Menu
A+ A A-

Le pétrole se stabilise sur des niveaux élevés, la production mondiale inquiète

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens après avoir atteint de nouveaux sommets, provoqués par la chute des stocks de brut des Etats-Unis sur fond de perturbations de la production, notamment en Libye.
Vers 14H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 77,66 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 7 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance cédait 15 cents à 72,61 dollars une heure après son ouverture.

Le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. a atteint 73,10 dollars, à son plus haut niveau depuis novembre 2014, vers 13H40 GMT, tandis que le Brent avait touché son plus haut depuis près d'un mois à 78,19 dollars vers 11H40 GMT.

"Le plongeon des stocks de brut a exacerbé l'effet de l'insistance américaine pour que le monde arrête d'acheter du pétrole iranien tandis que les tensions en Libye persistent", a résumé Sukrit Vijayakar, analyste chez Trifecta Consultants.

Les réserves américaines de brut ont fondu de 9,9 millions de barils pour la semaine s'achevant le 22 juin, alors que les raffineries s'apprêtent à fournir de l'essence aux conducteurs américains pour l'été.

Cette baisse arrive alors que la forte production américaine, qui grimpe en cadence depuis plusieurs mois, reste à un niveau record de 10,90 millions de barils par jour et que les exportations atteignent 3 millions de barils par jour (contre 8,36 millions pour les importations).

"A ce rythme, les États-Unis vont presque atteindre leur indépendance énergétique pour l'Independence Day", fête nationale célébrée le 4 juillet, a remarqué Tamas Varga, analyste chez PVM.

La production libyenne est pour sa part perturbée par des affrontements armés alors que les États-Unis, la France, le Royaume-Uni et l'Italie ont exigé dans une déclaration commune que la gestion des installations pétrolières passées sous le contrôle des autorités parallèles installées dans l'Est de la Libye doit revenir exclusivement au gouvernement d'union nationale reconnu internationalement.

"Pour l'instant, le marché ne fait que craindre des perturbations de la production en Iran, en Libye et au Venezuela (où l'industrie reste empêtrée dans la crise économique nationale, ndlr), si ces baisses se matérialisent, la réaction des prix pourrait empirer", a prévenu M. Varga.


(c) AFP

Commenter Le pétrole se stabilise sur des niveaux élevés, la production mondiale inquiète


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 17 novembre 2019 à 16:19

    Pétrole: que représente l'entrée en bourse du géant saoudien…

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Aramco a annoncé dimanche qu'il allait introduire 1,5% de ses parts sur le Tadawul, indice de référence...

    vendredi 15 novembre 2019 à 21:39

    Le pétrole progresse, digérant le rapport sur les stocks amé…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse vendredi, les investisseurs semblant réévaluer des données diffusées la veille sur...

    vendredi 15 novembre 2019 à 11:41

    Le pétrole en baisse au lendemain des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole étaient en baisse vendredi en cours d'échanges européens, pénalisés par une hausse des stocks de pétrole brut...

    vendredi 15 novembre 2019 à 11:29

    Pétrole: l'AIE voit un marché 'calme' avec une offre abondan…

    Paris: Le marché pétrolier pourrait bien rester "calme" l'an prochain en dépit des nombreuses tensions géopolitiques, grâce à une offre abondante provenant...

    jeudi 14 novembre 2019 à 21:58

    Le pétrole en repli après la hausse des stocks de brut améri…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont reculé jeudi, réagissant à la baisse plus importante que prévu des stocks de brut...

    jeudi 14 novembre 2019 à 18:25

    Les stocks de brut augmentent plus que prévu aux Etats-Unis

    New York: Les stocks de pétrole brut ont augmenté un peu plus que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, grâce notamment à...

    jeudi 14 novembre 2019 à 18:21

    Le pétrole cale après la publication des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole, qui étaient dans le vert jeudi en cours de séance, ont décroché à la publication des chiffres...

    jeudi 14 novembre 2019 à 14:42

    Fort rebond de la production de pétrole saoudienne en octobr…

    Paris: La production de brut de l'Arabie saoudite a fortement rebondi en octobre après une chute enregistrée en septembre à la suite...

    jeudi 14 novembre 2019 à 12:01

    Le pétrole en hausse dans le sillage de la veille et avant l…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse jeudi en cours d'échanges européens, soutenus par des propos du secrétaire général de l'Opep...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 8 novembre 2019 Jeudi, les cours du pétrole Brent et WTI avaient gagné respectivement 0,9% et 1,4%. Le Brent avait même culminé à 57,88 dollars, un niveau plus vu depuis un mois et demi.

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite