Menu
RSS
A+ A A-

Le brut accélère son recul, après un nouveau bond des stocks américains

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole accéléraient leur baisse mercredi en fin d'échanges européens, dans un marché où pesaient les inquiétudes persistantes sur la solidité de la demande après un nouveau bond des stocks de brut aux Etats-Unis.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin s'échangeait à 114,80 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 2,83 dollars par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance lâchait 3,09 dollars à 100,79 dollars.

Les prix du baril accentuaient leurs pertes après les chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE) fraîchement accueillis par le marché.

Le DoE a ainsi indiqué que les réserves de pétrole brut aux Etats-Unis avaient progressé de 3,8 millions de barils lors de la semaine achevée le 6 mai, une hausse plus de trois fois supérieure à ce qu'escomptaient les analystes.

Contre toute attente, les stocks d'essence ont eux aussi augmenté, de 1,3 million de barils, seuls les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) enregistrant un recul (-800'000 barils).

"La demande a été particulièrement médiocre pour la seconde semaine consécutive, et la montée des réserves d'essence est de mauvais augure" pour les semaines à venir, commentait Torbjorn Kjus, analyste de la banque DnB NOR.

"Si la demande ne rebondit pas nettement dans les prochaines semaines, cela va accroître la nervosité d'un marché déjà très fébrile, qui guette les moindres indices d'une destruction de la demande (en raison de cours pétroliers élevés). Il semble que les prix à la pompe commencent déjà à entamer la consommation d'essence", a-t-il souligné.

Un peu plus tôt mercredi, les chiffres de l'inflation chinoise avaient ravivé l'inquiétude du marché sur l'éventualité de nouveaux resserrements monétaires en Chine. Le géant asiatique a fait état d'une inflation à un niveau toujours élevé et supérieur aux attentes, à 5,3% en avril.

Ce chiffre laisse présager que "les autorités chinoises devront encore relever leurs taux d'intérêt pour ralentir la croissance économique, ce qui signifierait un ralentissement de la demande pétrolière pour le deuxième pays consommateur de brut dans le monde", relevait Peter Bassett, de Westhouse Securities.

Le net renchérissement de la monnaie américaine, face à un euro sous pression en raison d'un regain d'inquiétude sur la Grèce, accentuait par ailleurs la baisse des prix du baril, libellés en dollars et dont l'achat devenait moins attractifs pour les investisseurs munis d'autres devises.

Sur le front de l'offre, les opérateurs continuaient de surveiller le fleuve américain Mississipi, devenu six fois plus large que d'ordinaire ces derniers jours en raison de pluies diluviennes.

Cette crue menaçait mercredi au moins deux raffineries en Louisiane et plus de 1.750 puits de pétrole et de gaz, selon Bobby Jindal, gouverneur de cet Etat du sud des Etats-Unis.

Les prix de l'essence avaient fortement grimpé depuis lundi aux Etats-Unis, le marché redoutant des ruptures d'approvisionnement et des interruptions de production de raffineries en raison de la crue du Mississipi.



Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 juin 2018 à 16:24

Les cours du pétrole sans direction avant l'Opep

Londres: Les prix du pétrole évoluaient sans direction en cours d'échanges européens mardi, à quelques jours d'un sommet de l'Organisation des pays...

mardi 19 juin 2018 à 06:22

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient mardi en Asie, les spéculations sur une hausse ou non des quotas de production lors d'une...

mardi 19 juin 2018 à 06:06

Pétrole: qui sont les plus grands producteurs, les plus gran…

Londres: L'Opep et ses partenaires se réunissent vendredi et samedi pour des rencontres au résultat incertain, alors que l'union de 24 pays...

mardi 19 juin 2018 à 06:04

Les ministres de l'Opep arrivent à Vienne pour une réunion s…

Londres: Les ministres de l'Opep prennent la route de Vienne pour assister à des réunions qui s'annoncent tendues vendredi et samedi, où...

lundi 18 juin 2018 à 21:40

Le pétrole porté par de nouvelles spéculations sur l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi lundi, portés par de nouvelles spéculations à quelques jours d'une réunion très surveillée...

lundi 18 juin 2018 à 17:16

Combats en Libye: pertes "catastrophiques" dans le…

Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a fait état lundi de "pertes catastrophiques" après la destruction de deux réservoirs dans...

lundi 18 juin 2018 à 16:57

La consommation de carburants baisse de 4,5% en mai (Ufip)

Paris: La consommation de carburants routiers en France a baissé de 4,5% en mai sur un an, avec une chute plus prononcée...

lundi 18 juin 2018 à 16:39

Le repli des prix des carburants se poursuit en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-services françaises ont reculé de quelques fractions de centime la semaine dernière, poursuivant le...

lundi 18 juin 2018 à 16:31

Le pétrole monte, l'Opep prend le pas sur la guerre commerci…

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens à quelques jours d'une réunion de l'Opep et malgré les craintes...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite