Menu
A+ A A-

Le pétrole finit en légère baisse, le marché restant déprimé

prix du petrole New YorkNew York: Le pétrole a légèrement baissé lundi à New York face à une actualité sans élément dominant mais globalement défavorable, entre des déclarations de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et une déprime générale des marchés mondiaux.
Après avoir perdu plus de deux dollars la semaine précédente, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre a perdu 42 cents à 43,87 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a cédé 23 cents à 47,19 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Les observateurs n'étaient pas tous d'accord sur la cause immédiate de ce nouveau déclin, même s'ils étaient nombreux à convenir que le marché pétrolier n'était pas dans une situation favorable.

Les investisseurs font face à "un thème général d'affaiblissement économique (qui) s'est installé après de mauvais chiffres sur le commerce chinois pendant le week-end et a été accentué par une révision en baisse des prévisions de croissance de l' Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)", a résumé Matt Smith, de ClipperData.

Les importations chinoises ont chuté en octobre de près d'un cinquième, par rapport à la même époque de l'an dernier, alors que le pays est le deuxième consommateur mondial de pétrole après les Etats-Unis.

Toutefois, "ces chiffres ne témoignent pas d'un affaiblissement de la demande chinoise de pétrole", ont nuancé les experts de Commerzbank. "Depuis le début de l'année, les importations de pétrole y représentent 275 millions de tonnes, soit une hausse d'environ 9% sur un an."

Autre élément défavorable au marché, comme le notait M. Smith, l'OCDE a revu à la baisse lundi ses prévisions de croissance mondiale, pour la deuxième fois en trois mois, et même laissé planer le spectre d'une récession.

Ce pessimisme a contribué à une nette baisse des Bourses, notamment Wall Street, qui constitue le "premier" facteur de déclin des cours du pétrole lundi, selon Kyle Cooper d'IAF Advisors.

"Il y a une corrélation très nette depuis un moment" entre la Bourse et les cours de l'or noir "et cela semble le principal moteur", a-t-il insisté.

Sur un plan plus spécifique au pétrole, le marché a aussi assimilé une série de déclarations de l'Arabie saoudite, membre dominant de l'Opep, dont le niveau élevé de la production reste considéré comme l'un des principaux facteurs de baisse des cours.

"L'Arabie Saoudite a manifestement l'intention de conserver sa stratégie actuelle", a résumé Tim Evans, de Citi. "Ali al-Nouaïmi, le ministre du pétrole, a retenu l'attention du marché en évoquant +l'attrait+ des bas prix pour les consommateurs, et le président d'Aramco", la compagnie pétrolière publique saoudienne, "a déclaré qu'il n'y avait +aucune discussion+ quant à une réduction de la production."

Dans l'ensemble, "le marché pétrolier reste divisé", a-t-il conclu, évoquant d'un côté "ceux qui croient qu'une hausse de la demande et une baisse des investissements hors de l'Opep vont se concrétiser assez vite pour donner un plancher aux cours" et, de l'autre, "ceux qui se préocuppent plutôt de la surabondance, en premier lieu venue de l'Opep".


(c) AFP

Commenter Le pétrole finit en légère baisse, le marché restant déprimé



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 21 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole glisse, ignorant le risque géopolitique au Moyen-…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique et se concentrant sur l'absence de ruptures d'approvisionnement, les...

    mardi 21 mai 2024 à 11:08

    Nouvelle plainte à Paris contre TotalEnergies

    Paris: Trois ONG et huit personnes issues du monde entier ont déposé plainte mardi à Paris contre le géant pétrolier français TotalEnergies...

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite