

Si le président russe Vladimir Poutine "décide de riposter et d'interrompre les exportations par gazoducs et les expéditions de gaz naturel vers l'Europe, il sera possible de revenir sur les sommets atteints en mars", prévient l'analyste. "La guerre économique entre la Russie et l'Europe s'intensifie."

Le gazier russe Gazprom a annoncé avoir suspendu mardi les livraisons de gaz au fournisseur néerlandais GasTerra face à son refus de payer en roubles.

(c) AFP

Commenter Le pétrole au plus haut depuis plus de deux mois après l'embargo de l'UE



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole en légère hausse, prudence avant un week-end ince…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse modérée, vendredi, les opérateurs prenant des précautions en prévision d'un week-end...

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite