Menu
A+ A A-

Le pétrole peine à rebondir à New York après son plongeon de la veille

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole coté à New York peinaient à rebondir à l'ouverture mardi, après une chute à un nouveau plus bas depuis cinq ans, dans un marché pariant sur une baisse des stocks pétroliers aux Etats-Unis.
Vers 14H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en janvier cédait 8 cents de 60 cents, à 62,97 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) après une ouverture en hausse. Il est tombé plus tôt jusqu'à 62,25 dollars, du jamais vu en cours d'échanges depuis juillet 2009.

Les cours sont allés très bas (lundi), les investisseurs ont trop vendu et essayent d'ajuster un peu leurs prix aujourd'hui, a relevé Carl Larry, de Frost & Sullivan.

Les cours du brut avaient clôturé à de nouveaux plus bas depuis plus de cinq ans à New York et à Londres, plongeant de presque 3 dollars, dans un marché gagné par l'anxiété notamment après la révision en baisse de prévisions sur les prix pour 2015.

Mais l'on anticipe un recul des stocks de brut à la veille de la parution de chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE), ce qui renforce l'idée que la demande énergétique au sein des Etats-Unis reste solide et soutient un peu les prix, a commenté M. Larry.

D'autre part, le fait que des compagnies pétrolières réduisent leurs dépenses pour l'an prochain, la déroute du marché du pétrole rendant moins rentable l'exploitation pétrolière, apporte un peu de soutien au marché, a relevé Matt Smith, de Schneider Electric.

L'une des grandes majors pétrolières américaines, ConocoPhillips, a annoncé lundi la réduction d'environ 20% de ses investissements en 2015, affectant notamment le forage de nouveaux gisements en Amérique du Nord.

Il semble que les Etats-Unis soient plus concentrés sur le fait de maintenir leurs profits que de garder leurs parts de marché, comme l'Arabie saoudite et l'Irak, a estimé Matt Smith.

L'Arabie saoudite, chef de file de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), s'est lancée dans une guerre des prix depuis novembre pour faire face à la montée en puissance de la production américaine, dopée ces dernières années par le pétrole issu du schiste.

L'offre des Etats-Unis n'a en effet jamais été aussi importante depuis 30 ans, dépassant depuis début novembre le seuil psychologique des 9 millions de barils par jour.

ppa/jld/gib

SCHNEIDER ELECTRIC

CONOCOPHILLIPS







Commenter Le pétrole peine à rebondir à New York après son plongeon de la veille


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    lundi 18 février 2019 à 04:27

    Le pétrole orienté en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, lundi en Asie, toujours portés par l'élan d'optimisme de la semaine passée.

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite