Menu
A+ A A-

Le pétrole monte encore avant les stocks américains

  • Cours du pétrole
prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole grimpaient mercredi en cours d'échanges européens, repoussant leurs sommets atteints la veille, avant la publication des données hebdomadaires officielles sur les réserves des Etats-Unis.
Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 69,09 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 27 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de février prenait 47 cents à 63,43 dollars.

Le prix du WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. a atteint vers 08H35 GMT 63,57 dollars, son plus haut depuis décembre 2014. Le cours du Brent avait pour sa part grimpé en cours de séance asiatique à 69,26 dollars pour le Brent, à son plus haut depuis mai 2015.

"Selon l'API (fédération professionnelle de l'American petroleum institute), les réserves de brut ont baissé de 11 millions de barils la semaine dernière, ce qui a dopé l'appétit des investisseurs pour le pétrole", ont commenté les analystes de JBC Energy.

Alors que le Département américain de l'Energie (DoE) publiera ses propres chiffres en cours de séance européenne pour la semaine achevée le 5 janvier, l'optimisme a été renforcé par ces premières données.

Les analystes tablent sur un recul des réserves de brut de 3,75 millions de barils, sur une hausse de celles d'essence de 3,55 millions de barils et une augmentation de 2,25 millions de barils de celles de produits distillés, selon la médiane d'un consensus compilé par l'agence Bloomberg.

Ces baisses des réserves américaines profitent aux prix mais à plus long terme, certains acteurs du marché s'inquiètent de voir la production des Etats-Unis continuer d'augmenter, galvanisée par cette hausse des prix.

Dans son rapport mensuel, l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA, branche du DoE), a prévu mardi que les extractions des Etats-Unis atteindraient de nouveaux records en 2018, et pourraient même dépasser le niveau moyen annuel des deux autres plus grands producteurs, l'Arabie saoudite et la Russie.

Ces deux pays sont en effet les piliers de l'accord de baisse de la production qui engage l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et dix autres pays depuis début 2016 et qui a été renouvelé en novembre jusqu'à fin 2018.

Les analystes gardaient enfin en tête le risque géopolitique, alors que les tensions se multiplient au Moyen-Orient.

Les rebelles Houthis au Yémen ont menacé de bloquer la circulation sur la mer Rouge si le blocus imposé au pays en guerre par une coalition militaire régionale n'est pas levé.

"Les rebelles menacent de bloquer l'accès au détroit qui mène au canal de Suez. Il n'est pas évident de voir comment cette menace serait mise en oeuvre, mais cela pourrait tout de même peser sur la sécurité des pétroliers qui circulent dans cette région", a noté Tamas Varga, analyste chez PVM.


(c) AFP

Commenter Le pétrole monte encore avant les stocks américains


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 07 décembre 2021 à 12:17

    Le pétrole remonte la pente dans un marché optimiste

    Londres: Les prix du pétrole continuaient de grimper mardi à mesure que les craintes sur la dangerosité du variant Omicron du Covid-19...

    lundi 06 décembre 2021 à 21:06

    Moins crispé par Omicron, le pétrole rebondit, aidé par les …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont connu une nouvelle forte variation lundi, à la hausse cette fois, profitant d'une moindre...

    lundi 06 décembre 2021 à 12:16

    Le pétrole profite d'une augmentation des tarifs de Saudi Ar…

    Londres: Les prix du pétrole abordaient la semaine en hausse lundi, soutenus par l'augmentation dimanche de ses tarifs par le géant saoudien...

    vendredi 03 décembre 2021 à 22:02

    le pétrole en ordre dispersé à l'issue d'une semaine très vo…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, au lendemain d'un sommet des producteurs de l'Opep+ et...

    vendredi 03 décembre 2021 à 12:02

    Le pétrole poursuit sur sa lancée au lendemain de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse vendredi, au lendemain d'un sommet des producteurs de l'Opep+ qui les a vus reconduire...

    vendredi 03 décembre 2021 à 08:51

    Shell se retire d'un projet pétrolier controversé au large d…

    Londres: Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a annoncé son retrait d'un projet de champ pétrolier au large des îles Shetland...

    jeudi 02 décembre 2021 à 22:04

    Hypervolatil après la décision de l'Opep+, le pétrole repart…

    Cours de clôture: Les cours du brut ont eu droit à un tour de montagnes russes jeudi: en hausse en amont de...

    jeudi 02 décembre 2021 à 20:06

    L'Opep+ ouvre les vannes malgré Omicron, Washington applaudi…

    New York: Les producteurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés ont décidé jeudi d'augmenter leur production en...

    jeudi 02 décembre 2021 à 17:50

    Le pétrole digère la décision de l'Opep+ et repart de l'avan…

    Londres: Les cours du brut avaient le droit à un tour de montagnes russes jeudi : en hausse en amont de la...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021 - L'actualité des prix du pétrole

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite

    Puiser dans les réserves stratégiques de pétrole, mesure rare et temporaire

    Le mardi 23 novembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Washington: En butte à l'accélération de l'inflation qui mécontente les Américains, le président Joe Biden a annoncé mardi que les Etats-Unis allaient puiser dans leurs réserves stratégiques de pétrole pour tenter de faire baisser les prix de l'essence à la pompe, une initiative rarement utilisée.Cinquante millions de barils de brut américain vont être déversés sur le marché, accompagnés d'une contribution de la Chine, de l'Inde, du Japon, de la Corée du Sud et du Royaume-Uni. L'Inde a précisé qu'elle participerait à hauteur de 5 millions de barils.

    Lire la suite

    📈 En octobre 2021, le prix du pétrole accélère

    Le lundi 22 novembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2021, le prix du pétrole en euros accélère nettement (+13,8 % après +5,2 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) rebondissent (+3,3 %, après −1,6 %) autant du fait des matières premières alimentaires (+2,5 % après −1,1 %) que des matières premières industrielles (+4,5 % après −2,4 %). Le prix du pétrole accélère En octobre 2021, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) est en nette hausse (+12,1 % après +5,1 %), s’établissant en moyenne à 83,5 $. En euros, l'accélération du...

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite