Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole en baisse après un apaisement des tensions en Syrie

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement baissé lundi après avoir atteint des sommets la semaine dernière, les investisseurs étant rassurés par l'absence d'escalade militaire en Syrie suite au bombardement mené par les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France.
Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin a terminé à 71,42 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,16 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour l'échéance de mai a perdu 1,17 dollar à 66,22 dollars.

Le pétrole avait terminé la semaine dernière à son plus haut niveau depuis décembre 2014, du fait de tensions géopolitiques croissantes, qui ont vu les Etats-Unis et leurs alliés français et britannique tirer durant le weekend une centaine de missiles sur des sites militaires et des centres de recherche du régime syrien.

"On craignait une escalade militaire. Mais malgré les menaces des russes, il ne s'est rien passé après les frappes", a indiqué James Williams de WTRG.

De leur côté les Occidentaux ont souligné que leur opération militaire était "limitée" et que de nouvelles frappes ne devraient pas avoir lieu.

Selon Connor Campbell, analyste pour Spreadex, "maintenant que les craintes se sont apaisées, l'or noir recule".

Schiste


"Des prises de bénéfices ont été observées dès l'ouverture des marchés", a souligné Jasper Lawler de London Capital Group, ajoutant que selon lui, les prix devraient néanmoins rester soutenus par la persistance des tensions au Moyen-Orient.

Par ailleurs, la publication lundi d'un rapport de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) sur la productivité dans les activités de forage a poussé un peu plus les prix vers le bas, d'après M. Williams.

"Ce rapport montre qu'au rythme actuel de forage les Etats-Unis vont produire chaque année 1,5 million de barils de schiste supplémentaires, ce qui a un effet très négatif pour les marchés", a-t-il affirmé.

Tous types de pétroles confondus, les Etats-Unis ont produit 10,53 millions de barils par jour (mbj) selon un rapport hebdomadaire de l'EIA publié mercredi dernier, un niveau historiquement élevé.

"Au niveau actuel des prix du pétrole, la production américaine de schiste va continuer à monter et la part de marché des membres de l'OPEP va continuer à s'éroder", a encore ajouté M. Williams.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole, associée à d'autres producteurs non-membres du cartel dont la Russie, a décidé fin 2016 de limiter sa production afin de résorber les stocks excédentaires et tenter ainsi de redresser le prix.

Signe d'une hausse de la production américaine dans un futur proche, le nombre de puits de pétrole actifs aux Etats-Unis a augmenté de 7 unités à 815 puits lors de la semaine du 13 avril, d'après la société américaine Baker Hughes.

C'est "un niveau record depuis mars 2015", a noté Hussein Sayed, analyste pour FXTM.


(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 23 avril 2018 à 12:30

Le pétrole recule, le marché surveille la Maison Blanche

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches des sommets atteints la semaine précédente alors que...

lundi 23 avril 2018 à 07:44

Maurel et Prom: progression au 1T grâce aux cours du pétrole

Paris: La compagnie pétrolière française Maurel et Prom a publié lundi un chiffre d'affaires en hausse de 15% au premier trimestre, grâce...

lundi 23 avril 2018 à 06:24

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie sous l'effet de données sur l'augmentation de la production américaine mais la baisse...

vendredi 20 avril 2018 à 21:39

Le pétrole avance, les déclarations de l'Opep éclipsant cell…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé vendredi, davantage influencés par les déclarations à l'occasion d'une réunion de l'Opep que...

vendredi 20 avril 2018 à 16:48

Ryad veut un pétrole plus cher, Donald Trump s'y oppose

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 16:42

Le pétrole en berne, Trump voit les efforts de l'Opep d'un m…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a suscité de vives...

vendredi 20 avril 2018 à 14:18

Trump dénonce le cours "artificiellement" élevé du…

Washington: Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi aux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), estimant que...

vendredi 20 avril 2018 à 13:39

Le marché peut absorber des prix du pétrole plus élevés (min…

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 13:38

Le pétrole hésite, l'accord de l'Opep dans le viseur de Dona…

Londres: Les prix du pétrole hésitaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Opep et ses partenaires tenaient une réunion de suivi...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En février 2018, le prix du pétrole diminue

Le mercredi 21 mars 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En février 2018, le prix du pétrole en euros se replie (−6,6 % après +4,1 % en janvier). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent légèrement (+0,3 % après +0,2 %). Le prix du pétrole diminue En février 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros diminue après sept mois de hausse (−6,6 % après +4,1 % en janvier), à 53 € en moyenne par baril. La baisse de février est un peu moins marquée en dollars (−5,4 % après +7,3 %). Cours du pétrole février 2018...

Lire la suite

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite