Menu
A+ A A-

Le pétrole reste ferme après le record de la veille

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole restaient fermes vendredi en cours d'échanges européens, malgré un coup de mou à la mi-journée, alors que le directeur général de BP s'attend à ce que l'Opep rouvre les vannes.
Vers 14H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 79,60 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 30 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour juin baissait de 6 cents à 71,43 dollars une heure après son ouverture.

Les cours ont connu à la mi-journée un léger décrochage avant de se reprendre, au lendemain du franchissement du seuil des 80 dollars par le Brent.

"La solide production de pétrole de schiste américain pourrait créer des vents contraires" à l'actuel mouvement haussier dû notamment aux tensions autour de l'Iran et du Venezuela, a souligné Lukman Otunuga, analyste pour FXTM.

Mercredi, selon les chiffres publiés par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA), la production et les exportations ont atteint de nouveaux records lors de la semaine achevée le 11 mai.

Selon des informations de presse, Bob Dudley, le directeur général de BP, s'attend également à ce que la production américaine inonde le marché.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), engagée avec dix autres partenaires dans un accord de limitation de la production jusqu'à fin 2018, pourrait alors être tentée de rouvrir les vannes, a-t-il expliqué.

Jeudi, le baril de Brent a temporairement franchi le seuil symbolique des 80 dollars.

"Le message envoyé par Total mercredi comme quoi il se retirerait du projet iranien Pars Sud à moins d'obtenir une dérogation des autorités américaines qui veulent sanctionner l'Iran, a bougé le marché hier et aidé le Brent à dépasser 80 dollars", a jugé Bjarne Schieldrop, analyste chez SEB Markets.

Même si le projet Pars Sud concerne surtout du gaz, l'avertissement de Total a frappé les esprits des opérateurs, devenus beaucoup plus prudents quant aux perspectives de développement de la production iranienne d'or noir dans ce contexte.

"Se retirer de ce projet signifie en substance +Il n'y a pas de solution en vue pour longtemps+", a souligné M. Schieldrop.

Les cours du pétrole en ont d'autant plus bénéficié que la question iranienne s'ajoute aux inquiétudes entourant la production du Venezuela, pays ruiné et isolé qui pourrait réélire dimanche son président Nicolas Maduro à sa tête - ce qui n'améliorerait pas l'optimisme pour les capacités de production vénézuélienne dans l'immédiat.


(c) AFP

Commenter Le pétrole reste ferme après le record de la veille


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 06 juillet 2020 à 21:23

    Le pétrole commence la semaine sans grand changement

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé près de l'équilibre lundi, entre la maîtrise de l'offre des membres de l'Organisation...

    lundi 06 juillet 2020 à 14:30

    ⛽️ Les prix des carburants initient une faible baisse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service en France étaient en légère baisse la semaine dernière, selon les données officielles diffusées ce jour. Pour sa...

    lundi 06 juillet 2020 à 12:01

    Le pétrole commence la semaine en petite hausse

    Londres: Les prix du pétrole entamaient la semaine en légère hausse lundi, portés par la maîtrise de l'offre des membres de l'Opep+...

    vendredi 03 juillet 2020 à 23:44

    Venezuela: les plateformes pétrolières paralysées faute de p…

    Caracas: Les plateformes pétrolières du Venezuela sont complètement paralysées, faute de pouvoir écouler leur brut, notamment à cause des sanctions américaines et...

    jeudi 02 juillet 2020 à 11:51

    Le pétrole progresse au lendemain de la chute des stocks amé…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, portés par la forte baisse des stocks de brut aux Etats-Unis annoncée mercredi par l'EIA...

    jeudi 02 juillet 2020 à 08:16

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est…

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de...

    mercredi 01 juillet 2020 à 21:32

    Le pétrole en hausse après la chute des stocks américains de…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont progressé mercredi, aidés par la baisse massive et bien plus importante que prévu des...

    mercredi 01 juillet 2020 à 19:34

    USA: les réserves de pétrole brut baissent bien plus que pré…

    New York: Les réserves de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé de 7,2 millions de barils la semaine dernière, dépassant largement les...

    mercredi 01 juillet 2020 à 15:41

    Pétrole: les exportations irakiennes au plus bas depuis des …

    Bagdad: L'Irak a exporté moins de 85 millions de barils de pétrole en juin, un plus bas depuis des années pour se...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite