Menu
A+ A A-

Le brut rebondit à New York malgré une actualité négative

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont nettement progressé jeudi à New York dans un marché enclin à une grande volatilité, le baril parvenant à rebondir à un peu moins de 99 dollars après ses fortes pertes de la veille, malgré une actualité économique plutôt négative.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en juin a terminé à 98,97 dollars, en hausse de 76 cents par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique, a gagné 41 cents à 112,98 dollars.

"Une grande partie de l'actualité du jour a été négative, avec la révision en baisse de la demande de pétrole dans le monde par l'Agence internationale de l'Energie", a noté Andy Lipow, de Lipow Oil Associates. "Mais tout au long de la journée, les investisseurs ont eu l'impression que le prix du brut était devenu sous-évalué".

Le baril est tombé jusqu'à 95,25 dollars avant de se reprendre, trouvant comme la semaine précédente du soutien pour ne pas franchir ce seuil à la baisse.

La journée avait commencé sur une tonalité négative.

"Les inquiétudes au sujet de l'Europe et la crise de la dette avec l'avertissement du Fonds monétaire international d'un risque de contagion de la situation en Grèce, les indicateurs chinois du début de semaine, l'avertissement de l'Agence internationale de l'Energie concernant la demande, tout cela sort en même temps et douche le marché", a expliqué Phil Flynn, de PFG Best Research.

L'AIE a revu pour la première fois en baisse, de 190'000 barils par jour, sa prévision de demande mondiale de pétrole en 2011, en raison des prix élevés et d'une croissance moins forte dans les pays riches.

Les premières données pour le mois de mars font apparaître une stagnation de la demande par rapport au même mois de l'année précédente, pour la première fois depuis l'été 2009, selon l'agence.

"C'est la première reconnaissance sérieuse des dégâts occasionnés à l'économie mondiale par les prix élevés de l'énergie", a estimé John Kilduff, d'Again Capital.

Malgré cela, les investisseurs "continuent de vouloir détenir des matières premières", estimant que "la croissance reste importante en 2011 dans le monde", a rapporté Andy Lipow.

La situation sur le marché pétrolier reste "confuse", a reconnu l'analyste. Le baril a évolué dans une fourchette de cinq dollars au cours de la journée, remontant même brièvement au-dessus des 100 dollars.

En revanche, les prix de l'essence, dont la brusque chute avait animé la déroute des prix des matières premières mercredi, sont restés sous pression, terminant en baisse de près de 2% pour le contrat de référence à New York.

"Les messages sont mitigés. D'un côté il y a les commentaires de l'AIE, de l'autre des inquiétudes persistent au sujet des inondations causées par la crue du Mississipi et l'impact que cela aura sur la logistique et le système de distribution des raffineries", a souligné Andy Lipow.

Le baril de brut échangé à New York avait perdu 15% de sa valeur la semaine dernière, avant de rebondir en début de semaine puis de subir une nouvelle déroute mercredi, lâchant plus de 5 dollars.



Commenter Le brut rebondit à New York malgré une actualité négative


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 mars 2019 à 12:23

    Le pétrole recule avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens alors que le marché peine à prendre de l'élan, à quelques...

    mercredi 20 mars 2019 à 05:14

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, en raison des incertitudes qui se prolongent quant à...

    mardi 19 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole finit sans direction, les réductions de l'Opep en…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé sans direction mardi alors que les investisseurs ont continué à évaluer les conséquences...

    mardi 19 mars 2019 à 16:14

    Le pétrole recule mais reste proche de ses plus hauts en qua…

    Londres: Les cours du pétrole perdaient un peu de terrain mardi en cours d'échanges européens après avoir atteint leurs plus hauts en...

    mardi 19 mars 2019 à 12:39

    Le pétrole monte, profitant des promesses de l'Opep

    Londres: Les prix du pétrole montaient mardi en cours d'échanges européens, continuant de profiter d'une réunion de suivi de l'accord qui unit...

    mardi 19 mars 2019 à 05:35

    Le pétrole étale en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient plutôt stables en Asie mardi, les marchés marquant une pause après des pics récents pour peser...

    lundi 18 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole monte, l'Arabie saoudite promet de surveiller les…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi alors que le ministre saoudien de l'Energie a promis que l'Opep continuerait...

    lundi 18 mars 2019 à 16:30

    Le pétrole monte, l'Arabie saoudite promet de surveiller les…

    Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens alors que le ministre saoudien de l'Energie a promis que l'Opep...

    lundi 18 mars 2019 à 15:48

    Frets maritimes: les frets secs émergent, les pétroliers div…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière après avoir atteint des niveaux bas, tandis que...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 18 mars 2019 En février 2019, la production de pétrole en Russie a augmenté de 3,5% et celle de gaz naturel de 4.7% sur un an.

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite