Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole rebondit légèrement à New York, après le rapport de l'AIE

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole tentaient de rebondir vendredi à l'ouverture à New York, se basant sur un rapport relativement optimiste sur la demande de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), à l'issue d'une semaine très erratique.
Vers 14H10 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février gagnait 46 cents à 46,71 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les cours du brut tentent de se remettre d'une chute en début de semaine à leur plus bas niveau en près de six ans, près de 45 dollars le baril, et, depuis plusieurs séances, changent régulièrement de tendance en cours de journée.

La semaine a été très volatile: tout le monde tente de trouver un prix plancher, a commenté John Kilduff d'Again Capital. Les échanges sont assez fluctuants à l'approche de la fin du contrat pour février (mardi), avec des prises de positions et des paris à court terme.

Vendredi, à l'ouverture, les cours montaient soutenus par un rapport plus ou moins engageant de l'AIE, a-t-il ajouté.

L'AIE a maintenu sa prévision de croissance de la demande pétrolière mondiale pour 2015, même si elle a prévenu que la chute des prix ne suffirait pas à relancer la consommation d'or noir dans un contexte économique peu dynamique.

La consommation d'or noir devrait ainsi atteindre 93,3 millions de barils par jour (mbj) en 2015, contre 92,4 mbj en 2014, selon l'agence basée à Paris.

Parmi les autres éléments notables, l'inflation américaine a baissé à son plus bas niveau en six ans (en décembre), à cause d'une chute des prix des carburants, a souligné Matt Smith de Schneider Electric. Tout nous ramène à l'énergie.

Les analystes étaient dans l'ensemble prudents quant à l'explication à donner de l'évolution récente des cours du pétrole, qui évoluent toujours sur des montagnes russes, comme l'ont souligné les experts de Commerzbank, au lendemain d'une chute de plus de deux dollars.

D'un côté, le marché semble prêt à engager dans une réaction contraire après la chute brutale des dernières semaines, ont-ils noté. De l'autre, les indicateurs laissent toujours attendre un maintien de la chute des prix. Il est donc difficile de trouver un plancher durable, et on peut donc s'attendre à ce que ces fluctuations importantes continuent.

Signe du pessimisme dans l'industrie, le pétrolier russe Loukoïl a estimé vendredi que le cours du baril de pétrole pourrait tomber jusqu'à 25 dollars.

jdy/jld/nas

LOUKOIL







Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite