Menu
RSS
A+ A A-

Baisse plus forte que prévu des stocks de pétrole brut aux USA

prix du petrole New YorkNew York: Les stocks de pétrole brut ont un peu plus baissé que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis mais la production a encore avancé, selon les chiffres publiés mercredi par le département de l'Energie (DoE).
Lors de la semaine achevée le 7 avril, les réserves commerciales de brut ont reculé de 2,2 millions de barils pour revenir à 533,4 millions de barils, alors que les analystes interrogés par l'agence Bloomberg tablaient de façon médiane sur un recul de 1,75 million.

Le chiffre du DoE confirme également les estimations publiées la veille par la fédération privée American Petroleum Institute (API), qui avait aussi fait part d'un recul des stocks de brut.

A ce niveau, les réserves commerciales de brut, qui enchaînent les records depuis le début de l'année, s'inscrivent tout de même en hausse de 5,6% par rapport à la même époque de 2016 et sont proches de la limite supérieure de la fourchette moyenne dans cette période.

Pour la sixième semaine consécutive, les réserves stratégiques de brut ont par ailleurs été abaissées, cette fois de 600.000 barils.

Du côté des stocks d'essence, le DoE a annoncé un recul de trois millions de barils, nettement plus marqué que la baisse d'un million prévue chez les experts compilés par Bloomberg.

Ils affichent un recul de 1,5% par rapport à la même époque de l'année précédente mais restent dans la moitié supérieure de la fourchette moyenne dans cette période.

Les réserves de produits distillés (fioul de chauffage...) ont reculé de 2,2 millions de barils, les analystes interrogés par Bloomberg ne prévoyant qu'une baisse d'un million.

Elles signent une chute de 8,1% par rapport à la même période de 2016, tout en restant dans la moitié supérieure de la fourchette moyenne à cette époque de l'année.

Nouvelle hausse à Cushing


Très surveillée par les analystes au moment où les compagnies semblent systématiquement accélérer leur activité, la production américaine a encore monté de 36.000 barils par jour (b/j) à 9,235 millions de barils par jour (mbj).

Egalement scrutés de près car ils servent de référence au prix du pétrole à New York, les stocks de brut du terminal de Cushing (Oklahoma, Sud) ont avancé de 300.000 barils à 69,4 millions de barils.

Toutes catégories confondues, mais sans prendre en compte l'abaissement des réserves stratégiques, les stocks américains de produits pétroliers ont reculé de 4,7 millions de barils.

Les raffineries américaines ont encore légèrement accéléré la cadence, fonctionnant à 91,0% de leurs capacités contre 90,8% la semaine précédente.

Du côté de la demande, sur les quatre dernières semaines, les Etats-Unis ont consommé en moyenne 19,7 mbj de produits pétroliers, soit le même niveau qu'à la même époque de 2016.

Pendant la même période, la demande d'essence a baissé de 1,0% et celle de produits distillés a bondi de 15,6%, dans les deux cas sur un an.

Vers 14H55 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, réagissait peu et restait proche de l'équilibre en cédant trois cents à 53,37 dollars.

(c) AFP

Les Stocks de pétrole brut

  -Voir tous les rapports hebdomadaires des stocks de brut

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 20 juin 2018 à 22:32

Le pétrole lesté à Londres par l'Opep, porté à New York par …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a reculé mercredi à Londres alors qu'abondent les spéculations à l'approche d'un important sommet entre l'Organisation des...

mercredi 20 juin 2018 à 18:42

"La raison l'emportera" à l'Opep, selon l'Arabie s…

vienne: Le ministre de l'Energie saoudien s'est montré mercredi optimiste sur ses chances de convaincre l'Opep de revoir à la hausse ses...

mercredi 20 juin 2018 à 16:52

USA: les stocks de brut chutent, ceux de produits raffinés m…

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont baissé deux fois plus fortement que prévu la semaine dernière, tandis que...

mercredi 20 juin 2018 à 16:29

Corruption au Nigeria: Eni et Shell cités comme "respon…

milan: Le procès des compagnies pétrolières Eni et Shell, pour corruption lors de l'attribution d'un contrat pour un bloc offshore au Nigeria...

mercredi 20 juin 2018 à 16:08

Le pétrole en hausse, l'Iran et l'Arabie saoudite jouent leu…

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions...

mercredi 20 juin 2018 à 15:30

L'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions avan…

Vienne: L'Arabie saoudite a plaidé mercredi en faveur d'une augmentation de la production de pétrole de l'Opep, avant une réunion du cartel...

mercredi 20 juin 2018 à 12:58

Pétrole: la Libye perd des milliards de dollars en raison de…

Tripoli: Le patron de la compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) Mustafa Sanallah déplore, dans un entretien à l'AFP, des milliards de...

mercredi 20 juin 2018 à 12:25

Le pétrole remonte après un commentaire de l'Iran

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran a indiqué ne pas croire à un...

mercredi 20 juin 2018 à 08:31

Le pétrole aux Féroé: un rendez-vous pour le moment manqué

Tórshavn (danemark): Toujours pas l'ombre d'une plateforme en vue... Après avoir nourri les attentes et galvanisé les rêves d'indépendance au tournant du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite