Menu
A+ A A-

Pétrole: le rééquilibrage du marché prendra du temps (AIE)

prix du petrole ParisParis: L'engagement de l'Opep de réduire sa production pétrolière est resté bien respecté en février mais l'Agence internationale de l'énergie a appelé mercredi à faire preuve de patience avant de pouvoir constater un rééquilibrage du marché, du fait de stocks importants.
"Le bon début observé en janvier dans la mise en oeuvre de l'accord de production de l'OPEP semble s'être maintenu", a précisé l'AIE dans son rapport mensuel sur le pétrole.

Malgré une hausse de la production de 170.000 barils par jour (bj) en février par rapport au mois précédent, à 32 millions de barils par jour (mbj), le cartel pétrolier a réalisé à 91% sa promesse de réduire son offre, après un taux de 105% (révisé en hausse) en janvier, a-t-elle détaillé.

Soit un respect à 98% sur les deux premiers mois de l'année de l'accord conclu en novembre par les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) pour réduire leur production de 1,2 mbj à partir du 1er janvier pour une période de six mois renouvelable. Objectif: permettre à un marché inondé d'or noir depuis mi-2014 de se rééquilibrer et donner un coup de fouet à des cours déprimés.

L'Arabie saoudite est le principal moteur de cette baisse, malgré 180.000 bj supplémentaires pompés en février par rapport au mois précédent, à 9,98 mbj - un niveau qui reste toutefois inférieur au plafond du Royaume, fixé à 10,06 mbj.

La visibilité est moins bonne pour ce qui concerne les onze producteurs hors cartel, dont le plus grand producteur mondial de brut, la Russie, qui avaient décidé une baisse de 558.000 bj. Cet engagement est réalisé à 37% depuis janvier, selon une estimation provisoire de l'AIE.


Soubresaut des stocks

Au total, la production mondiale s'est élevée à 96,52 mbj en février, soit 260.000 bj de plus sur un mois, mais une baisse de 170.000 bj par rapport à l'année précédente.

Elle a été également alimentée le mois dernier par la hausse de 90.000 bj (à 57,8 mbj) observée dans les pays non-OPEP, essentiellement les Etats-Unis. Sur l'ensemble de l'année, elle est anticipée en augmentation de 400.000 bj à 58,1 mbj.

L'agence énergétique basée à Paris prévient toutefois: il faut être "patient" avant d'observer un rééquilibrage du marché de l'or noir, encore hoquetant. Comme la semaine dernière, quand les cours ont dévissé sous la pression de stocks américains à des niveaux records, du fait d'une reprise de la production des hydrocarbures de schiste et de raffineries moins gourmandes.

Au total, les stocks de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) ont enregistré un soubresaut en janvier, pour la première fois en six mois, accusant le coup de la forte hausse de production observée avant les accords de l'automne.

Ils se sont ainsi accrus de 48 millions de barils à 3,03 milliards de barils, et les données préliminaires pour février ne suggèrent qu'une baisse modeste.

Face à l'importance des stocks, qui prendront un certains temps à être absorbés, "le marché a besoin de temps pour ressentir pleinement l'impact des importantes réductions de l'offre prévues dans les accords de baisse de production", a souligné l'AIE.

Si la production se maintient à ses niveaux actuels jusqu'en juin, le marché pourrait certes accuser un déficit de 500.000 bj au premier semestre "dans l'hypothèse, bien sûr, que l'offre et la demande demeurent inchangées par ailleurs", a-t-elle estimé.

"Dans l'intervalle, la volatilité qui s'est soudainement manifestée la semaine dernière se reproduira probablement", a-t-elle ajouté.

En ce qui concerne la consommation, elle est toujours attendue en hausse de 1,4 mbj à 98 mbj en 2017, après +1,6 mbj l'an dernier.

(c) AFP

Commenter Pétrole: le rééquilibrage du marché prendra du temps (AIE)


    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    samedi 13 avril 2019

    Le bassin permien américain, nouvel eldorado des majors pétr…

    New York: L'annonce du rachat d'Anadarko par Chevron vendredi est venue illustrer le poids prépondérant du bassin permien aux Etats-Unis, qui vient...

    mercredi 10 avril 2019

    La production de pétrole du Venezuela et de l'Arabie Saoudit…

    Paris: La production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a spectaculairement chuté en mars, avec une très forte baisse dans...

    mercredi 10 avril 2019

    Baisse de l'offre de l'Opep en mars, avec le Venezuela

    OPEP: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a fait état mercredi d'une baisse de son offre en mars, avec notamment un...

    lundi 01 avril 2019

    La production pétrolière de l'OPEP diminue, au plus bas depu…

    Londres: La production pétrolière de l’OPEP en mars 2019 a chuté à son plus bas niveau depuis février 2015, comme l’Arabie saoudite...

    jeudi 28 mars 2019

    Ryad peine à fidéliser Moscou sur la réduction de l'offre de…

    Ryad: Le ministre de l'energie russe alexandre novak a dit à son homologue saoudien khalid al-Falih, lors d'une rencontre à Bakou ce...

    jeudi 28 mars 2019

    Pétrole: Donald Trump tance l'Opep pour des prix du pétrole …

    New York: Donald Trump a appelé jeudi l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) à augmenter sa production, un nouvel appel du...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 25 avril 2019 à 10:47

    Le pétrole brent dépasse 75 dollars pour la première fois de…

    Londres: Le baril de Brent a dépassé jeudi les 75 dollars pour la première fois depuis fin octobre, dopé par le durcissement...

    jeudi 25 avril 2019 à 06:34

    Le pétrole recule en Asie après la hausse des réserves améri…

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer, jeudi en Asie, les investisseurs réagissant toujours à la hausse de la production et...

    mercredi 24 avril 2019 à 22:09

    Le pétrole hésite à la clôture, entre stocks américains et s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en ordre dispersé mercredi, hésitant entre une hausse des stocks américains de brut...

    mercredi 24 avril 2019 à 18:40

    Les stocks de pétrole brut montent plus que prévu aux USA (E…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont enregistré une hausse plus forte que prévu la semaine dernière tandis que...

    mercredi 24 avril 2019 à 12:21

    Le pétrole recule un peu avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens avant la publication des données officielles sur les stocks américains...

    mercredi 24 avril 2019 à 07:54

    Le pétrole se replie en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, les investisseurs attendant de savoir si l'Organisation des pays...

    mardi 23 avril 2019 à 21:52

    Le pétrole continue à monter avec les sanctions américaines …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur hausse mardi au lendemain d'une décision américaine de stopper les exemptions aux...

    mardi 23 avril 2019 à 12:58

    Le pétrole repousse ses sommets avec le durcissement des san…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient à leur plus hauts en près de six mois mardi en cours d'échanges européens, dopés par...

    mardi 23 avril 2019 à 06:54

    Le pétrole continue de grimper en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi en Asie, portés par la perspective d'une contraction de l'offre du...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 16 avril 2019 Pour la semaine achevée le 12 avril, les analystes tablent sur une hausse de 2 millions de barils des stocks de brut, sur une baisse de 2,55 millions de barils des stocks d'essence et sur une baisse d'un million de barils des stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole).

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite