Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole monte un peu à New York face aux signes d'une offre moindre

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère hausse mercredi à New York, les investisseurs saluant des signes encourageants de réduction de l'offre aux Etats-Unis comme de celle des pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).
Vers 13H05 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, prenait 11 cents à 53,51 dollars sur le contrat pour livraison en mai au New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Le marché est plutôt orienté à la hausse avec à la fois les estimations de l'American Petroleum Institute (API) et les rumeurs de la veille sur des propos saoudiens", a résumé Bob Yawger, de Mizuho Securities.

Sur le premier plan, l'API, fédération privée du secteur américain, a fait état d'une baisse hebdomadaire des stocks de brut aux Etats-Unis, même si ce sont surtout les chiffres officiels du département de l'Energie (DoE) qu'attendent les investisseurs pour 13H40 GMT.

"Si le DoE confirme ce qu'a dit l'API, le marché pourrait accélérer sa hausse", a jugé M. Yawger.

Selon la médiane d'un consensus compilé par l'agence Bloomberg, les analystes s'attendent à des baisses respectives de 1,75 million de barils des réserves de brut, d'un million pour les stocks d'essence et, également, d'un million pour ceux de produits distillés (fioul de chauffage...) pour la semaine achevée le 7 avril.

Quant à l'Arabie saoudite, des articles de presse ont rapporté que le royaume, acteur dominant de l'OPEP, comptait demander une prolongation des plafonds de production appliqués par le cartel et d'autres pays comme la Russie depuis janvier et jusqu'à la mi-2017.

"Et le ministre russe de l'Energie, (Alexandre) Novak, avait déjà alimenté les spéculations en disant prévoir d'évoquer d'une prolongation auprès des compagnies russes", ont écrit les experts de Commerzbank.

"Cela reste très improbable que la Russie accepte de prolonger les baisses de production après le milieu de l'année", ont-ils toutefois minimisé.

Du côté de l'OPEP, les marchés ont aussi pris connaissance du rapport mensuel du cartel sur l'état du marché. Celui-ci a annoncé que la production mondiale avait continué de décroître en mars grâce aux plafonds appliqués depuis cette année, mais prévenu que ces efforts pourraient être mis à mal par les Etats-Unis .

"Il ne faut pas oublier que le marché entre dans sa septième séance de hausse consécutive, ce qui ne s'était pas produit depuis décembre", a conclu M. Yawger. "Il risque d'arriver à court d'élan."

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 20 juin 2018 à 22:32

Le pétrole lesté à Londres par l'Opep, porté à New York par …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a reculé mercredi à Londres alors qu'abondent les spéculations à l'approche d'un important sommet entre l'Organisation des...

mercredi 20 juin 2018 à 18:42

"La raison l'emportera" à l'Opep, selon l'Arabie s…

vienne: Le ministre de l'Energie saoudien s'est montré mercredi optimiste sur ses chances de convaincre l'Opep de revoir à la hausse ses...

mercredi 20 juin 2018 à 16:52

USA: les stocks de brut chutent, ceux de produits raffinés m…

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont baissé deux fois plus fortement que prévu la semaine dernière, tandis que...

mercredi 20 juin 2018 à 16:29

Corruption au Nigeria: Eni et Shell cités comme "respon…

milan: Le procès des compagnies pétrolières Eni et Shell, pour corruption lors de l'attribution d'un contrat pour un bloc offshore au Nigeria...

mercredi 20 juin 2018 à 16:08

Le pétrole en hausse, l'Iran et l'Arabie saoudite jouent leu…

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions...

mercredi 20 juin 2018 à 15:30

L'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions avan…

Vienne: L'Arabie saoudite a plaidé mercredi en faveur d'une augmentation de la production de pétrole de l'Opep, avant une réunion du cartel...

mercredi 20 juin 2018 à 12:58

Pétrole: la Libye perd des milliards de dollars en raison de…

Tripoli: Le patron de la compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) Mustafa Sanallah déplore, dans un entretien à l'AFP, des milliards de...

mercredi 20 juin 2018 à 12:25

Le pétrole remonte après un commentaire de l'Iran

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran a indiqué ne pas croire à un...

mercredi 20 juin 2018 à 08:31

Le pétrole aux Féroé: un rendez-vous pour le moment manqué

Tórshavn (danemark): Toujours pas l'ombre d'une plateforme en vue... Après avoir nourri les attentes et galvanisé les rêves d'indépendance au tournant du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite